Tests / Ninja Gaiden II 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 06/06/2008 à 00:00

Ryu Hayabusa est de retour pour un opus plus violent et plus incroyable que jamais ! Après un Ninja Gaiden Sigma sur Playstation 3 de très bonne facture, même si des problèmes assez gros tel que la difficulté étaient présents. Ce nouvel opus vaut-il le coup ? Réponse en test !

Nous commençons l'histoire au Japon. Une jeune femme très sexy (gros seins oblige), demande où est Ryu chez un marchant de produits en tout genre. Sauf que voilà , une troupe de soldats du clan de l'araignée noir viennent gâcher cette belle conversation. Celle-ci se fait kidnapper, et pourtant Ryu est intervenu pour la sauver. c'est sur ces bases que commence ce nouvel opus de Ninja Gaiden. En fait cette jeune fille (qui se nomme Sonia) est dans le FBI, elle enquête sur le Grand Démon. Elisébet qui fait elle aussi partie du clan de l'araignée compte bien réveiller le Grand Démon, quitte à réduire le monde à néant ! Pluie de sang, New York en ruine, forêt amazonienne en furie, tel sont les niveaux que l'on parcourra avec joie. Il faut préciser que cette femme froide qu'est Elisébet est vraiment sympathique quand elle prend un bain de sang.nu. Alors oui, on rappelle que le titre est déconseillé au moins de 18 ans, il peut donc y avoir des belles femmes nues, des gros seins sur n'importe quel corps aussi fin que possible. Le rêve devient réalité dans ce jeu. Pour en revenir au sujet, il faut rappeler que nous incarnons le clan du Dragon. Nous allons devoir affronter au passage de puissants démons, mais je n'en dis pas plus, pour ne pas vous détruire l'histoire. c'est donc un gros résumé des 14 chapitres présents dans le jeu. Il faut dire que cette histoire devient quelque peu répétitive vers la fin, pour la simple et bonne cause qu'on constate directement que les développeurs n'avaient plus d'idée dès le moment où il commence à faire revenir du passé certains personnages. Encore une fois, je n'en dis pas plus. Mais malgré cela, le côté kitch de certains personnages, il faut dire que l'histoire tient la route, et qu'elle vous mettra en haleine comme il se doit ! Il faut le dire, le premier opus sur la Xbox avait marqué les esprits par ces graphismes incroyables pour l'époque. Sans le nier, les graphismes restent dignes de la Xbox 360. Oui mais voilà , on attendait une véritable claque graphique du jeu, mais il est juste.beau. Attention, il faut tout de suite le dire, avec des ennemis à l'écran, des membres qui volent à tout va, la fluidité est impeccable ! Juste une chose peut être, une scène incroyable avec énormément d'ennemis est présente, mais ce qui fait peur, c'est que le jeu est carrément ralenti, et même maintenant, je me demande si c'est volontaire, ou si c'était une grosse chute de frame rate. Ce qui surprend réellement, c'est la vitesse où les combos s'enchaînent, on peut juste apercevoir du sang, des membres et beaucoup d'ennemis. Ca fait plaisir à voir, il ne faut pas le cacher, et les graphismes du jeu ne font qu'améliorer cette impression de vitesse et de supériorité. c'est peut-être l'un des seuls jeux qui propose une telle impression. Le sang vole partout dans la pièce, se colle contre les murs, les membres par terre laissent encore traîner du sang derrière eux. Cette ambiance gore est unique en son genre, on voit directement que Team Ninja n'a pas lésiné sur la quantité d'hémoglobine dans le titre. Une chose est sûre, encore une fois, le jeu mérite amplement son 18+. De plus les animations sont de toutes beautés, on ne cesse d'appuyer sur Y, une fois qu'un membre est tombé, pour la simple raison qu'un joli petit combo se met en route pour couper ce qu'il reste. D'ailleurs, parlons des nimpos qui méritent leurs places dans un commentaire sur les graphismes, certains effets sont de très bonnes qualités et ne font que confirmer ce qui est dit plus haut, c'est un jeu qui a le mérite de nous faire voir de belles animations, de beaux effets. Cela aurait pu être