Tests / Disintegration 12/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 13/06/2020 à 11:30


Il y a un peu moins d'un an que nous avons appris l'annonce de Disintegration lors de l'E3 2019 et c'est vrai qu'on se posait encore quelques questions sur ce nouveau projet moitié FPS/moitié RPG réalisé en plus par V1 Interactive et donc plus précisément Marcus Lethos (l'un des créateurs de la série Halo). Seulement voilà, l'expérience nous a appris qu'il ne faut pas se laisser impressionner par la réputation d'un studio ou d'une personnalité, la qualité n'étant pas toujours au rendez-vous. Après avoir passé de très longues heures, manette en main en compagnie de Romer Shoal, je peux désormais vous donner mon verdict. 

xone - Disintegration Pour la petite anecdote, il faut savoir que Marcus Lethos avait ce projet en tête depuis bien longtemps car pour ceux qui ne le savent pas, la saga Halo devait initialement appartenir au genre stratégie en temps réel (RTS pour les intimes). Seulement voilà, la suite on la connait car à part Halo Wars, la licence du Master Chief a toujours préféré le type FPS. Mais parlons un peu du contexte de Disintegration qui prend place sur la planète Terre dans un futur bien différent de ce que nous connaissons. En effet, suite à de nombreuses catastrophes (guerres, famines, pandémies etc.) un groupe de scientifique a réussi à développer une nouvelle technique nommée Intégration permettant le transfert d'un cerveau humain dans un corps de robot. L'humanité semble donc avoir trouver un moyen pour ne plus tomber malade en plus de ne plus avoir besoin de se nourrir. Si tout cela devait être provisoire, c'était sans compter sur la milice Rayonne qui voit en l'Intégration la possibilité de devenir immortel en plus des autres avantages et qui va donc tout faire pour devenir de plus en plus puissante. Objectif rapidement réussi car la faction force désormais la population toute entière à suivre le traitement.

xone - Disintegration C'était sans compter sur les irréductibles gaulois restants qui ne laisseraient pour rien au monde leurs enveloppes charnelles ! Comme vous l'imaginez, ils sont du coup recherchés par Rayonne et l'on incarne bien évidemment l'un d'entre eux : Romer Shoal, un pilote reconnu de Gravcycle (on y reviendra plus tard). L'histoire commence dans une prison orbitale de laquelle va s'évader la bande de hors la loi. Alors oui, il s'agit désormais uniquement d'êtres trans-humanistes et possèdent tous des facultés sympas. Durant toute l'aventure, vous serez donc aux commandes d'une sorte de moto volante qui profite d'une puissance de feu assez sympa avec laquelle il vous faudra lutter contre les forces de Rayonne à travers quatre destinations allant des forêts aux sommets enneigées. Si le scénario et la trame narrative avaient du potentiel, il faut savoir qu'ils ont malheureusement été mis au second plan et l'histoire est au final un prétexte à enchaîner les combats. Dommage surtout quand on connait les possibilités des thèmes abordés. Il semblerait malheureusement que le style soit plus important que la nature des personnages. Comptez un peu plus qu'une dizaine d'heures pour venir à bout de la trame principale qui est réparti sur une quinzaine de missions. Pas de quêtes annexes au programme, uniquement des petits défis à obtenir en parlant avec d'autres gens dans le hub.

xone - Disintegration Concernant l'aspect visuel, on peut tout de même affirmer sans trop de problèmes que le résultat est assez agréable à l’œil et on reconnait clairement les thèmes tropicales notamment dans des titres tels que Destiny ou plus récemment Anthem. C'est chatoyant, coloré et on ne peux pas dire que les textures ou les effets de lumières ne profitent pas d'un joli boulot derrière. Tout est assez bien réussi, si ce n'est le level-design qui a été bâclé puisqu'on a souvent l'impression de se balader dans des niveaux similaires et rares sont les surprises. Le character-design est quand même très cool et on sent bien qu'un effort a été fourni de ce côté là. Il est clair que tous les amateurs de sciences-fiction apprécieront sans problèmes l'univers que propose Disintegration. Du côté du gameplay, c'est une toute autre histoire puisque comme nous vous le disions plus haut, celui-ci profite d'une vue FPS mais utilise en même temps des notions de stratégie en temps réel tout en vous déplaçant en Gravcylces. Tout l’intérêt de la jouabilité repose d'ailleurs sur ses bécanes volantes que vous pourrez contrôler aussi bien verticalement qu'horizontalement tout en ayant la possibilité de vous propulser sur le côté pour éviter des tirs ou encore tout simplement tirer.

xone - Disintegration Chaque Gravcycle possède sa spécificité, on retrouve donc le modèle équipé de fusils d'assaut, un autre armé d'un canon plasma longue distance (pratique pour faire le sniper) et le dernier propose des gros canons ainsi qu'un blindage résistant. A vous de sélectionner le meilleur en fonction de votre style de jeu. Enfin, vous pourrez contrôler plusieurs unités en même temps et leurs faire effectuer des actions comme se déplacer, tirer, utiliser des capacités spéciales, récupérer des munitions ou utiliser des kits de soin. Lorsqu'un membre de votre escouade meurt, il vous suffit de passer dessus pour le réanimer. Si l'ensemble n'est pas désagréable après une certaine prise en mains, on regrette tout de même une répétitivité qui se fait vite sentir, la faute à une linéarité trop prononcée et une jouabilité rigolote mais qui montre vite ses limites. Les missions sont longues, très similaires et pas très intéressantes... Et en plus il n'est pas possible de personnaliser son escouade ou son Gravcycles. Alors certes, vous pourrez comme expliqué plus haut gagner des défis dans le hub qui vous permettront de gagner des XP à dépenser pour améliorer les compétences de votre escouade. mais c'est vraiment limite. D'autant plus que même le hub du jeu est aussi vide qu'inintéressant. On apprécie la présence d'un mode multi qui permet de prendre place parmi une des neuf équipes à s'affronter pour déterminer le votre Gravcyle avec comme possibilité d'avoir 3 soldats sous votre contrôle. On retrouve 3 modes très classiques : Deathmatch, capture d'objectif et capture de drapeau sur des maps assez petites avec des passages un peu trop exigus. Pas de possibilité de personnaliser quoi que ce soit en revanche, un comble dans un multi actuel qui se montre d'autant plus particulièrement vide.


xone - Disintegration

xone - Disintegration

xone - Disintegration

ps4
cover Disintegration xone

Violence 16 ans et plus
Date de sortie 19/06/2020
Editeur Private Division
Développeur V1 Interactive
Type(s) FPS
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.