Tests / Project CARS 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 07/05/2015 à 00:00

Bandai Namco se lance dans un pari risqué, celui de se lancer dans l'univers élitiste à souhait de la simulation de voitures. Moment opportun que celui de l'absence de concurrents dans la matière, Forza Motorsport 5 et DriveClub étant les seuls à être sortit sur console next-gen, ceux-ci n'étant en plus pas multiplateformes. Arrivera t'il à faire passer l'envier d'attendre un Forza 6 ou encore Gran Turismo 7 ?

Malgré le fait qu'il s'agisse d'une nouvelle licence, celui-ci n'a pas eu de mal à nous le faire attendre assez rapidement et ça grâce à une communication réussie. Mais également grâce à des screenshots qui auraient pu nous laisser penser qu'il s'agissait là de véritables photographies prises sur le champs de courses automobile. Allons droit au but, sur cette version Playstation 4, le titre est beau, mais pas très beau. Il est évident qu'il n'est pas au niveau des images publiées par Bandai Namco. Project CARS nous propose une très jolie modélisation de ses véhicules, que ce soit au niveau du détail que dans les reflets dû au soleil ou autre. En revanche, le titre n'a pas de quoi faire rougir DriveClub en ce qui concerne la météo ou les décors, celui-ci étant même peut-être plus beau sur ses 2 points. Quelques baisses de framerates sont à notifier sur la version de la console à Sony ainsi qu'une sorte de flou étrange lorsque l'on tourne la caméra assez rapidement durant la course. L'intérieur des voitures profite d'un soin particulier, notamment le fait de pouvoir allumer les lumières des compteurs durant la partie. Les différentes vues mises à dispositions (qui ont au nombre de 7) nous permettent une immersion plus importante. Le titre prend toute sa splendeur depuis l'intérieur du casque pilote, notamment lors d'une partie un soir de pluie où les lumières ainsi que les essuies-glace seront indispensables ! Il me semble important de notifier la prise en compte des dégâts qui est assez impressionnante de part son réalisme. Dommage donc que le titre se cantonne de nous en mettre plein la vue uniquement à travers les divers bolides proposées. Il est clair que plus les attentes sont hautes (et les images de l'éditeur n'y sont certainement pas pour rien) et plus dur seront les critiques une fois le moment venu. Abordons maintenant un sujet bien plus délicat, celui du gameplay. Il y a deux types de jeux de voitures, ceux dit "Arcade" qui vous proposeront une prise en main rapide pour un plaisir garantit et bien sûr le genre de la simulation, qui concerne les amateurs de réalisme. Project CARS a donc décidé de s'attaquer à se dernier qui pour le moment à le champs presque libre sur console nouvelle génération. Si pour le moment nous avons le choix entre DriveClub (PS4) et Forza Motorsport 5 (Xbox One), le titre s'apparente plus à une version plus poussée que Forza. Les sensations procurées une fois la manettes en mains sont presque inégalées dans le domaine. Vous ressentirez comme jamais le comportement d'un véhicule sur la route et vous retiendrez très rapidement la nécessité appréhender un virage surtout selon la météo. Avec une myriade de réglages, il est clair que les joueurs pointilleux devraient être content sauf qu'un point risque de les déranger : la physique de la voiture. En effet, si le jeu pourra paraître compliqué lorsque l'on joue à des jeux tels que Burnout ou encore Need For Speed , au début. Après quelques heures passées sur le titre, n'importe qui devrait pouvoir arriver à terminer sa course 1er. Le jeu profite d'une physique plus simple qu'un Gran Turismo et permet donc à n'importe qui de progresser assez rapidement jusqu'à devenir un très bon pilote. La tonne de réglages proposés permettra tout de même de pouvoir proposer un réel challenge aux gamers les plus "hardcore" d'entre nous. La bande son renforce un peu plus les sensations promulguées par Project CARS grâce à des ronronnement de bolides qui devraient en ravir plus d'un. Il est temps de s'occuper de la partie : contenu. Déjà , le jeu nous propose dès le début d'avoir accès à 100% du jeu (les circuits, garage et championnats). Oubliez donc une carrière épique où il vous faudra grimper les échelons dans le but de pouvoir rouler une voiture plus puissante. Là , il vous suffira de choisir la sélection de votre choix et d'espérer finir 1er dans le but d'être à invité à des courses spéciales, dans lesquelles vous serez au volant d'un nouveau bolide. Donc vous l'aurez compris, point de monnaie et donc d'économies à faire. Ce choix peut paraitre sympa dans un premier temps car il vous sera possible d'essayer ce que l'on veut quand on le souhaite et finalement nous lasse, rapidement de plus. Beaucoup de choix pour au final ne choisir que les mêmes quitte à ne jamais en essayer. Si l'offre n'est pas assez alléchante, rien ne nous pousse à la choisir, la récompense étant inexistante. Et quand on choisi le même, c'est pour la simple et bonne raison que le jeu ne propose que 65 bolides et 30 courses. Petit contenu, surtout lorsque l'on sait l'apparition prochaine de DLC. En ce qui concerne le online, il vous sera possible de créer votre partie (Lobby) et de choisir la/les voitures? le/les circuits, mais aussi la météo ou encore les aides à la conduite. Celui-ci devrait tenir en haleine sur le titre les gens qui cherche plus de challenge que sa version solo. D'autant plus que le jeu se donne le droit de sanctionner ou expulser un joueur qui se croit dans Grand Theft Auto. Cela va jusqu'à l'afficher dans votre Profil Online. Un épurage qui devrait plaire aux puristes. Il ne vous sera en revnache pas possible de choisir la partie, celle-ci est imposée. Vous l'avez compris, Project CARS est un bon jeu, mais certainement pas la renaissance du genre..ni le meilleure. Ceui-ci peut en revanche se vanter d'être multiplateforme et accessible à tous. Dommage que le titre donne un arrière goût de "pas fini".

xone wiiu
cover Project CARS ps4

3 ans et plus
Date de sortie 07/05/2015
Saga Project Cars
Editeur Bandai Namco
Développeur Slightly Mad Studios
Type(s) Course
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.