Tests / Dragon Ball Z Kakarot 13/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 26/01/2020 à 00:00



1 ans seulement après Dragon Ball FighterZ, Bandai Namco remet le couvert avec la célèbre licence pour nous proposer cette fois-ci un nouveau action/RPG ! L'idée sur le papier est assez plaisante puisqu'on nous propose ici un monde ouvert qui nous permet de retracer l'histoire de Dragon Ball Z. Il s'agit ici d'un projet pour le moins ambitieux qui devrait en exciter plus d'un, reste à savoir maintenant ce qu'il en est réellement maintenant que nous avons version définitive entre les mains !


ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

La première surprise vient certainement du fait que l'on retrouve CyberConnect2 comme studio de développement qui avait jusqu'à maintenant travaillé principalement sur la saga des Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm ! Une bonne nouvelle pour les amateurs de baston qui sont pour la plupart assez contents du résultat de leurs derniers titres. Sauf que là on s'attaque à une franchise mythique qui a bercé plusieurs générations, celle-ci ayant soufflé il n'y a pas si longtemps ses 30 bougies ! Après plusieurs essais parfois un peu douteux (Dragon Ball Xenoverse notamment), le chef-d’œuvre d'Akira Toriyama se voit ici adapté une nouvelle fois en jeux vidéo. La bonne nouvelle nouvelle c'est que le résultat est loin d'être mauvais mais n'en reste pas moins dénué de défauts. En tout cas, dès le début on comprend que les développeurs sont de véritables fans, de quoi rassurer ceux qui pourraient penser que l'univers des célèbres combattants soit dénaturé. L'aventure commence donc au début de l'arc des Saiyens pour en finir avec celui de Buu, ce qui vous prendra un peu près une trentaine d'heures si vous ne vous attardez pas sur les quêtes annexes proposés (facilement une centaine d'heure pour ceux qui seraient prêt à finir le titre à 100%). On retrouve donc la plupart des temps forts du manga mais surtout de l'anime qui lui prête ici très clairement la mise en scène lors des cinématiques en plus des doublages intégralement en japonais. On enchaine

ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

les phases d'explorations/combats qui sont entrecoupés par des cinématiques mais surtout par de long dialogues sous la forme de cut-scène qui sont loin d'être toujours intéressants. Surtout que les émotions des différents personnages passent complètement à la trappe, même lorsqu'il s'agit sacrifice de Piccolo particulièrement loupé. Les puristes seront déçus également d'apprendre que la censure est très clairement présente dans le titre. Mais le vrai problème vient surtout des quêtes annexes qui n'apportent strictement rien si ce n'est du fan-service en utilisant des personnages secondaires qui utilisent nos service pour affronter quelqu'un ou de ramener un objet. Loin d'être passionnante cette activité vous permettra tout de même de gagner des emblèmes, mais ça nous en reparlerons plus tard. On retrouve tout de même de bonnes idées comme les mini-jeux parfois bien rigolos mais ils restent tout de même très limités. La bande-son est d'ailleurs elle aussi de qualité inégale puisque si on retrouve certains thèmes officiels on retrouve aussi des musiques qui ne collent pas toujours à l'univers et dont on se serait bien passé !


ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

Parlons également de l'aspect visuel qui est assez bancal la faute à une qualité clairement inégale entre les cinématiques et les phases in-game. Pourtant il y a bien quelques effets assez bien réalisés mais l'aspect de certaines textures qui sont loin d'être de qualité puisqu'elles nous donne l'impression de revenir à une autre époque. C'est pas le seul défaut puisque le titre comporte encore de nombreux bugs, des animations parfois robotiques en plus de souffrir d'un framerate instable, il n'est donc pas rare d'avoir des ralentissements. Dommage que l'on retrouve ce genre des défauts au moment de jouer car la mise en scène est plutôt soignée lors des cinématiques. Heureusement, il est tout de même possible d'exploser les décors et on apprécie voir les traces d'un affrontement en observant le sol constellé d'impacts. Parlons maintenant du gameplay qui est, il faut dire bien difficile à assimiler au départ, la faute à beaucoup d'informations qui s'enchainent rapidement dès le début. D'autant plus que la jouabilité est un peu particulière, entre les différentes phase de jeu (combat/exploration), les touches ne sont pas les mêmes, impossible d'utiliser les gâchettes pour voler en mode combat. Au contraire, en appuyant sur celle-ci, un autre sous menu comportant les attaques s'affiche. Si la jouabilité n'est clairement pas instinctives, il faut bien avouer qu'au bout de quelques heures pour assimiler la prise en main, il vous sera possible d’exécuter de jolis attaques et l'on

ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

prend clairement du plaisir lors des affrontements malgré une caméra assez capricieuse. Forcément comme il s'agit d'un RPG, chacun de vos personnages (on incarne plusieurs joueurs lors de l'aventure) possède son propre niveau qu'il vous faudra augmenter en attrapant des orbes disséminés un peu partout sur la map et en gagnant des combats contre les nombreux assaillants qui n'hésiterons pas à vous attaquer lors des phases d'exploration. N'oublions pas la nourriture qui joue un rôle assez important puisqu'elle permet d'augmenter vos stats durant une certaine durée mais pour cela, il vous faudra partir à la chasse et le déguster à un feux de camp ou chez un cuisiner. On note également quelques idées sympas comme les médaillons qui permettent d'améliorer vos pv selon vos désirs ou les combats à plusieurs (parfois brouillons) mais on retient aussi des problèmes de chargements assez prononcés qui sont en plus assez nombreux, la faute à de nombreux aller-retour pas toujours utiles à effectuer via la map monde.

ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

ps4 - Dragon Ball Z Kakarot

xone
cover Dragon Ball Z Kakarot ps4

12 ans et plus Violence
Date de sortie 17/01/2020
Saga Dragon Ball Z
Editeur Bandai Namco
Développeur CyberConnect2
Type(s) RPG
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.