Tests / Robinson : The Journey 15/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 09/11/2016 à 00:00

Annoncé depuis quelques temps maintenant, Robinson : The Journey a réussi à nous intriguer mais aussi à nous faire envie et ça grâce de jolis bandes-annonces très prometteuses. Toujours aussi impressionnant une fois le casque sur la tête ?

Comme vous le savez peut-être, il s'agit du vrai gros premier titre en réalité virtuelle sur la console de Sony. En effet, jusqu'à maintenant, la plupart des jeux étaient surtout des démos techniques nous montrant les possibilités de l'accessoire. Aucun donc n'excède les 2 heures de durée de vie, ni même les 20€, à part VR Worlds (40€) et RIGS : Mechanized Combat League (60€). Pas facile donc pour Robinson d'être le premier titre à proposer une véritable histoire au prix d'un nouveau titre lambda. Et à ce niveau, ça donne quoi justement au niveau du scénario ? Imaginez que vous êtes à bord d'un vaisseau immense (l'Esmeralda)et que celui-ci se crache ! Plutôt embêtant non ? Heureusement, ce n'est pas dans l'espace que notre corps finit sa course mais bien sur une planète (du nom de Tyson III) ! Le personnage que l'on contrôle : Robin, comprend rapidement après avoir survécu qu'il est le seul sur un monde potentiellement hostile. D'ailleurs, en plus d'être particulièrement dense, la végétation n'a clairement pas l'air d'être le seul soucis, la faune locale étant comment dire.. préhistorique ! Toutes les informations nous proviennent de Higs, une unité robotique dotée d'une intelligence artificielle (une grosse boule volante). En plus de nous servir de compagnie, celle-ci se révélera très pratique pour nous aider à survivre ou à résoudre des soucis. Il est donc normal que notre premier contact visuel soit fait dans un nid de dinosaures, plus précisément celui d'un T-Rex. C'est ainsi que l'on fait la rencontre de Laika, un bébé T-Rex venant d'éclore et qui sera finalement notre deuxième ami de cette aventure. Il est temps de s'organiser un campement qui nous permettra de nous nourrir mais aussi de nous protéger des dangers environnants à l'aide de clôtures électrifiés. Après une année à attendre les secours, la décision est prise : explorer la planète pour découvrir un moyen de s'en sortir ! Voilà pour le synopsis du jeu. Si dans l'ensemble le tout est assez agréable à jouer (surtout en ce qui concerne l'exploration de la planète) et nous donne envie d'aller jusqu'au bout pour aider Robin à trouver les réponses à ses questions. On regrettera tout de même un sérieux défaut de lenteur au niveau de la narration, un manque d'action assez prononcé et surtout une durée de vie pas si longue (7 heures). Mais bon, nous en reparlerons plus tard, au moment d'aborder la jouabilité. Car si il y a bien une raison pour laquelle le titre avait si bien réussi à sortir du lot au moment de son annonce, c'est certainement dans le fait d'avoir été réalisé avec le moteur CryEngine. L'occasion pour Crytek de nous impressionner une nouvelle fois en proposant un rendu différent de ce que l'on avait pu voir jusqu'à maintenant sur le Playstation VR. Et il faut bien avouer que celui-ci nous immerge directement dans la flore environnante de Tyson III. Celle-ci est pleine de détails et nous propose un ensemble vraiment luxuriant. Il n'est d'ailleurs pas rare d'avoir comme simple envie de se balader pour contempler le paysage. Tout comme il est impressionnant de de surprendre à avoir le vertige en hauteur. Attention, cela ne veut pas dire que tout est parfait, loin de là . Car si c'est effectivement l'un des plus beau jeu en réalité virtuelle, celui-ci n'est pas exempt de défauts. Si les textures ont parfois une sales mines, on retiendra surtout les bus de clipping qui nous font apparaitre des morceaux entiers de forêts devant nous (feuilles, arbres etc.) Pour le reste on retiendra également de l'aliasing souvent présent mais aussi les bugs de collisions pouvant-être parfois assez ridicules ! Ce qui est amusant, c'est que l'on fait tout de même bien moins attention à ce genre de détails avec le casque sur la tête. En effet, pouvoir se balader à travers les dinosaures (qui sont très réussis), ça n'a pas pas de prix ! Et le gameplay alors ? Comme vous l'avez compris je pense, l'immersion du titre est assez surprenante et ça malgré le manque d'intensité proposé. Du moins, ce n'est clairement pas l'action qui est mise en avant dans le jeu (aucun affrontements). Votre objectif sera bien souvent de résoudre des énigmes à l'aide d'objets qu'il vous faudra manipuler dans les 6 zones à explorer. Bien souvent vous devrez remettre de l'électricité à des endroits bien précis grâce au pavé tactile de la manette. Le but étant de répartir l'électricité de la source dans les quantités demandés aux différents appareils électroniques (loin d'être toujours facile). En plus, on ne peut pas vraiment dire que notre Higs nous aide vraiment à résoudre nos problèmes, les instructions de celui-ci étant minimalistes. Il en va de même pour les commandes qui ne sont pas bien expliqués et pas toujours intuitives. J'en profite pour préciser que le jeu n'est pas compatible avec le Playstation Move, ce qui est bien dommage. Car si lors de vos déplacements, vous ne contrôlez qu'une main, lors des actions à effectuer, la reconnaissance aurait pu être un véritable plus (dans l'escalade par exemple). Certains risquent également de trouver les déplacements du personnage un peu trop lents pourtant nécessaire à votre bien être. Tout comme pour bouger la vue, action qui se fait à l'aide du stick droite sous forme d'à -coups, pas forcément très joli, mais bien plus agréable finalement. Les déplacements se font avec le stick gauche et risquent de demander un certains temps d'adaptation, les sensations pouvant être fortes pour les estomacs les plus sensibles. On regrette que Laika ne soit pas assez utile (à part à certains moments bien précis) mais aussi que parfois, celle-ci disparaisse sans raison. Des bugs qui font tâches et qui empêche parfois la bonne progression du joueur ! Au prix du jeu, on aurait espéré une meilleure finition qui ne nous donne pas une impression de travail pas terminé.

cover Robinson : The Journey ps4

7 ans et plus Violence
Date de sortie 09/11/2016
Editeur Crytek
Développeur Crytek
Type(s) FPS
Compatibilité VR Optimisé PS4 Pro
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.