Tests / Yakuza Kiwami 17/20

Poster sur Twitter

Ecrit par Vysen le 06/09/2017 à 12:30

C'est en 2005 sur PlayStation 2 que Yakuza a vu le jour, développé à l'époque par SEGA. Plusieurs opus plus tard, cette franchise a un peu été oublié en Europe, mais paradoxalement toujours autant apprécié des joueurs et voilà que Yakuza Studio a décidé de raviver la flamme des fans avec cette série et de lui redonner vie. On ressort donc de notre armoire Kazuma Kiryu, cette fois-ci sur PlayStation 4. Ce remake HD nommé Yakuza Kiwami est-il à la hauteur de la légende du Dragon de Dojima ?

Petit rappel chronologique, Yakuza Kiwami se place après les événements de Yakuza Zero : The Place of Oath. Presque une décennie durant laquelle Kazuma Kiryu, le protagoniste et son ami de toujours : Akira Nishikiyama ont gravi les échelons et se sont faits une place au sein du clan. Si par ailleurs vous avez eu la chance de terminer Yakuza 0 (et on vous conseillerait de commencer par ce dernier), l'ambiance du fameux quartier de Kamurocho devrait maintenant vous être familière. Les Yakuza misant sur une trame scénaristique, découvrir les débuts de Yakuza de ce bon vieux Kiryu devrait vous apporter une bonne grosse dose de nostalgie avant de partir dans le scénario de Kiwami, qui reprend sans faute la trame du tout premier épisode sorti il y a 11 ans maintenant sur Playstation 2. Le destin de notre cher Kiryu bascule par une nuit pluvieuse du mois de septembre 1995. Le patriarche Dojima s'est fait buter et dans son bon sens de la justice bien à lui, Kiryu endosse le meurtre commis par son pote Nishikiyama. Se rendant à la police, Kiryu passera 10 années sympathiques derrière les barreaux. A sa sortie en 2005, le Japon a bien changé et c'est dans cette nouvelle ère que Kiryu va partir sur les traces de son aimé Yumi, disparue alors qu'il séjournait en prison. Nous éviterons toutes formes de spoil pour ne pas vous gâcher la surprise. Mais il s'agit là de l'un des meilleurs scénarios de la série. Expulsé (et non banni) des Yakuzas, ce sont quasiment toutes ses facultés à combattre qui ont disparu. Manque de pratique, les premières bagarres de l'an 2000 ne seront pas une mince affaire, et c'est bien ce psychopathe de Goro Majima qui vient vous le rappeler. Le chien fou a pleinement embrassé son destin de truand, et, après un épisode zéro qui a apporté davantage de nuances au personnage, les retrouvailles pour le fan de la saga sont quelque peu émotives. Barge, mais toutefois pas totalement pourri, il aidera Kiryu à revenir au top de sa forme d'antan avec l'une des meilleures features de ce remake. Tel une ombre, Goro vous tombera dessus n'importe quand, n'importe où, et n'importe comment. Ces moments sont appelés "Majima Everywhere" et vous enseignera quelques coups à placer à vos futurs ennemis. Mais la grande force de Yakuza Kiwami ne réside pas seulement dans son esthétique complètement remaniée. Le remake propose de nombreuses nouveautés. à€ ce propos, les combats ont été repensés et intègrent certaines idées de Yakuza Zero, comme les différents styles martiaux qu'il faudra améliorer avec des points d'expériences. Tantôt rapide et agile, tantôt lent et puissant, ces styles influent sur le gameplay global car ils seront sollicités dans différentes circonstances. Et cette version 2017 sublime cette vision cinématographique par une refonte intégrale des cinématiques réalisées désormais avec le moteur de l'épisode Zero et 30 minutes inédites à découvrir en déroulant un scénario toujours aussi prenant. Et les changements sont légion. Yakuza 0, aussi bon soit-il a créé certaines incohérences dans l'univers de Yakuza que Sega s'efforce de gommer avec ce remake qui purifie une chronologie et des événements imbriqués dans une histoire aux multiples sous-intrigues. C'est beau, c'est fluide, c'est en 60 FPS. A si méprendre, est-ce qu'il y a des points noirs dans le jeu ? Oui, il y en a quelques-uns, lors de certains affrontements notamment, la caméra est un tantinet capricieuse et certains coups de poings ou coups de pieds manquent un peu de précision. Mais le seul vrai reproche qu'on pourra faire à ce Yakuza Kiwami, c'est l'absence totale de sous-titres Français. Sachant que celui-ci était le seul épisode traduit en Français sur Playstation 2, ils ont tout bonnement ici disparus. Ce n'est pas de l'Anglais nécessairement dur à comprendre, mais l'absence de textes Français pourra sans doute rebuter des joueurs. Le contenu n'est pas en reste, puisque de nouvelles quêtes secondaires sont ajoutées (78 au total), tout comme les activités annexes, qui elles aussi, sont nombreuses. Sans oublier le Pocket Circuit Car Racing ! Tel un gosse, il vous sera possible de faire des courses de voitures miniatures, sur circuits miniatures, entre deux bastons. Le tout entre ça et le menu classique (billard, bowling, fléchettes), il y a grandement de quoi faire et l'ennuie n'est jamais présente dans ce titre.

cover Yakuza Kiwami ps4

18 ans et plus Drogue Violence
Date de sortie 29/08/2017
Saga Yakuza
Editeur Sega
Développeur Sega
Type(s) Action
Supports physique
Vysen

Rang : no-life

Messages : 1649

Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.