Tests / Doom 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 13/05/2016 à 00:00

Cela fait maintenant 12 ans que la célèbre série Doom est apparue pour la dernière fois ! Autant dire que l'attente des fans était énorme depuis l'annonce de préparation d'un quatrième épisode. Etait-elle justifiée ? Les développeurs ont-ils réussis à garder l'essentiel de la saga tout en proposant un gameplay moderne ? Réponse dans le test !

Pour les plus jeunes, il faut savoir que l'univers des FPS doit beaucoup à des jeux comme Doom qui ont étés dans les premiers à proposer la vision à la première personne. Pas facile donc pour id Software de proposer quelque chose qui va ravir les premiers fans, en plus de convertir ceux qui ne connaissent pas ou qui n'aimaient pas et ça une bonne dizaine d'après le dernier épisode. Surtout que le pari, est d'adapter le premier opus que tout le monde connait pour effectuer un remake qui lui fasse un honneur. Risqué, surtout lorsque l'on sait que les FPS ont bien changés depuis ! Et bien, sachez que si il est un peu déstabilisant de nos jours de ne pas profiter d'une barre de vie qui remonte toute seule et de devoir trouver des kits de soins pour la remonter, le retour aux sources est plus qu'agréable. On retrouve donc le challenge à l'ancienne qui en à séduit plus d'un à l'époque ! Pas de système de couverture non plus, mais ça, c'est plutôt évident. Le corps à corps à quand-à -lui profité d'une amélioration notoire : les Glory Kills ! Une fois votre ennemi assommé, il sera possible de l'achever de manière plus violente à l'aide de vos bras. Celles-ci sont jouissives et profitent d'un soin particulier, sachant qu'elles diffèrent selon le monstre mais aussi l'angle dans lequel vous effectuer l'action. Ce qui devient encore plus sympa quand on sait que le bestiaire est toujours aussi énorme avec plus de 36 créatures différentes ! L'arsenal à lui aussi profité d'un soin tout particulier avec plus d'une dizaine d'armes aussi futuristes que dévastatrices. Si celles-ci peuvent paraître un peu simplistes d'apparences (fusil à pompe, sniper, lance roquette etc.), chacune d'entre elles possèdent 2 améliorations bien distinctes qui seront par la suite upgradable grâce à des points récoltés durant la partie. Et il faut dire qu'il est pratique de profiter d'un fusil pompe qui lance des grenades ou effectue des tirs de mortiers. En plus d'être bien pensé, le menu du choix des armes est agréable d'utilisation. De nombreuses améliorations sont possibles ! Cela commence par votre perso dont il sera possible d'augmenter, la vie, l'armure ou encore le nombre de munitions à l'aide de boules d'énergies plus ou moins cachés dans la map. Mais ce n'est pas tout, comme expliqué plus haut, vous pourrez également améliorer vos armes mais aussi votre armure comme par exemple votre dextérité ou encore profiter d'un radar plus puissant qui affichent les items cachés sur la map. Les développeurs ont trouvé là un bon moyen de faire passer à Doom les plus de 20 ans qui séparent le premier opus à maintenant. D'autant plus que la recherche d'objets cachés qui en plus d'être nombreux ne sont pas toujours simple à attraper ! En effet, il n'est pas rare de tomber dans des phases de plates-formes où il vous faudra grimper à endroits dingues pour aller à votre objectif. Ce qui est marrant, c'est certainement le contraste entre les phases de progressions qui nécessitent parfois un oeil aguerri avec la destructions massives d'ennemis qui arrivent par vagues. On pourra d'ailleurs lui reprocher d'être un peu trop linaire et du répétitif et ça malgré la map du niveau qui est ouverte. La faute notamment et des décors qui se ressemblent aux de bout de quelques heures de jeu. 3 univers sont jouables : l'UAC, Mars et l'Enfer. On pourra constater une certaine ressemblances dans les couleurs entre les 3 univers, impression qui pourrait lasser quelques personnes mais qui ne posent pas réellement de soucis ! Le problème vient surtout du scénario qui est presque inexistant et qui influe pour beaucoup dans la répétition des missions. Pour rappel, il est question d'entraver les plans d'Olivia Pierce qui tente par tous les moyens de faire rentrer dans cette dimension les légions de l'enfer. J'allais oublier : Samuel Hayden (directeur de la zone) veut vous aider ! Et voilà , vous comprenez un peu le problème ? Là par contre le poids des années se ressent de manière incontestable. Seulement voilà , il faut avouer que visuellement parlant, le titre est une très jolie performance ! Si on peut reprocher aux décors de se ressembler un peu, il serait beaucoup plus difficile de critiquer les choix artistiques qui sont il faut le dire de très bonne qualifiée. L'univers démoniaque nous submerge de manière plus brutale et gore pour notre plus grand plaisir. Les textures sont impressionnantes, de mêmes que la modélisation des monstres qui est impressionnante, sans oublier les effets de lumières qui jouent pour beaucoup dans le réalisme du rendu. Les animations des mouvements ou encore des Glory Kills sont vraiment impressionnantes, que ce soit par la violence mais surtout par la qualité graphique (mention spéciale à la tronçonneuse. L'hommage au premier épisode est bien là , et ce nouveau Doom le fait de la plus belle des manières. Le pari est en plus respecté : celui tourne en 1080p et 60 FPS ! La bande-son accompagne à merveille la campagne en s'adaptant à l'action du jeu en proposant différents styles de musiques bien qu'un style est bien sûr prédominant : le métal et risque donc de pas forcément plaire à tout le monde ! Parlons maintenant du multi qui propose tout de même 8 modes de jeux différents, certains classiques (Deathmatch, captures de points etc.) mais aussi Arène de Clans ou encore Freeze Tag dont le but est de geler nos ennemis et dégeler notre équipe. Il vous sera également possible de personnalisation votre costume, mais aussi vos armes et provocations. Bien sûr, des classes d'armes sont présentes (Kits d'armes) et des compétences de joueur (modules de piratages) à débloquer en fonction de votre rang. Sympa et rapide, celui devrait convenir à tout le monde ! De même que le mode Snapmap (éditeur de niveau) qui est très intuitif et agréable d'utilisation en plus d'être particulièrement poussé !

ps4 switch
cover Doom xone

18 ans et plus Grossièreté de langage Peur Violence
Date de sortie 13/05/2016
Saga Doom
Editeur Bethesda Softworks
Développeur id Software
Type(s) FPS
Compatibilité Optimisé Xbox One X
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.