Tests / LEGO Worlds 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 24/02/2017 à 00:00

Voilà maintenant quelques années que la célèbre société de briques nous inondes de titres utilisant les licences à succès telles que: Harry Potter, Star Wars, Batman et bien d'autres encore. Cette fois-ci, c'est le concept du bac à sable qui est utilisé, bonne ou mauvaise idée?

Le succès de la firme danoise n'est plus à prouver, que ce soit dans le secteur des jouets ou celui-ci, des jeux vidéo. Seulement voilà , nous attendions depuis longtemps un véritable monde ouvert qui ne soit pas inspiré d'un film, mais bien tout droit sorti de notre imagination! En effet, suite à une petite escapade dans l'espace, une météorite a percuté le vaisseau de notre personnage! C'est ainsi que l'on s'écrase sur la planète la plus proche et celle-ci n'a pas l'air spécialement accueillante. Du moins, cela vient certainement du fait que votre fusée est HS et qu'il vous est maintenant nécessaire de trouver des briques dorées pour décoller vers une nouvelle destination. En plus de tous les déplacements présents dans les titres Lego (sauter, frapper, conduite de véhicules) il est possible cette fois-ci de grimper sur toutes les surfaces, des bâtiments aux rochers en passant par les arbres. Vous pouvez également posséder des armes ou objets qui vous permettrons de vous défendre face aux ennemis, en plus de votre équipement (appareil photo, jetpack, grappin, etc). Car oui, des squelettes ainsi que des zombies assez relous sont présents. Votre héro est maintenant entièrement customisable de la tête aux pieds. Fonctionnalité assez sympa, surtout quand on sait qu'on peut profiter de tous les personnages présents (du moins après avoir effectué une quête auprès du bonhomme souhaité). Pour débloquer de nouveaux mondes, briques, objets etc., rien de plus simple: il vous suffira pour cela de réaliser le souhait des nombreux PNJ, mais aussi de créatures à apprivoiser. Si la sensation de liberté en plus de l'humour sont bien présents, on regrette néanmoins que tout cela soit assez répétitif et ça, assez rapidement. Heureusement vous serez guidés assez facilement à l'aide de la mini-carte ainsi que par la voix du narrateur (qui soit dit en passant est plutôt cool, ce qui est un excellent point, vu la présence assez importante de celle-ci) pour évoluer sans trop d'encombres. Mais ce n'est pas tout, l'atout de ce nouvel opus vient essentiellement de la modification, à votre guise, du décor. En effet, pour la première vous disposerez d'outils pour changer intégralement l'environnement dans lequel vous êtes présent. Votre première capacité vient de l'outil découverte qui vous permet d'enregistrer toutes les créations réalisées par les développeurs. Seulement, pour les utiliser, il vous faudra d'abord les déverrouiller aux prix de pièces obtenues au préalable (en frappant des squelettes par exemple). Pour la première fois, créer votre propre bâtiment, brique par brique à l'aide de l'outil de construction (dommage en revanche qu'il ne soit pas possible de réaliser des véhicules, cela aurait pu être un véritable plus). Si jamais l'envie vous en vient, l'outil peinture vous permettra assez facilement de choisir la couleur voulue pour vos créations. Ce n'est pas tout, avec l'outil copie, vous pourrez sauvegarder n'importe quel élément (créations, décor etc.) pour le reproduire à l'infini! Et pour terminer, avec l'objet de paysagisme, vous pourrez supprimer, ajouter ou encore remodeler le terrain avec le nivellement. Si les idées sont là , on regrette cependant que l'interface soit assez mal foutu... Pour certifier tous vos acquis dans la construction ou l'exploration, un Rang de constructeur vous est attribué et évoluera tout au long de votre aventure pour devenir Maître constructeur. Le plus gros problème du titre, en plus de la répétitivité, est certainement le fait qu'on soit obligé de faire les mini-quêtes pour créer sa propre planète (et oui, il vous faudra d'abord obtenir 100 briques dorées pour la création libre). Des bugs sont aussi de la partie, la faute au générateur de planètes qui permet de profiter de créations aléatoires. Au final, ce que l'on apprécie le plus, c'est l'aspect multijoueur qui permet de profiter d'un mode en ligne coopératif, mais aussi plusieurs caméras, de quoi rallonger la durée de vie du titre qui n'est pas énorme.

ps4 switch
cover LEGO Worlds xone

7 ans et plus Violence
Date de sortie 24/02/2017
Saga Lego
Editeur Warner Interactive
Développeur TT Games
Type(s) Gestion
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.