Tests / Brütal Legend 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 16/10/2009 à 00:00

Double Fine Productions est de retour après un Psychonauts qui a marqué plus d'un esprit. Cette fois-ci, c'est la conquête de l'univers du Heavy Metal !

Et si on vous disais que Jack Black s'était mis en tête de se faire un double en pixel pour se plonger dans un monde complètement métaleux et loufoque, vous nous croiriez ? Et bien c'est pourtant l'objectif de ce nouveau titre ! Vous y incarner Eddie Riggs, un jeune roadies qui regrette la bonne année du métal (le début des années 70) qui suite à un concert se fait écraser par sa scène. Suite à cet accident, son sang s'est mélangé avec son médaillon, ce qui a réveillé l'esprit du Métal ! Eddie se retrouve ensuite dans un monde totalement inconnu, où à peine arrivé, des démons vont tenter de l'assassiner...pas facile le réveil dans ces conditions. Le jeu vous transporte dans une lutte sans merci contre l'empereur Doviculus et pour arriver à gagner, tous les moyens sont bons, il va donc falloir se constituer une grosse armée de roadies, avec de solides headbangers et bien entendu de mignonnes groupies ! Bien sûr, vous ne serez pas seul dans cette lutte sans merci, des compagnons de routes vont vous aider. Là où le jeu réussi le mieux, c'est sans aucun doute dans son immersion, il n'est donc pas étonnant de tuer des démons à l'aide d'une guitare (en composant des riffs), et de découvrir des araignées tisseuses de cordes de guitares. Si vous vouliez intégrer le monde du Métal, pas de meilleurs moyens que d'y aller avec Eddie ! Bien sûr, toute cette ambiance, est complété avec une tracklist d'enfer (plus de 108 chansons connus venant de groupes tels que Slayer, Motorhead, Testament et bien d'autres) qu'il sera possible d'écouter à sa guise une fois la Deuce (voiture de Eddy). Des personnes connus de la scène telles que Ozzy Osbourne (le gardien du métal), ou encore des personnages secondaires tels que : Lars (Motà¶rhead) sans oublier des allusions et un humour que seul un véritable fan de ce genre musical peut reconnaître. Le tout avec un level design vraiment recherché et qui confirme le parti pris de cartoon. En revanche, il est un peu décevant de parler du côté technique du jeu, étant donné qu'il faut avouer que le jeu est assez pauvre techniquement parlé, de plus il y a fréquemment des chutes de frame rate quand il y a trop d'animations à l'écran ou encore le temps d'affichages de certaines textures. Même si derrière cela il faut que le travail sur les animations faciales et de très bonne facture. Au final, il n'est pas difficile de voir que les développeurs avaient vraiment que l'on soit totalement captivé par cet univers, ce qui marche les premières minutes de jeu mais qui s'estompe un peu au fil du jeu pour remonter ensuite. Un peu comme l'humour du titre. Là où le jeu se démarque des autres jeux, c'est certainement dans son gameplay, en effet, c'est un joyeux bordel qui vous attend là . De base, c'est un bon gros Beat'em'all, seulement voilà , on rajoute à ça du STR et autres. Par exemple, la plus grosse partie du jeu va se dérouler à bords de la Deuce, à la recherche des missions principales et secondaires. Même si l'on peut regretter dans cette partie une navigation pas toujours très facile, les repères étant les clignotants, et ceux-ci ont tendance à se déclencher trop tard. Mais là où le jeu s'en sort réellement, c'est dans ces phases STR, alors bien sûr il ne faut pas envoyer nos chopperboy ou autres headbangers aller chercher du bois, là il s'agit de créer une scène pour faire le meilleur concert tout en combattant les hordes ennemies. Il y a aussi des phases de courses, tirs et autre. Même si les premières heures sont agréables, il faut avouer que cela devient assez rapidement répétitif, surtout pour les missions secondaires qui sont faites pour gagner des tributs de feu où les seuls objectifs sont de faire des courses, embuscades et repousser des ennemis. Tout ça pour être ensuite dépensé les tribus au Garage Metal, où Ozzy Osbourne vous vendra des tonnes d'armements, améliorations, combos et autres. Pour qu'au final dans les phases de STR vous puissiez plus simplement écraser les hordes d'ennemis pour finalement détruire la scène ennemi. On peut après des noter des défauts assez perturbants comme l'absence de pouvoir sauter, nous sommes des fois obliger de contourner des objets minimes parce que Eddie n'a pas cette faculté. Au final, même si c'est répétitif, le tout reste agréable à jouer et les fans y trouveront leurs comptes. On peut donc dire que c'est mission presque réussi pour un jeu qui risque de plaire à tous les vieux roadies fans de Heavy Metal ! l'ambiance en tout cas est là dès les premières minutes et continue jusqu'à la fin du jeu, fin du jeu trop rapide, bien trop rapide car on bouclera l'aventure en 6/7 heures, après le reste est comme dit plus haut : répétitif et pas forcément agréable (libérez 120 dragons). Et il faut avouer que malgré les différents styles du titre, le tout est étonnant bien mixé et nous donne un genre bien sympa au final, même si quelques phases au STR ne sont pas très faciles (unités qui ne bougent pas ou restent cachés dans un coin du terrain) il faut avouer que grâce à une interface bien réalisé, c'est sûrement l'un des jeux qui s'en sort le mieux avec ce style sur console.

ps3
cover Brütal Legend x360

18 ans et plus Grossièreté de langage Online Violence
Date de sortie 16/10/2009
Editeur Electronic Arts
Développeur Double Fine Productions
Type(s) Action
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.