Tests / Mass Effect Andromeda 15/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 23/03/2017 à 15:14

La célèbre saga Mass Effect est de retour dans un quatrième épisode, 5 ans après la sortie du dernier volet. La tâche de ce nouvel opus n'en est du coup que plus dur, car il est bien sûr très attendu par les fans de la série, mais aussi par les amateurs de RPG. Est-il a à la hauteur de nos attentes?

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série galactique, sachez tout de même qu'il s'agit là d'une très grosse franchise. A vous de choisir votre avenir selon les choix qui vous seront donnés, élément clé qui a permit de faire le succès de ses prédécesseurs. Pas facile de faire une suite quand on connait les nombreuses possibilités et pour le coup, Bioware a réussi à plutôt bien s'en sortir en proposant un synopsis assez sympa. Imaginez que l'humanité en quête de colonisation décide à travers l'initiative Andromède d'envoyer 20 000 personnes, qui ont pour but de trouver un nouveau berceau pour l'humanité. Seulement le voyage sera long..très long, 600 ans pour être exact. Tous les membres de l'équipage sont donc cryogénisés et seront par la suite réveillés de manière progressive (et oui, tout le monde n'aura pas la chance d'ouvrir les yeux au même moment!). On y incarne donc un personnage que vous aurez crée de toute pièce (homme/femme), qui doit faire ses preuves dès les yeux ouverts, car notre progression est stoppée par un nuage d'énergie noire autour de l'Habitat Sept. Si depuis la voie lactée les planètes avaient l'air vivable, ce n'est plus le cas maintenant et on s'en rend compte dès notre arrivée. En plus de l'atmosphère qui est irrespirable, de la foudre qui frappe partout, il semblerait que des aliens peu accueillants (les Kerts) y aient élu domicile! Gros pari de la part des développeurs que de vouloir repartir à zéro. En effet, celui-ci permettra aux non-initiés de débarquer sans soucis, sans se poser des questions sur les titres antérieurs, tout en gardant des éléments que les fans seront contents de retrouver. Cependant, à aucun moment il ne sera fait mention de l'état est la voie lactée au moment du grand départ ou encore de ce que sont devenus les Moissonneurs. Au final, une fois au bout, on regrette que l'histoire laisse un arrière gout d'inachevé, la faute à beaucoup de questions qui resteront sans réponses et l'ouverture sur une suite un peu trop prononcée, surtout que vos choix moraux n'ont que peu d'importances (on y reviendra plus tard). Pour le gameplay, nous allons commencer depuis le début. Cela nous ramène donc à l'éditeur de personnage qui permet de pouvoir créer le héro de notre choix. On déplore que celui-ci soit vraiment restreint au niveau des options, avec seulement 11 visages à disposition où il vous sera seulement possible de modifier la couleur de peau, le maquillage et votre coiffure. Dommage, surtout quand on sait qu'il s'agit d'un point important pour un RPG, où le joueur doit passer de très nombreuses heures en compagnie de son avatar. D'ailleurs, celui-ci aura un caractère propre qu'il vous faudra définir au fil des conversations avec les autres PNJ. En effet, plusieurs dialogues sont possibles, en sachant qu'ils sont définis par des critères: sérieux, professionnels, humoristiques ou passionnés. A vous ensuite d'en faire ce que vous voulez, notamment avec les membres de l'équipe, comme par exemple avoir une forte amitié avec l'un, avoir une histoire d'amour avec un autre, ou bien faire des histoires d'une nuit avec tous! C'est là que réside tout l'attrait du jeu, dans la richesse de son contenu qui est presque sans limites, surtout lorsqu'il s'agit des missions secondaires. Cependant, comme nous vous le disions plus haut, les choix moraux n'ont que trop peu d'importance sur la fin du jeu, ce qui est un peu dommage. Mais ce qui devrait plaire à tout le monde, c'est le retour à l'exploration pure et dure. A bord de votre vaisseau, le "Tempête", vous pourrez accéder à toute une galaxie qui renferme de nombreux secrets. On apprécie beaucoup le menu qui, en plus d'être esthétique, est pratique! A vous d'explorer les moindres recoins en envoyant des sondes pour découvrir des trésors inespérés. Mais aussi de faire connaissance avec les cinq énormes planètes qu'il vous sera possible de visiter. D'autant plus que votre but sera ici de les coloniser en les rendant viables. Et là encore, de très nombreuses heures vous serons nécessaire pour arriver à 100%, tant celles-ci sont gigantesques. Pour cela il vous faudra trouver des caveaux à activer, des ruines reliquates, sans compter les nombreuses quêtes annexes.C'est avec un certain plaisir que l'on explore les paysages à bord du Nomade (super 4x4), digne successeur du Mako. Vous pourrez l'améliorer pour faciliter votre navigation et disposer de deux types de roues. En activant les suspensions, il sera beaucoup plus facile de grimper, à défaut d'être plus lent. Il est aussi possible de sauter ou encore donner un coup de boost. Et à pied alors? On note l'apparition d'un jet pack pour faire de grands sauts ou faire des esquives rapides sur le côté. Cela permet de rendre les affrontements bien plus dynamiques qu'auparavant, de même que le système de couverture qui est maintenant automatique. Dans les bonnes idées, on note aussi que les trois compétences (combat, biotique et technologie) sont toujours de la partie, sauf qu'il est maintenant possible de choisir à tout moment le pouvoir de son choix dans le menu. Vous pourrez aussi contrôler les atouts de vos coéquipiers, pour avoir un appui personnalisé. Difficile d'ailleurs d'avoir quelque chose à redire sur les arbres de compétences, complets à souhait, sans compter les nombreux types de pouvoirs qu'il vous faudra tester puis ensuite combiner pour plus de dégâts. Bien évidemment, les armes sont-elles aussi très variées et ne proposent pas du tout les mêmes sensations! A vous de bien choisir donc selon l'ennemi en face de vous. Pour votre équipement en général, vous pourrez les acheter, les trouver ou les crafter. Profitez aussi de nombreux mods pour améliorer les compétences de vos armes, par exemple pour un résultat non-négligeable. Sinon, il vous reste le mode multijoueur, qui à pour but de vous faire affronter des vagues d'ennemis, avec différents objectifs à réaliser. Graphiquement, c'est assez joli, surtout grâce à la direction artistique de grande qualité, c'est surtout les performances de la console qui sont mises à mal avec des chutes de framerate fréquentes ainsi que les textures qui peuvent mettre du temps à charger. Mais les expressions faciles sont certainement ce qui est de plus dérangeant dans le domaine.

ps4
cover Mass Effect Andromeda xone

18 ans et plus Grossièreté de langage Online Violence
Date de sortie 23/03/2017
Saga Mass Effect
Editeur Electronic Arts
Développeur Bioware
Type(s) RPG
Compatibilité Optimisé Xbox One X
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.