Tests / The Surge 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 19/05/2017 à 22:58

Deck 13 Interactive est de retour pour une nouvelle licence après Lords of the Fallen, de quoi faire plaisir à tous les amateurs de défis! Si le premier titre n'était pas exempt de défauts, c'est tout de même avec un certain plaisir que l'on pose les mains sur The Surge! Reste à savoir si ce sentiment persiste avec des heures de jeu au compteur.

La première fois que nous avons pu découvrir le titre, c'était à la Gamescom 2017, lors d'une présentation du titre. Certes, nous n'avions pas pu y jouer lors de cette occasion, mais ce fut l'opportunité de mieux comprendre ce qui nous attendait. Si l'on retrouve le style auquel s'est essayé Lords of the Fallen (auquel nous reprochions surtout une trop forte similitude avec la saga Dark Souls), c'est avec de nouvelles idées et surtout un tout nouveau décor, que les développeurs s'essaient. Ici, on y incarne Warren, un futur ouvrier chez Creo (une énorme firme spécialisée dans la robotique) qui débute son aventure en chaise roulante dans un train. Heureusement, il vous sera possible de marcher comme tout le monde, une fois votre exo-squelette implanté. D'ailleurs, cette opération à l'air particulièrement douloureuse et ne permet visiblement pas de changer de t-shirt. Mais bon, l'opération en vaut la chandelle puisqu'on y gagne des bras et des jambes surpuissantes! Vous serez ensuite guidés par l'hologramme d'une jeune femme (qui est l'un des seuls personnages féminin) pour explorer les sept zones de l'usine à découvrir. On ne peut pas vraiment dire que le scénario soit original, mais il a le mérite d'être agréable sur toute sa longueur. Pour ne pas trop vous spoiler, Creo est en train de faire des recherches ayant pour but de donner une seconde chance à notre planète. Seulement voilà , certains des scientifiques les plus zélés y voient une possibilité de développer des choses un peu différentes.. Au final vous êtes entourés de mecs super énervés, lourdement armés qui n'ont qu'une envie: vous découper les membres. De quoi vous occuper une trentaine d'heures dans des niveaux assez bien construits où il vous faudra souvent trouver le moyen d'ouvrir une porte, ou trouver le pass d'accès pour poursuivre votre chemin. Mais bon, le plus important réside dans le fait d'avoir un noyau énergétique toujours plus puissant et de crafter ses armes pour les ennemis les plus récalcitrants. Comme nous vous le disions avant, celui-ci reprend les bases de son prédécesseur qui est lui-même calqué de la série à From Software. Comprenez par là qu'il vous arrivera souvent de mourir ou de retourner à une certaine zone après avoir obtenu la puissance nécessaire pour affronter vos adversaires. Mais aussi le fait que si vous mourrez, vous perdrez votre butin qu'il vous faudra retrouver avant un temps limité. Sans bien sûr oublier la jauge d'endurance qui vous limite dans vos actions et demande du coup plus de réflexion pour les affrontements. Si l'on se retrouve à affronter de nombreux robots et autres guerriers zombies, vous trouverez également des zones de sécurité. Celles-ci vous permettrons de profiter d'un établi pour confectionner des tenues avec des plans trouvés au préalable, mais aussi l'amélioration de votre équipement et de vos armes (contre des pièces détachées ainsi que des éléments trouvés sur des corps). Vous pourrez aussi améliorer le niveau de son noyau énergétique ou changer les implants. Leur nombre dépend du niveau de votre noyau (jusqu'à 8) et permettent de profiter de bonus (coût d'énergie plus faible, augmentation de la vie etc). Un drone est de la partie et sera lui aussi customisable avec des modules (comme le piratage par exemple) et se révèle très pratique lors des affrontements. Et les combats justement, ça donne quoi? Si nous reprochions à la dernière production d'être trop lente, ce n'est clairement plus le cas ici! En plus des mouvements qui sont bien plus fluides, le titre innove en donnant au joueur la possibilité de pouvoir choisir là on où l'on frappe. Explication: en plus de choisir entre une attaque verticale ou horizontale, vous pourrez choisir de frapper un endroit spécifiquement (tête, corps, jambes, torse ou bras) à l'aide du stick. Mais il faut prendre en compte que, viser une partie non protégée permet de tuer plus facilement, mais ne permet pas de découper une pièce d'armure à utiliser ensuite pour construire son armure. Une très bonne idée ! Si pour le moment tout cela parait assez sympa, le jeu n'est pas pour autant dénué de défauts. Effectivement, commençons par les boss qui sont aux nombres de 5. Certes, ils sont assez sympas à combattre mais bon, ça fait un peu petit quand même! De même pour le panel d'armes disponibles: 5 types d'armes s'offrent à vous. La différence se fait dans la rapidité d'exécution de vos actions, toutes ne profitant pas de la même vitesse. Mais bon, un peu faible du coup comme arsenal.. Problème que l'on retrouve aussi dans votre armure, dont le poids n'influence pas vos mouvements et dont l'utilité sera finalement assez limitée, la faute aux implants qui peuvent facilement contrebalancer les difficultés propre à l'endurance. Ce ne sont pas des gros défauts mais il y a clairement un manque de finition! Cela se voit aussi sur le plan technique qui comporte pas mal de failles. L'ensemble est assez sympa tout en restant tout de même assez loin de la concurrence. On retrouve un aliasing ainsi qu'un clipping assez présent, ce qui est assez dommage. D'autant plus que l'on ne peut pas vraiment dire que la direction artistique soit particulièrement originale, notamment au niveau des décors qui se ressemblent énormément (ascenseurs, entrepôts, couloirs...). Heureusement que les points plus importants comme les armes, armures etc. ont tout de même été soignés. Le framerate est quand à lui de 30 FPS, ce qui n'est pas génial mais a le mérite d'être stable. Néanmoins, on note aussi quelques bugs de collisions et d'IA parfois un peu gênant. La bande-son est quand à elle assez simple, le but étant de renforcer le côté froid et industriel des environnements. Mais bon, là aussi c'est assez répétitif, ce qui ne fait qu'amplifier l'impression déjà donnée par le design de l'Usine. ça coince aussi avec la VF qui est assez inégale dans son ensemble. Pour le reste, pas de multi présent, si ce n'est une difficulté accrue qui se débloque une fois le jeu terminé! Pour ceux qui possèdent la Playstation 4 Pro, sachez que le titre devient déjà un peu plus intéressant grâce à un support en 60 FPS pour le 1080P et 30 FPS en 4K. De quoi satisfaire ceux qui étaient un peu déçu par les performances initiales.

xone
cover The Surge ps4

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 16/05/2017
Editeur Focus Home Interactive
Développeur Deck 13 Interactive
Type(s) RPG / Action
Compatibilité Optimisé PS4 Pro
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.