mieux, mais on est déjà content ! Parlons maintenant un peu du gameplay, c'est un jeu avec beaucoup de possibilités qui s'offrent à nous, on peut directement le dire, à la fin du jeu, vous compterez plus de 13 armes en comptant armes de jet et armes de mêlées. Je vous le dis tout de suite, pour votre grand plaisir, j'ai fini le jeu en améliorant tout mon équipement au maximum, la totalité des crânes etc. pour vous rentre un test qui sera le plus objectif possible. Le nombre de techniques possibles est aussi impressionnant, plus de 16 techniques et Arts confondus, de quoi vous occuper pendant tout le jeu à faire de nouvelles choses. Autant marcher sur des murs, que d'avoir des phénix autour de soi ou encore d'avoir une multitude de lames qui vont voler autour de vous ! Autant de choses qui font que Ninja Gaiden II est un jeu qui regorge de possibilités. Il faut avouer que c'est très jouissif de couper votre ennemi afin qu'il ne reste plus grand-chose. Et en effet c'est là qu'est l'intérêt du jeu. De plus la prise en main du jeu est presque immédiate, il vous sera après naturel de tuer des ennemis à la pelle. Nous avons des choix tels que : tuer l'ennemi à l'arc, l'achever à la fau etc. Passons maintenant à un point important du jeu, il sera difficile à comprendre pour certain que le jeu est difficile, mais .facile, explication : certaines hordes d'ennemis seront plus dur à tuer qu'un puissant démon, illogique non ? D'autant plus que si l'on cherche bien le point faible d'un boss, en quelques coups il est tué. Mais peut-être que d'un côté heureusement qu'un effort a été réalisé, car on ne peut vraiment pas dire que le dernier Ninja Gaiden était facile, attention, celui-ci n'est pas non plus simple, il est juste plus accessible à une majorité de joueur. Certains bugs dans le jeu sont assez énervant, exemple un dragon est dans un mur, les flèches ne traversent pas le mur, mais le dragon doit être tué pour continuer le jeu. Il sera donc obligatoire de retourner à la dernière sauvegarde. Ou encore, 3 boss d'affilés sans possibilité de racheter des objets pour se soigner, bonne chance. Malgré cela, il faut le dire le jeu est plus accessible. Vous allez aussi rencontrer dans le jeu des endroits qui se nomment test de valeurs, je peux vous promettre que quand on les réussit tous, on se sent incroyable ! Passons maintenant au bestiaire du jeu, qui il faut le dire est assez varié, entres ninjas, démons, boss etc. Il n'est pas énorme mais reste important. De plus certains sont vraiment travaillés comme les tueurs zombies armés de tronçonneuses et de lances roquettes à la place de leurs mains ! Comme dans tous les jeux, en voyant certains ennemis on se dit : "pas lui !", pourtant si, c'est lui. Parlons de la durée de vie, on ne peut pas dire qu'elle soit courte, surtout si l'on souhaite terminer le jeu à 100% ce qui implique succès. Chose non facile, surtout qu'avec ces 14 chapitres qui deviennent plus moins ou moins long à chaque fois, ont n'en compte pour entre 16 et 18H pour finir le mode histoire. Après, des missions annexes telles que trouver les 30 crânes d'argents, faire la totalité des succès vous prendra facile 10H de plus. Sauf que comme dit plus haut, sur la fin, l'histoire semble répétitive, et porte moins d'intérêt qu'au début. On dirait presque que les derniers chapitres ont été réalisés vite fait. On peut aussi mettre ces résultats en ligne pour comparer avec ceux de ces amis, sympathique mais pas extraordinaire. En conclusion, ce nouveau Ninja Gaiden est tout sauf décevant, il risque de ravir de nouveaux fans mais aussi ceux qui suivent la série depuis une longue date maintenant. On peut vraiment dire que l'on joue une histoire qui tient en haleine jusqu'à la fin et qui ne vous fera pas lâcher votre manette avant d'être jugée maître ninja !

cover Ninja Gaiden II x360

18 ans et plus Violence
Date de sortie 06/06/2008
Saga Ninja Gaiden
Editeur Tecmo
Développeur Team Ninja
Type(s) Beat'em'all
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.