Tests / La Terre du Milieu L'Ombre du Mordor 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 07/10/2014 à 00:00

ça fait quelque temps maintenant que l'Ombre du Mordor plane sur nous et il faut le dire, l'impatience de mettre la main sur cette adaptation next-gen de l'univers de Tolkien était bien présente. Etait-elle justifiée ?

Le monde de l'héroique fantaisie est certainement l'un des plus vaste mais aussi des plus complet. Inutile de nier l'influence qu'à encore maintenant John Ronald Reuel Tolkien, notamment connu pour ses ouvrages sur la Terre du Milieu. Après avoir été adapté au cinéma, et ça, à travers 2 trilogies : "Le Seigneur des Anneaux" et "Bilbo le hobbit", l'annonce d'un jeu vidéo dérivé de cette univers en a excité plus d'un. Surtout qu'il s'agit ici du Troisième Age : Le retour de Sauron, qui fût pourtant vaincu lors de la bataille de la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes, il y a de ça presque 3.000 ans. Proposer un open-world dans les terres ravagés du Mordor était un pari risqué, surtout quand on connait les connaissances de cette univers bien précis que possèdent les puriste du genre. On y incarne Talion, celui-ci est un Rôdeur et monte la garde à la Porte Noire du Mordor. Lui et toute sa famille se sont tués lors du retour des orques.. et se faire maudire par la Main Noire de Sauron au moment de sa mort. Cela commence plutôt mal côté précision, la Porte Noire du Mordor n'étant plus gardé depuis plus de 1000 ans maintenant à cause d'une épidémie de peste ayant ravagé la population du coin. Alors certes, cela ne risque pas de sauter au yeux de ceux qui ne le savaient pas, mais il faut pourtant avouer que c'est plutôt moyen pour une adaptation de ce genre d'avoir ce genre d'exactitudes. D'autant plus que cet exemple n'est isolé mais montre à lui seul le genre d'erreurs qui seront commises. On apprécie en revanche les nombreuses allusions et clins d'oeils que seul les fans ayant lu les livres pourront comprendre, ce qui prouve qu'un certain travail de recherche à été effectué pour rendre ce Mordor plus réaliste bien que l'ambiance y soit trop chaleureuse pour des terres désolés. En effet, a notre arrivé sur Nurn, il est difficile de pas être un petit peu choqué par le côté verdoyant du décors. '>Et le gameplay, c'est jouable ? Jamais il n'aura été aussi agréable avec un TPS de distribuer des coups d'épées dans le but de décapiter des ennemis. Celui profite d'un système de combat agréable et jouissif tout en restant compliqué au début à cause de la difficulté. A vous ensuite d'améliorer vos compétences grâce à des points d'expérience pour être plus serein face à une horde d'ennemis ! Vous profiterez également d'améliorations ("runes") pour vos armes (épée, arc et dague). La réel nouveauté est surtout l'apparition du Nemesis System qui permet une gestion logique des chefs de guerre. Explication : si il y a certes une foule d'orques, il faut se dire que ceux-ci sont dirigés par une poignée. Il vous sera possible à tout moment de changer le cours de la hiérarchie en tuant des orques important (capitaines ou chef), dans le but de favoriser l'ascension d'un autre. Un système très bien pensé qui nous pousse à changer les têtes qui dirigent le Mordor. Surtout quand on sait qu'il vous est possible de posséder des ennemis mentalement, puis de favoriser son ascension dans le classement. A contrepartie, si vous mourrez au combat, cela favorise l'ascension de l'ennemi en question. Un point important car vous être immortel et reparaîtrez un peu plus loin, pendant que le chef ayant eu une promotion se prépare à vous voir revenir. Une rejouabilité très intéressante bien qu'au final, le Nemesis System n'a pas d'importance capital dans l'évolution du jeu, si ce n'est débloquer des missions. Dommage. La difficulté est souvent mal jaugée et il faut le dire parfois assez difficile au point d'être parfois un peu énervant au début. Une fois votre héros équipé de compétences, il sera en revanche un peu trop facile de venir à bout de nombreux ennemis.. Le monde ouvert offre bien évidemment des missions annexes et à ce niveau, il est difficile de pas remarquer les inspirations, notamment Assassin's Creed pour ne ce citer que celle-ci. Il y a même la vision d'aigle qui devient ici la vision spectrale qui vous permettra de remarquer les éléments important du décors. Si la durée de vie est plus que respectable, une certaine répétitivité se fait sentir après quelques heures, surtout quand on se rend compte du côté inexploité du Nemesis System, ou encore une fois les améliorations au maximum incitera à choisir la violence plus que par l'infiltration. Le scénario étant loin d'être exceptionnel n'aide pas vraiment à donner à sens à nos pas.. Heureusement, La Terre du Milieu L'Ombre du Mordor profite d'une réalisation qui est à la hauteur de nos espérances. Pas magnifique ok, mais un travail soigné sur tous les éléments du jeu, allant des textures en passant par la modélisation mais aussi les animations. On sent que Peter Jackson et Weta Workshop (studio d'effets spéciaux et d'accessoires du réalisateur) on pu avoir leur mot à dire pour être homogène avec les différents films. La mise en scène est-elle aussi de mise pour notre plus grand plaisir. On regrettera en revanche des décors qui se ressemblent un peu trop en plus de manquer un peu d'imagination. Vous l'avez compris, le jeu possèdes encore quelques défauts qui font un peu tâche malgré des bonnes idées. Avec un potentiel non-négligable, l'aventure reste tout de même agréable à réaliser, dommage que le travail sur le réalisation et le gameplay ne soit pas un peu plus penché sur l'open world et le scénario qui sont un peu limités.

ps3 x360 ps4
cover La Terre du Milieu L'Ombre du Mordor xone

18 ans et plus Discrimination Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 07/10/2014
Saga La Terre du Milieu
Editeur Warner Interactive
Développeur Monolith Productions
Type(s) Action / Aventure
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.