Tests / Tom Clancy's : Ghost Recon Wildlands 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 07/03/2017 à 00:00

Ubisoft a décidé de miser clairement sur les mondes ouverts, pour le plus grand plaisir des amateurs de jeu multijoueur coopératif. C'est donc dans cette continuité que la célèbre série Ghost Recon marque son retour! Une fois la manette en main, le concept fonctionne-t-il aussi bien? Réponse dans ce test.

Tous les derniers jeux de la firme française misent essentiellement sur les parties en ligne, que ce soit sur Tom Clancy's The Division, STEEP et dernièrement For Honor. Et il faut bien avouer qu'au fur et à mesure du temps, les développeurs écoutent les critiques pour peaufiner sa manière d'aborder un open-world en ligne. Ici, c'est un changement de contexte total qui est effectué, puisqu'il s'agit d'incarner une unité d'opérations spéciales d'élite appelée « the Ghosts », envoyée par les Etats-Unis en...Bolivie! Votre mission est de vous y rendre pour détruire et révéler les connexions existantes entre le cartel de la drogue "Santa Blanca" et le gouvernement local. En effet, après de très nombreuses victimes, celui-ci a décidé de fermer les yeux sur les actions des trafiquants en échange d'une trêve. Les conséquences ne ce sont pas faites attendre et la Cocaine coule maintenant à flots jusqu'au Mexique, pour ensuite transiter vers les Etats-Unis ou le Canada... de quoi devenir une menace mondiale avec une telle montée en puissance! Le cartel est dirigé d'une main de fer par un certain El Sueno, qui possède (c'est vrai) un certain charisme, mais ne profite pourtant pas suffisamment d'importance dans notre aventure pour nous marquer. En ce qui concerne le scénario, il faut signaler qu'en plus de profiter de tous ce qui a su faire le succès de la série (courage, patriotisme, complot et bien sûr terrorisme !), le titre bénéficie d'une écriture mature et franchement sanglante qui ne cherche pas à faire dans la dentelle. De quoi satisfaire tous ceux qui pensent qu'Ubisoft est un peu trop gentil. En revanche, la mise en scène a été sévèrement délaissée, pour mettre à profit la liberté d'action du joueur. Ne vous attendez donc pas à beaucoup de cinématiques ou même de dialogues, ceux-ci étant assez rares. Si cela peut paraître un peu surprenant, ça a le mérite de mettre fortement le gameplay en avant! Si il y a bien un domaine dans lequel les développeurs excellent, c'est certainement dans leur manière de donner vie aux univers qu'ils abordent. Que ce soit dans Assassin's Creed, Far Cry, ou encore dans Watch Dogs, il est impressionnant de constater le réalisme des décors. Tom Clancy's: Ghost Recon Wildlands ne déroge pas à la règle et propose ici une véritable liberté d'action dans un pays qui n'a presque jamais été exploité dans les jeux vidéo: la Bolivie. Autant vous dire tout de suite que le résultat est franchement agréable à parcourir et ça, grâce à l'énorme travail du studio qui a servi à rendre cela possible. Que ce soit au niveau des habitants, du relief, de la faune et de la flore ou même des habitations, rien n'a été laissé au hasard et ça se sent. En plus d'être dépaysant, la variété des paysages mais aussi des ambiances est assez impressionnante (plaines, forêts, montagnes, plages, déserts etc.). Au final, on ne peut qu'être bluffé par le réalisme du titre sur ce point. D'autant plus qu'il est possible d'utiliser de nombreux véhicules pour pouvoir se déplacer (voitures, hélicos, motos etc.), nous en revenons plus tard dans le test! Cela me parait être le timing parfait pour parler des graphismes! En plus de profiter de magnifiques panoramas (dans des ruines incas par exemple), celui-ci le propose presque dans les meilleures conditions. Effectivement, même si celui-ci n'est pas LE plus beau, il se classe sans aucun soucis dans le top de ce qu'il se fait de mieux à l'heure actuelle. Il n'est pas rare de s'arrêter pour juste profiter du paysage, qui est souvent magnifique il faut le dire, grâce à des textures de hautes volées mais surtout avec l'aide des effets de lumières. On sent que les développeurs commencent à avoir une sévère expérience dans le domaine, et on ne va pas vous mentir, il devient difficile de trouver de véritables défauts sur ce point. Revenons maintenant sur la conduite qui se veut arcade à souhait! Si dans l'ensemble cela fonctionne assez bien sans se prendre la tête, on ne peut qu'être un peu déçu de la conduite en dehors des routes qui est un peu plus compliqué, de même que piloter un hélicoptère qui se révèle fastidieux - la faute à une vitesse un peu trop lente. Il vous sera conseillé dans ce cas précis d'aller à une certaine allure pour ne pas avoir trop de soucis. Pour ce qui est de votre avatar, il vous sera possible de le customiser de manière complète, pour correspondre à tout type de situation! De même que vos armes, qu'il vous est possible de modifier pièces par pièces à travers une vue éclatée assez sympa. En plus de modifier les performances, vous pouvez à tout moment changer l'apparence de celle-ci y à votre guise (oui, il est possible de faire une arme arc en ciel !), de quoi satisfaire tous ceux aiment personnaliser leur personnage. Précisons que les tirs sont soumis à la gravité et possèdent leurs propre vélocité. Dans le reste de l'équipement, on retrouve également le drone et la voiture téléguidée qui permettent de faire du repérage pour aborder une situation avec plus de sérénité (attention toutefois de ne pas se faire repérer). On apprécie également le tir synchro, qui permet de faire tuer un ennemi par son escouade après l'avoir verrouillé (chance de réussite : 100%). Si l'aventure n'est pas désagréable en solo (où il vous sera demandé de donner des ordres à une IA stupide qui n'agira pas tant que vous n'avez pas donné l'ordre), c'est surtout en coop qu'elle prend toute sa saveur! Attention à bien communiquer pour mener à bien une mission de manière optimale. Pour le reste, le jeu devrait vous occuper à peu près une vingtaine d'heures en mode normal pour le terminer et facilement le double pour ceux qui souhaitent le terminer à 100% dans la difficulté la plus élevée. Dommage en revanche que malgré la variété de missions secondaires, la ressemblance avec les jeux du même éditeurs cités plus haut se fait sentir.

ps4
cover Tom Clancy's : Ghost Recon Wildlands xone

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 07/03/2017
Saga Ghost Recon
Editeur Ubisoft
Développeur Red Storm Entertainment
Type(s) Action
Compatibilité Optimisé Xbox One X
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.