Tests / Transformers : Devastation 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 09/10/2015 à 00:00

Avant que Transformers ne soit une grosse licence du cinéma, c'était avant tout un anime qui a bercé une génération qui n'y trouvent pas forcément leur compte dans les films de Michel Baie. Qu'en est-il du nouveau jeu ?

Platinium Games s'attaque ici à une adaptation de l'oeuvre original ! Les Decepticons sont de retour pour dominer la terre. Malheureusement pour eux, Optimus Prime et sa bande viennent à notre secours. C'est sur scénario ainsi qu'une histoire découpé en missions que se déroulera le nouveau jeu. Loin d'être original, il correspond en revanche à la trame du dessin animé. Vous pourrez contrôler dans un premier temps Optimus Prime, Bumblebee, Sideswipe pourront être contrôlés puis il vous sera possible de débloquer Wheeljack mais aussi Grimlock ! Chaque robot possède bien évidemment sa transformation en véhicule, allant de la voiture au camion en passant par le dinosaure ! Il en va de même pour la super attaque qui est propre à chaque Autobot. D'ailleurs c'est le moment d'aborder le jeu en soit et là , il est agréable de pouvoir dire que le titre ne peut que qu'inspirer la nostalgie à ceux qui ont connu la série dans les années 80. En effet, en abordant un gameplay du genre beat'em'all, les développeurs ont réussi à faire alterner phases d'explorations et combats de manière assez sympa. On ne peut d'ailleurs que constater de grandes similitudes avec Bayonetta (lui aussi de Platinium Games). Loin d'être un problème, la patte propre au studio s'adaptant très bien à l'univers de Transformers. Seulement, dès le début, quelques problèmes de caméras se posent. Si l'on espère que cela change avec le temps, c'est malheureusement dans le vent. En effet le titre ne possède pas de verrouillage automatique et propose donc une caméra semi-automatique qui vous posera défaut à quelques reprises. Loin d'être un véritable handicap, c'est un défaut qui sera assez récurent pour être notifier. Vous pourrez également vous équiper d'un maximum de 4 armes pour chaque mission, certaines étant spécialisés dans le combat rapproché, d'autres pour une longue portée. Vous progressez majoritairement dans des couloirs ou des étendues un peu plus vastes. Loin d'être un problème vu le style choisi. Mais c'est surtout lors des combat que Transformers : Devastation prend tout son sens. En plus de proposé un taux de 60 images par secondes, ceux-ci sont extrêmement dynamiques. Vous alternerez entre coups simple (charge, coup de genou, etc.) et coups spéciaux dans le but réaliser des combos de toute beauté. L'esquive est-elle aussi de la partie. Là encore Bayonetta nous reviens en tête en sachant qu'en exécuter une au bon moment vous permettra de profiter d'un ralenti. En plus d'être dynamiques, il faut le dire, le titre nous fait ici profiter d'affrontements sont nerveux ! Vous l'aurez compris à ce stade du test que la plupart des fans en auront clairement pour leur compte dans ce dernier opus de la série. Il vous sera parfois proposé de faire des poursuites lors de la progression du jeu, celles-ci sont loin d'être désagréables bien que pas toujours évidentes. Seulement là encore quelques problèmes se posent, en effet la plupart des Boss ne sont finalement qu'une énorme jauge de vie ayant beaucoup de mal à baisser. Si le combat est effectivement plus long, il est aussi plus chiant. Dommage que cette impression de vie à rallonge revient assez souvent dans la campagne. Tout comme cette manière peu innovante de nous faire affronter toute les sortes d'ennemis vaincus durant la mission lors des combats. Une répétitivité qui sera également présente dans les décors et ennemis (mais nous y reviendrons plus tard). Le point fort est certainement la transformation en véhicule qui est manuel et qui peut donc être faite à tout moment. Enchaîner une grosse série de coup pour terminer sur un coup spécial (qui est une transformation sous la forme d'un véhicule) est particulièrement jouissif. Là où le titre séduit d'avantage, c'est la recherche d'objets cachés tout au long des missions pour notre plus grand plaisir. Ceux-ci sont disséminé de plusieurs manières, il vous faudra parfois tirer sur une cible mouvante, réaliser une attaque aérienne ou encore réaliser un combo. Loin d'être inutiles, cela vous permettra de pouvoir les utiliser sur l'Arche, vaisseau des Autobots. Accessible à chaque fin de mission, il vous sera possible de synthétiser des armes mais aussi de les améliorer. Une option sous le nom de T.E.C.H vous permettra de réaliser des puces électroniques qu'il vous sera possible d'équiper. Mais pour cela il vous faudra participer à mini-jeu assez simple ou le but étant d'appuyer au bon moment. Beaucoup d'illustrations sont aussi à collecter. Si pour le moment le quota de fan-service est assez grand, cela n'est pas terminé. Les développeurs on choisi des graphismes en "cel-shading", ce qui donne un véritable côté old school tout en restant très joli et donc moderne. Si ce n'est pas parfait c'est en tout cas cela reste très proche du dessin animé des années 80 ce qui est donc un très bon point. On regrettera en revanche que les décors soit un peu recyclé, il n'est pas rare d'avoir des impressions de déjà vu. Il en va de même pour les différents robots qui vous attaqueront qui se ressemblent fortement. Mise à part ça, Transformers : Devastation reste très agréable à regarder en plus de proposer des dialogues en version original sous-titré. En conclusion, il s'agit très certainement d'une des meilleurs adaptation de la série sous forme de jeux vidéo et propose une toute approche des robots de ce qu'il s'est fait dernièrement avec l'univers de Hasbro. Très clairement de quoi satisfaire les fans.

ps3 x360 ps4
cover Transformers : Devastation xone

12 ans et plus Violence
Date de sortie 09/10/2015
Saga Transformers
Editeur Activision
Développeur Platinium Games
Type(s) Beat'em'all
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.