Tests / S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 13/11/2009 à 00:00

Utiliser le nom S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo sur un jeu peut-être dangereux, une foule de fans attendent impatiemment le titre qui pourront leurs protoniser les neurones. Bonne nullité commerciale, ou réussite complète ?

Pour introduire un petit peu l'histoire, le jeu se déroule après les 2 films, soit en 1991. Pas mal de choses ont changés, notamment le maire, qui n'est plus celui du film, élu grâce à la campagne "pro-ghostbuster". Vous allez devoir incarner un nouveau venu dans la célèbre unité de casseur de fantômes. Celui se nomme Rookie, finalement, on ne peut pas vraiment parler de personnage charismatique, celui-ci est muet, et présent pour la simple raison de jouer aux côtés des personnages connus. Notre rôle en tant que nouveau est de tâter les nouvelles technologies. Malheureusement, un complot ce trame dans le New-York paranormal. Quelqu'un tente de rompre la faille qui sépare le monde des fantômes à celui des humains de chairs et d'os. Le scénario est au final à la hauteur de l'espérance des fans, tout est fait pour que nos marques soient prises dès le début et reprendre les vieux repaires, les personnages de la série sont modélisés, ainsi que les voix originales (en VO). Tout au long de l'aventure cela va se passer ainsi, on pourra donc redécouvrir les lieux cultes tels que la bibliothèque, l'hôtel 5 étoiles etc. Pas mal de protagonistes de la série de films sont présents. On peut donc en conclure que S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo a déjà réussi le pari de l'immersion, chose qui n'était pas gagnée d'avance, d'autant plus que, comme vous allez pouvoir le voir au travers du test, l'humour est bien sûr toujours de la partie ! Du côté du gameplay, point important de ce jeu, autant vous dire dès le début que c'est joussif, peut être trop, car certains combats contre les êtres ectoplasmiques sont confus voir brouillons. Vous pourrez donc contrôler le fameux pistolet protonique pour venir à bout de vos ennemis mais pas seulement, 4 types d'armes, pack protonique, lance-slime, rayon bleu et pour terminer, une copie du rayon à protons (plus puissant mais moins rapide) serviront durant tout le long de l'aventure, toutes contiennent un tir primaire ainsi que secondaire. Chaque pistolet a une utilisation spécifique pour chaque ennemi. Par exemple, pour mettre un fantôme dans un piège, il vous faudra utiliser le tir protonique pour l'affaiblir, et pratiquer "l'écrasement". Il sera ensuite possible de faire évoluer le tout via des achats pour améliorer au maximum les capacités du matériel. Pour repérer ou scanner (on y reviendra plus tard), il faudra s'équiper du Psychosentiomètre, celui vous servira en effet quand il s'agira de poursuivre un ennemi (les barres deviennent alors rouge), ou encore pour la recherche d'artefact (barres bleu), la récolte de ceux-ci est loin d'être indispensable. Niveau gameplay encore, c'est une réussite, celui-ci est très facile de prise en main, et on prend à la fin un malin plaisir à capturer ou détruire (tout dépend du fantôme) selon la situation, malheureusement, même avec tout cela, le tout est quand même diablement répétitif. Un point pour le moins important de ce titre, repose également sur les graphismes. A première vue, c'est agréable à l'oeil, quand on se rapproche, même si cela joli, on voit les limites du moteur utilisé par le jeu. Les personnages sont donc bien modélisés, même s'il garde un aspect un peu trop "plastique". Contrairement à la version PS3, les textures sont plus fines et font donc moins baveuses... La surdose d'effets visuels, mais aussi de décors destructibles, car oui il faut bien le dire, presque tous les éléments du décors (hormis les murs, ne résiste pas bien longtemps face à un flux de protons) est visuellement sympathique, d'autant que cette version Xbox 360 ne souffre pas de baisses de frame rate contrairement à son homologue PS3. Quel plaisir de redécouvrir le titre sans ces soucis et avec un aliasing bien moins prononcé. Même si tout cela ne justifie pas tout ce retard car au final, le moteur reste le même, juste un peu affiné. Heureusement, que malgré ce que l'on pourrait qualifier de technique dépassée propose un bon nombre environnements, pour les moins différents et qui sont par la même occasion fidèle à ce que l'on a pu voir à travers la série de films. Parlons un peu de l'univers, qui est comme dit un peu plus haut, en complet respects aux films, non seulement l'humour potache, bien qu'un peu limite de temps en temps sont bien là . Les développeurs ont été jusqu'à reproduire presque au poil près les pièces célèbre, tels que la bibliothèque ou autres. Même si de nouveaux décors sont présents, ceux-ci ont moins de présences que ceux que l'on connait déjà . Un peu dommage donc que seuls les niveaux déjà vu nous aspirent de la sympathie. Il est peut-être bien là le problème, les développeurs n'ont pas vraiment réussi à nous faire un travail énorme du côté de l'originalité, certes tous est respecté au poil, mais une prise de risque aurait été sûrement appréciable dans cette aventure. Il faut bien le dire, on ne peut malheureusement que constater que les premiers visés sont les fans, hors une ouverture d'esprit n'aurait pas fait trop de mal au plaisir de jeu. D'autant plus que comme dit plus haut, le gameplay trop répétitif enlève un petit peu le plaisir par exemple de détruire certains boss qui ne sont qu'une multitude d'ennemis envoyé vers le joueur puis, essayer au maximum possible de détruire celui qui a un peu plus de résistance que les autres. Il est fort appréciable en revanche, de constater que chaque ennemi possède sa propre histoire lors des scans effectuer à 100%, on peut donc aussi via ce moyen, découvrir leurs points faibles etc. Un point positif en revanche, repose un bestiaire assez important d'ennemis, ainsi qu'une difficulté vraiment bien dosé. On a presque l'impression de retrouver les vieux jeux avec leurs boss de fin de niveau mémorable. Derrière cela, il est fort déplaisant, de constater qu'aucun mode co-op offline du mode carrière n'est proposé ! Assez honteux quand on sait que c'est une équipe de 5 personnes. Point positif cependant, en plus de pouvoir sauver vos co-équipier, eux aussi peuvent vous sauver, même s'il faut l'avouer, vous passerais plus de temps à les sauver que eux ne le feront. Il est triste finalement, de s'attacher à cette aventure qui dure moins de 8H... En revanche, un mode multi qu'il faut le dire est de bonne facture, encore une fois, l'incompréhension est là , pourquoi tous ces modes qui pourraient largement accueillir un mode offline ne le font pas. La bande sonore est-elle aussi de qualité, il est fort appréciable de reconnaître les musiques des films qui étaient il faut le dire, indispensable à cette aventure. On peut donc conclure sur une impression moyenne, les développeurs pleins de bonnes intentions ont repris presque la totalité de tout ce qui fait que l'on a aimé les films, même le célèbre Bibendum Chamallow. Il est donc difficile de trouver la véritable identité de ce titre à travers tout cela.

ps3 wii
cover S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo x360

12 ans et plus Grossièreté de langage Online Violence
Date de sortie 13/11/2009
Editeur Atari
Développeur Terminal Reality
Type(s) Action
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.