Tests / The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par Luthiel le 26/06/2020 à 19:00


Le monde du J-RPG étant bien vaste, il y en a tout de même une série qui fait beaucoup parler d’elle, à savoir the Legend of Heroes, de la firme NIS America. Pour dire, cela fait environ quinze ans que cette dite série subsiste et que les développeurs débordent d’idées pour créer la suite des précédentes aventures du personnage principal, Rean Schwarzer. C’est donc à la fin de l’année 2019 qu’est sorti sur PlayStation 4, le dernier épisode nommé The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III, qui a plutôt été bien reçu. Ainsi, avec quelques mois d’attente, nous pourrons également découvrir ce titre sur Nintendo Switch, le 26 juin 2020. Alors que vaut la version de la console hybride de « Big N » ? 

switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

Tout d’abord, nous allons nous replacer dans le contexte du jeu. Comme dit précédemment, nous avons le plaisir de retrouver le héros, le chevalier cendré, Rean Schwarzer. Ce dernier, venant tout juste de triompher d’un précédent conflit, se fait nommer instructeur au « Campus n°2 » de l’Académie de Thors, dans le but de former la Classe VII composée de ses trois nouveaux élèves :Kurt Wander, Altima Orion et Luna Crowford. Si Rean va effectivement apprendre à les connaître à son arrivée à Thors, il retrouvera d’anciennes connaissances. D’ailleurs, pour se familiariser avec ses nouveaux apprentis, vous traverserez un premier tutoriel avec eux. En effet, vous leur apprendrez à manier les armes dans un bâtiment du campus propice à l’entraînement. De quoi se familiariser en premier lieu avec le système de combat (et de rassurer les novices), mais aussi, de faire les premiers pas dans le scénario du jeu, après un bref résumé des épisodes précédents. En parlant de ce résumé justement, même s’il raconte les grandes lignes, nous conseillons tout de même de tâter les premiers épisodes. Nous allons maintenant détailler le système de combat justement (qui se veut tour par tour), car ce dernier change un peu des derniers titres et se veut un brin complexe pour ceux qui viennent de débarquer. Pour se faire, nous disposons d’un outil essentiel au « lancer de sorts », à savoir l’ « Arcus », qui est en fait une espèce de tablette futuriste, dans laquelle nous devons équiper des « Quartz » (sortes de pierres de magie) de différents éléments comme la terre, le feu, l’eau, etc.

switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

Chaque éléments, qui est appelés « Arts » vous demanderont des points d’énergie nécessaire au lancer et vous devrez donc trouver le point faible de vos adversaires qui seront plus sensibles à l’un de ces éléments, au même titre qu’un jeu Pokémon où les types feux contre eaux ne font pas bon ménage. Nous précisons que chaque personnage détient un Quartz qui lui est propre, et débloque un pouvoir spécial appelé « Craft » (ou « Super Craft » pour l’attaque plus puissante). Une fois l’ennemi affaibli, via une jauge dite de « rupture », ce sera le moment de se défouler sur lui, car les dégâts seront multipliés. Et que serait un bon RPG, sans la possibilité d’interagir avec les autres personnages ? Eh bien en phase combat, nous avons justement la possibilité de collaborer avec eux en lançant des affronts en coopération (enfin… seulement si vous avez assez de points de « bravoures » !). Il est intéressant de pourvoir associer ses assauts avec vos alliés puisque chacun d’entre eux détient une arme ou une capacité différente, pour parfaire une attaque au corps à corps ou distancée. La coopération ne s’arrête pas ici, puisque avec des raccourcis de commandes, vous pouvez ordonner à un allié d’effectuer telle ou telle action afin de mener à bien les assauts. Pour terminer ce passage plus ou moins détaillé sur le mode combat, et aussi parce qu’il ne faut pas oublié que nous sommes dans un J-RPG, nos héros auront besoin de l’aide de robots géants pour se mesurer à des ennemis plus forts et plus grands. Cette phase robotique est plus accès sur le corps à corps et la défense mais aussi plus badass, il faut le dire ! Enfin, ce qui fait de The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III un jeu complet, c’est la présence de mini-jeux, que ce soit des jeux de cartes de magies ou des parties de pêches avec les différents points d’eaux dans les recoins du monde. 

switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

Ensuite, nous allons dorénavant aborder la partie graphique. Si sur la PlayStation 4 les graphismes sont satisfaisants, sur la console nomade de Nintendo, nous ressentons un léger relâchement. Cela est dû, bien entendu, au fait que la console est un brin moins puissante que sa cousine de Sony, et cet effet est accrû lorsque nous passons en mode portatif. Même si nous rencontrons des textures un peu en-deçà, les personnages ainsi que les bâtiments sont tout de même soignés. Lorsque nous entrons dans certains bâtiments, nous nous apercevons que les développeurs ont voulu les détailler au maximum, mais cela n’empêche pas qu’au moment de nous promener à l’extérieur des villes, le monde est tout de suite plus vide et moins animé. Sans doute que cela est dû au fait qu’il fallait bien avoir assez de mémoire vive pour faire apparaître les monstres et rendre le jeu fluide. En parlant d’animation, les cinématiques sont bien menées et se rapproche d’un anime japonais. Nous apprécions notamment les animations en phase de combat, lorsqu’un Super Craft est lancé. C’est beau et ça en jette ! Pour revenir sur le scénario et sans le divulgâcher, celui-ci est très complet mais se veut tout de même linéaire.

Effectivement, en plus de développer les relations entre vos personnages, l’histoire du jeu se veut intéressante mais n’empêche cependant pas quelques longueurs. Si à un moment donné vous vous sentez perdu, les développeurs ont pensé à tout ! 
switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III
En effet, en se promenant dans les menus qui se veulent ergonomiques et bien pensés, nous retrouvons un résumé de l’histoire au fur et à mesure de l’avancer des chapitres, ainsi qu’un carnet de note que détient Rean, regroupant des minis présentations sur les autres personnages rencontrés. Concernant les dialogues, ces derniers sont disponibles en anglais ou en français, agrémenté de doublages en voix japonaises ou anglaises, à ajuster selon vos préférences depuis le menu d’options. Si parfois les doublages de certains jeux ne sont vraiment pas terrible, dans de The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III ce n’est pas du tout le cas, et nous ressentons les différentes émotions des personnages. Cela a pour effet d’ajouter une réelle profondeur à l’histoire.  Les discussions sont là aussi parfois un peu redondantes mais d’autre fois plus sérieuses. Côté bande-son, nous retrouvons de belles OST, avec des musiques tantôt rythmiques, tantôt douces, collant parfaitement aux situations rencontrées. Les bruitages rencontrés, notamment quand les personnages marchent, sont là aussi soignés. En clair, nous avons là de parfaits ingrédients pour un J-RPG sur lequel passer du temps.


switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

switch - The Legend of Heroes  Trails of Cold Steel III

ps4
cover The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III switch

16 ans et plus Violence
Date de sortie 30/06/2020
Saga The Legend of Heroes
Editeur NIS America
Développeur Nihon Falcom
Type(s) RPG
Supports physique
Luthiel

Rang : noob

Messages : 9

Alors que je n'étais encore qu'une jeune padawan j'aimais déjà  beaucoup la culture pop (que ce soit les manga, les films ou les jeux vidéos). Aujourd'hui cette passion ne s'est pas perdue : je suis devenue maître jedi en ce qui concerne la manipulation des manettes de consoles. Je joue d'ailleurs à  plusieurs genre de jeux vidéos mais donnez moi un super jeu d'Aventure, de Survival-Horror ou de Sport, et je serai une gameuse comblée !