Tests / Dying Light 14/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 27/01/2014 à 00:00

Après une annonce remarquée lors de l'E3 2013, Techland a réussi créer l'engouement sur un titre basé sur la survie en territoire hostile. Les zombies étant largement utilisé dans le jeux vidéo, la question est donc : arrivera-t-il à se démarquer des autres ?

Survie, parkour et combat, voici les 3 éléments clés mise en avant lors des différentes démonstration de Dying Light. Le scénario est plutôt simple : les données d'un virus sont planquées dans une grande ville d'Haran mise en quarantaine. A vous de réussir à extraire les dossiers sans vous faire infecter par le terrible virus zombie qui décime le reste de la population. Bien entendu tout ne sera pas aussi simple, tous les survivants n'étant pas forcément des gentils. On en prend conscience dès notre parachutage, où notre héro Kyle Crane, va rencontrer une faction qui essaie de survivre tant bien que mal face à l'invasion. Votre mission première sera de traquer le traître de l'agence GRE ayant dérobé le virus, pour le reste, c'est à vous de choisir entrer privilégier l'entraide entre survivants ou sa mission en tant qu'agent double. Vous l'avez compris, rien de bien original au niveau du scénario malheureusement, au point d'en devenir presque inexistant. Surtout que le choix nous revient pas vraiment, le statut spectateur étant plus juste que celui de joueur. Les protagonistes du jeu manquent en plus cruellement de charisme.. Le point central du jeu ne se situe de toute manière pas à ce niveau mais plutôt à ce lui du gameplay. Celui-ci vous permet des extravagances comme le parkour. Il vous sera donc maintenant possible de grimper sur les différents bâtiments qui vous entourent dans le but de vous tirer d'une situation désagréable. Si l'idée fonctionne plutôt bien, on regrette en revanche que la ville ne soit pas réellement pensé pour cet atout. En effet, il n'est pas rare de devoir descendre après avoir enfin réussi à prendre de la hauteur, faute à des plateformes bien trop éloignées entre elles. Cela sera en revanche particulièrement pratique pour effectuer des déplacements longues distances. L'autre idée intéressante vient de la gestion du temps jour/nuit qui modifie sensiblement notre gameplay. Si dans la journée il est déjà un peu compliqué de se déplacer sans se faire happer par une horde de zombies enragées, la nuit il de vient juste très difficile de s'en sortir. En effet, une fois le soleil couché, les zombies deviennent plus sensibles au bruit mais aussi une bien meilleure vision ! Il faudra à ce moment préférer l'infiltration et les déplacements silencieux pour espérer voir à nouveau la lumière du jour. A ce niveau, cela fonctionne vraiment bien, l'ambiance étant pesante et les séquences de courses poursuites réussies. Côté bestiaire on retrouve également des cracheurs, brutes et des sprinteurs. Sans oublier bien entendu les humains qui sont souvent armés. Sur ce point d'ailleurs, on reprend les bases Dead Island en nous proposant de pouvoir créer nous même nos armes avec des objets trouvés aux quatre coins de la ville. D'ailleurs on se retrouvera bien plus souvent à taper à coup de barre de fer, clé à molette etc. plutôt qu'à l'arme à feu, celles-ci étant assez rare. La combinaison de différents objets possible une fois avoir trouver des plans d'améliorations pour faire par exemple une machette enflammée. On peut bien sûr acheter des objets dans des camps ou à la Tour si la recherche n'est pas vraiment votre truc. La nouveauté vient certainement du fait d'avoir une vue qui permet de mettre en surbrillance les éléments à collecter ou encore les zombies plus féroces. Le système d'XP est toujours de la partie pour vous forcer à réaliser les meilleurs actions possibles et de réflechir avant de faire vos déplacements. En effet mourir vous coûtera beaucoup à ce niveau, à vous donc de faire bien attention avant d'aborder une situation. D'ailleurs lors de chaque action (missions, aider des survivants etc.), vous aurez le choix d'orienter votre niveau entre Survivant, Puissance et Agilité dans le but de débloquer de nouveaux mouvements et compétences. Dommage que celui-ci ne soit pas très inspiré ou utile.. Certaines idées ne passent d'ailleurs pas vraiment, comme les nombreux QTE qui truffent le jeu jusqu'à son boss final ! Les combats aux corps à corps manque également de rapidité au point d'en être souvent frustrant ou encore l'essoufflement du personnage qui arrive très rapidement.. Les premiers combats ainsi que les premières heures risquent d'en lasser rapidement les moins courageux alors que la deuxième partie est bien plus sympathique à jouer. Un mode coop est présent pour ceux qui souhaitent s'amuser en ligne jusqu'à 4 joueurs. Autant dire qu'en plus d'être parfois nécessaire, le résultat est particulièrement fun à plusieurs ! D'ailleurs il vous sera possible de faire presque l'intégralité du jeu en coop et ça assez facilement malgré un Netcode parfois capricieux. Un mode multi assez sympa «Be a Zombie» est aussi présent et permet d'envahir les parties d'autres joueurs dans le but de les traquer. Graphiquement le jeu alterne entre le très bon et le moyen en nous proposant des décors en intérieurs particulièrement bien travaillées (jeux de lumières et textures) à des décors en extérieur bien plus banales ! De nombreux effets visuels viennent bien souvent cacher toute action à l'écran au point de voir rester immobile pour profiter d'une vue d'ensemble décente ! Au final on regrettera que les développeurs aient opté pour la sécurité en ne proposant pas beaucoup de nouveauté par rapport à Dead Island 2 en nous enlevant en plus le côté paradisiaque qui fonctionnait si bien.

ps3 x360 xone
cover Dying Light ps4

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 27/01/2014
Editeur Warner Interactive
Développeur Techland
Type(s) FPS / Survival Horror
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.