Tests / Deadlight: Director's Cut 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 21/06/2016 à 00:00

4 après sa sortie sur Xbox 360, le titre à l'ambiance et au gameplay si spécial est de retour dans une version Director's Cut. Celle-ci est-elle a la hauteur de nos espérances ou se contente t-elle de ressortir un jeu intéressant ?

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de pouvoir jouer au premier opus, sachez qu'on y incarne Randall Wayne( alias Randy pour les intimes) qui a perdu sa femme et sa fille suite à une invasion d'ombres (comprenez par là qu'il s'agit de zombies). Vous évoluerez dans la ville de Seattle, en 1988, date à laquelle l'infection commence. Un scénario qui sera divisé en 3 chapitres pour un total de 5h de jeu. On aurait espéré peut-être un chapitre exclusif pour cette version, cela n'est malheureusement pas le cas.. On apprécie en revanche toujours autant les diverses allusions directes à des films tels que 28 jours plus tard ou encore au comics Walking Dead. Les cinématiques du titre sont d'ailleurs présentés sous la forme de page de comics. Une présentation agréable qui ajoute encore un peu plus de charme à Deadlight: Director's Cut ! La progression se déroule dans un monde en 2D où il ne sera pas toujours facile d'arriver au bout. La prudence et la réflexion sont les maîtres mots de cette aventure, les pièges et les ombres étant des ennemis qui pourraient mettre fin à votre avancée très rapidement. Vous disposerez donc d'une barre de vie mais aussi une seconde d'endurance qu'il vous faudra gérer si vous ne voulez pas vous retrouver complétement épuisé face à zombie et donc incapable de donner un coup ! Randall est capable de sauter, s'accroupir, sprinter, récupérer des objets, déplacer des objets lourds, utiliser des arme (hache, pistolet etc.) ou encore siffler pour attirer vers vous les ombres. Un gameplay simple qui permet pourtant une certaine réflexion comme par exemple siffler pour les mener dans les pièges. La visée avec l'arme n'est pas toujours simple, soyez donc prudent, les munitions sont une denrée rare. Lors de votre périple, il vous arrivera souvent de tomber sur des pages de journaux et documents à collecter pour mieux comprendre l'histoire. Au final, on se retrouve avec un côté plate-forme prononcé qui sera pas sans nous rappeler Prince of Persia. En effet, une ressemblance qui va jusqu'au niveau des animations, comme par exemple les glissades. Pour le reste, on regrette un peu que la formule de base ne propose pas réellement de difficulté, et ça en raison de votre mort qui ne pénalise pas vraiment le joueur au vu des nombreux checkpoints présents durant l'aventure. Bien sûr on se doit de préciser que cette version remastérisée apporte un nouveau mode de difficulté : Cauchemar. Une très bonne réponse aux critiques des joueurs sur la version originale, de quoi les satisfaire, surtout quand on sait que celui-ci est vraiment plus corsé en plus de donner accès à une fin alternative lorsque vous le terminez ! Côté nouveautés ce n'est pas fini, le deuxième ajout, pas des moindre est un mode « Survie en Arène » qui comme son nom l'indique à pour but de vous faire survivre en territoire hostile. Il sera très important de récupérer les bonus qui vous seront indispensables si vous voulez résister aux hordes de zombies, ce qui est également valable pour les armes et munitions que vous trouverez sur la carte. C'est avec plaisir qu'on profite de nouvelles armes comme la mitrailleuse, le cocktail Molotov et le fusil de précision. Heureusement, des trousses de soins sont disséminées un peu partout pour vous faciliter les choses. Ce n'est pas tout, certain décors étant destructibles, il vous sera par exemple possible de démolir certains murs ou planchers pour accéder à de nouvelles zones initialement inaccessibles. A vous de vous servir des défenses pour accéder à des zones supplémentaires ou pour bloquer les ombres. Graphiquement, si la version originale était déjà très joli, le 1080P est un ajout de taille qui nous fait profiter d'un rendu plus fin. D'autant plus que les animations ont également étés revus ! Au final, l'ambiance du titre est toujours aussi agréable, la bande-son venant renforcer le tout.

xone
cover Deadlight: Director's Cut ps4

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence
Date de sortie 21/06/2016
Editeur Deep Silver
Développeur Tequila Works
Type(s) Action
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.