Tests / Far Cry Primal 15/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 23/02/2016 à 00:00

La célèbre série Far Cry est de retour, 2 ans après le quatrième épisode. Cette fois-ci, Ubisoft nous propose un environnement pour le moins original.. la préhistoire ! Si l'idée en a emballé plus d'un, quand-est-il une fois la manette en main ?

Far Cry 4 a eu le tord de trop ressembler à son aîné, en étant parfois comparé à une simple extension. Lourde est la tâche de ce Far Cry Primal qui doit à nouveau conquérir les fans tout en proposant quelque chose de nouveau. Là pour le coup, le choix en a dérouté plus d'un, nous proposer un jeu 10 000 avant Jésus Christ. Et croyez-moi que dès le début, nous sommes dans le bain ! On y incarne Takkar et votre première mission sera de partir à la chasse au mammouth armé d'une simple sagaie ! La mise en scène n'étant bien sûr pas en reste, inutile de dire que cela fait son petit effet de parcourir les hautes herbes avec ses potes Cro-Magnon (les Wenjas), le tout dans un troupeau de mammouth. La chasse va malheureusement mal se passer, car au final, on se retrouve tout seul, dans cet environnement hostile, avec comme seul ambition de survivre et de trouver la terre d'Oros. L'histoire sera donc de retrouver des Wenjas pour fonder votre propre village à l'abri des animaux mais aussi d'autres tribus beaucoup moins sympas comme les Udams ou encore les Izilas. Comme scénario on a connu plus sophistiqué mais bon.. il faut remettre le contexte qui n'offre effectivement pas beaucoup de liberté. Un choix qui pourra en décevoir quelques un, bâtir une nouvelle civilisation en construisant son village est un thème maintenant bien connu des joueurs. Les dialogues sont eux aussi d'une simplicité extrême, le langue étant on le rappel, primitif. On apprécie en revanche que cette fameuse langue, soit un langage réalisé pour l'occasion, nécessitant ainsi la présence de sous-titres ! On aurait peut-être aimé plus de folie dans la trame, les prises de risques sont vraiment minimes ! Ce qui n'empêchera personne de profiter d'une durée de vie plus que généreuse, pas réellement grâce au scénario principal, mais surtout avec les objectifs secondaires qui pullulent dans ce monde-ouvert. Un domaine qu'Ubisoft entre les différents Far Cry et Assassin's Creed. Si bien qu'il sera difficile de ne pas remarquer les emprunts des différentes déclinaisons de ses deux sagas dans ce nouveau titre. Même si cela n'est pas un problème d'utiliser une formule qui marche bien, il n'est pas rare d'avoir une impression de remplissage après avoir fait un peu toujours faire la même chose le long du jeu. Et pourtant des missions annexes, les chasseurs de trésors et ceux qui apprécient nettoyer la carte en auront pour leurs compte : lieux à découvrir, bûchers à allumer, avant-poste ennemi à détruire (et oui, même à la préhistoire), villageois à sauver pour les faire vivre au village, escortes, esprits-totems, grottes perdues, mains Daysha, peintures rupestres, défendre des villageois d'animaux ou d'ennemis, bref, y'a de quoi faire ! Côté gameplay, il faudra avouer que de posséder un arsenal limité bien que complet donne un véritable souffle nouveau. Construire ses armes (Arc, Sagaie, gourdin et bien d'autres) avec des matériaux trouvé dans les décors du jeu est un véritable plus, le côté survie étant très bien respecté. Au final, on alterne entre phases d'action et d'infiltrations entrecoupées d'exploration. Car oui, il vous faudra chasser pour améliorer votre équipement (sacoches, ceintures etc.) mais aussi vos armes qui possèdent plusieurs niveaux d'améliorations. Les animaux seront en plus pour la première fois apprivoisable pour servir à attaquer vos ennemis ou encore marquer vos ennemis avec la chouette ! Il vous sera possible contrôler 17 races d'animaux sur la trentaine d'animaux présents dans le jeu (allant de l'ours en passant par la belette sans oublier le dents-de-sabre) ! D'ailleurs, il vous faudra d'abord déverrouiller certaines compétences avant que votre héro sache apprivoiser ou sauter en grappin par exemple. Au final, force est d'admettre qu'en plus d'être très complet, le gameplay colle à merveille à l'univers de ce nouveau Far Cry. Un certain plaisir se forme au fur et à mesure des heures jouées, de voir l'évolution des aptitudes de notre personnage, mais aussi de votre village qui s'agrandit et qu'il vous faudra lui aussi améliorer avec le temps. D'autant plus que dès les premières minutes, il serait difficile de ne pas succomber devant la qualité graphique de celui-ci. En proposant ainsi un rendu de qualité en plus d'un frame rate imperturbable, peu importe les situations. Les modélisations sont de qualités, de même que les animations, sans bien sûr oublier les jeux de lumière qui ont eux aussi profiter d'un soin particulier ! Bon, ok, il y a un peu d'aliasing mais à côté de ça les décors sont variées (jungles, montagnes enneigées, grottes etc.) et fourmillent de détails. Se balader devient un réel plaisir, surtout quand on sait qu'on peut assister à des duels d'animaux ou encore de paysages qui en feront rêver plus d'un ! Comme dit plus haut, la mise en scène étant très loin d'être reste est en plus accompagné d'une bande originale qui colle elle aussi merveilleusement bien à l'environnement qui vous entoure. Un réel travail a été pour compléter l'immersion à ce niveau pour que ce ne soit pas uniquement visuel, et il n'est pas rare d'entendre le rugissement d'un animal inquiétant, une ambiance qui prendra tout son charme de nuit, pouvant jusqu'à devenir oppressante pour le plus grand plaisir du joueur. Si l'on retrouve beaucoup de recyclage d'idées dans Far Cry Primal en plus d'avoir une histoire pas très originale, jamais le gameplay Open-World d'Ubisoft n'a aussi bien collé à l'univers abordé pour nous proposer un résultat si cohérent en plus d'être complet à souhait.

ps4
cover Far Cry Primal xone

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 23/02/2016
Saga Far Cry
Editeur Ubisoft
Développeur Ubisoft
Type(s) FPS / Action
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.