Tests / Street Fighter V 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 16/02/2016 à 00:00

Cela fait maintenant quelques années que nous attendions le retour de la célèbre licence Street Fighter sur console ! Celle-ci revient à travers le cinquième épisode de la saga qui, on le rappelle est exclusif à la Playstation 4. Est-il a la hauteur de nos espérances ?

Difficile de ne pas savoir la sortie de Street Fighter V qui a profité de nombreuses vidéos de promotions mais aussi des phases de bêta qui ont permis de se faire un premier avis depuis quelques mois maintenant. Pour cet exclusivité, Capcom a décidé de proposer un jeu de baston connecté ! Celui-ci suit donc la mode online qui consiste à proposer un jeu qui mise tout sur la connectivité entre joueurs. Si parfois cela se passe à merveille, cela peut aussi se faire au détriment du contenu au grand dam des joueurs. De quel côté ce situe le titre ? C'est ce que nous allons voir dans ce premier paragraphe. Après un rapide didacticiel qui nous rappelle les bases une fois le jeu lancé, nous arrivons sur le menu du jeu. Esthétiquement, celui-ci nous rappelle qu'il s'agit avant tout d'un jeu online en affichant en fond une map monde qui indique les joueurs à travers le globe. Si le rendu est plutôt sympa, qu'en est-il du contenu ? Celui propose un mode Histoire qui vous fera incarner tour à tour l'un des 16 personnages du jeu. Chacun possède entre 3 à 5 combats à réaliser pour terminer à 100%. Ce qui revient à peu près à moins de 10 minutes de combats par perso ! Rassurez vous les cinématiques sous forme d'artworks viennent agrandir la durée de vie de ce mode campagne qui est à mille lieu d'un Mortal Kombat ou encore d'un Naruto. D'autant plus que l'on apprend vraiment pas grand chose, si ce n'est rien du tout. Les histoires s'entrecroisent mais rendent du coup inutile l'issue du match. Vous aurez beau faire un Perfect à Dhalsim, l'histoire vous fera tout de même perdre. Des points assez perfectibles, qui donnent une impression de bâclé. Si l'histoire n'est pas primordiale, une certaine cohérence aurait tout de même pu s'appliquer ! Au final, 2 heures suffiront à terminer ce mode à 100% qui, une fois la joie de retrouver des membres du casting cultes, nous laisse un goût amer ! La déception ne s'arrête pas ici, le jeu ne comporte pas de mode versus contre l'ordinateur ! Alors ok, c'est pas indispensable mais le manque se fait sentir. Le mode survie fait office de remplacement en proposant de battre son score avec chacun des 16 personnages selon la difficulté de votre choix. D'ailleurs au niveau du casting, inutile de cacher la déception, 16 étant un nombre un peu ridicule à l'heure actuelle.. Si les 4 nouveaux personnages proposés sont sympa à jouer, on regrette tout de même l'absence de Blanka ou encore Honda qui débarqueront très certainement sous la forme de DLC (forcément..). Bon, heureusement, même si on ne s'attendait pas à ça, le meilleur réside certainement dans ce qui nous sera proposé en ligne ! Ahahah... Oui mais. ça, c'est si vous arrivez à trouver une partie ! En effet, que ce soit en classé ou dans le salon de combat, il ne sera pas rare de tomber sur une salle déjà pleine à de nombreuses reprises ou encore d'attendre un certain temps avant de pouvoir tomber sur un adversaire tout ça grâce à Netcode plus que capricieux. Le lag n'est pas rare dans les parties que vous allez disputer.. Mais alors, est-ce qu'il y un plaisir à jouer à Street Fighter V ? Il est clair que..oui. Le gameplay a profité d'un remaniement pour le moins agréable en ayant opté pour le remplacement du Focus Attack par des jauges V (V-Trigger, V-Skill et V-Reversal). Le V-Trigger est une compétence ou une attaque propre à chaque personnage, le V-Skill permet de remplir la barre des V-Gauge qui se découpe sous la forme : V-Reversal (pour bloquer l'adversaire) et le V-Trigger permet quand à lui de rendre certains des coups plus puissants. Au final, cela passe à merveille, les casuals pouvant réaliser de jolies actions tout étant toujours aussi technique pour ceux qui souhaitent aller plus loin. Il fallait oser ce remaniement de gameplay, et ce n'est pas pour nous déplaire. Mais ce n'est pas le seul bon point du titre, c'est donc le moment de parler des graphismes ! Si le menu de base est d'une sobriété pouvant rappeler le contenu du jeu, esthétiquement il sera très difficile de lui faire des reproches, car oui, c'est beau, même très beau. Le rendu est moins cartoon que dans le 4ème épisode en plus de proposer une modélisation et une finition bien plus propre. Dommage que le décors derrière en revanche soit en 30 FPS quand le reste de l'action en 60 FPS. D'autant plus que celui-ci n'est pas des plus intéressants ! On aurait aimé plus de décors destructibles par exemple.. mais aussi des finish avec les décors plus nombreux, rendant ainsi la fonctionnalité moins transparente. On apprécie les nouveaux costumes qui sont particulièrement bien travaillés. D'ailleurs chacun des personnages possède une expérience propre qu'il vous faudra grandir en effectuant des combats avec. A la fin de chaque combat gagné, de l'argent vous sera donné, qu'il sera ensuite possible de dépenser dans la boutique (qui n'est pas encore ouverte à l'heure où j'écris ce test). La bande son est quand-a-elle très bien assortie aux combats, pour notre plus grand plaisir, chaque personnage possédant son thème. Au final, si le jeu comporte des points comme la réalisation ou encore le gameplay qui font de lui le successeur de Street Fighter V, il y a clairement des défauts qui ne passent pas ! Proposer un contenu aussi pauvre, justifié par une mise en avant du mode online qui n'est pas encore au point peut en laisser perplexe plus d'un ! A conseiller aux fans de la série qui ne seront déçu d'attendre du contenu payant au compte goutte..

cover Street Fighter V ps4

12 ans et plus Violence
Date de sortie 16/02/2016
Saga Street Fighter
Editeur Capcom
Développeur Capcom
Type(s) Combat
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.