Tests / Mortal Kombat 17/20

Poster sur Twitter

Ecrit par Mussino le 21/04/2011 à 00:00

Après un cross-over mêlant l'univers des super héros des DC Comics, Mortal Kombat renait de se cendres et débarque sur next-gen encore plus sanglant que jamais, attention ça va saigner.

On ne présentera plus cette série mythique qu'est Mortal Kombat, le jeu de baston violent de Monsieur Ed Boon, combinant personnages charismatiques et fatalités sanglantes. Cette série depuis son apparition sur la Megadrive et oui c'est bien loin, de Sega s'est différenciée des autres jeux du même type via d'une part son univers à part, mais surtout avec les mises à mort en fin de match appelées communément Fatalities. En effet, la particularité de ce titre était de proposer au joueur d'achever son adversaire avec une classe digne d'un Conan le barbare, de la simple décapitation aux démembrements il n'y a qu'un pas. Mais MK ce n'est pas seulement que de la violence, de la brutalité, non c'est aussi des personnages charismatiques tout comme scorpion ou bien encore le glaçon friandise Sub zéro, mais aussi des femmes aux corps de rêve à la poitrine généreuse en somme la femme idéale à avoir, mais sans sa brutalité. c'est à travers ces principaux atouts que cette série a pu exister jusqu'à aujourd'hui. S'il est vrai que le précédent opus n'avait pas tellement marqué les fans de la série, Monsieur Boon a su prêter oreille et a finalement concocté un produit bien plus complet que son prédécesseur. Ce MK retrace l'histoire des trois premiers titres de la saga, c'est-à -dire pour les retardataires du premier tournoi du sorcier Tsung à l'invasion de Khan sur la Terre. Une histoire complète, mais qui n'apporte pas vraiment de profondeur sur les personnages hormis quelqu'un qui étaient auparavant mystérieux. c'est donc un roster d'une vingtaine de personnages que propose ce dernier MK, mettant en avant les principaux héros de la trilogie et en guest-star le spartiate Kratos. Mais alors un retour aux sources pourrait-il être perçut comme étant à une pénurie de créativité de la part des développeurs ? Si pour certains titres c'est le cas, concernant ce MK il passe vraiment outre du fait justement de sa réalisation, son gameplay et bien entendu ses graphismes qui permettent d'offrir un tout nouvel opus. Ceci dit en passant la nostalgie et la redécouverte de certains personnages, stages et autres remodelés au gout du jour procure une certaine joie et fais ressortir de bons souvenirs. Ce neuvième épisode offre un gameplay efficace, simple et surtout très profond, l'évolution se faisait ressentir sur le précédent cross-over, mais ici il est bien question d'une réelle évolution dans la manière d'approcher le titre. c'est donc à travers différents combos combinés aux super pouvoirs que vous pourrez réaliser de super combos de la mort qui tue !! Il est vrai que le terme est un peu abusif, mais il n'en reste pas moins qu'une fois un personnage maîtrisé à travers ses jongles, counters et autres il sera dévastateur. Votre guerrier ultime servira à claquer vos amis joueurs ou joueuses, si si il y en a, mais surtout de vous mesurer aux talentueux warriors du monde entier, en effet ce titre offre un mode online. Qui dit nouveau titre sous-entend des nouveautés et ici elles sont nombreuses. Tout d'abord, niveau mode de jeu l'apparition d'un TAG mode, unissez vos forces afin de faire couler beaucoup plus de sang à travers différents combos combiner avec votre partenaire. Un pari qui n'était pas gagné d'avance, car la série n'avait jamais fait de focus sur un système Tag. Au final il s'avère que ce mode offre de multiples stratégies, une nouvelle approche du Kombat renforçant ainsi la vélocité des combats. Autre nouveau mode présent dans ce titre, l'arrivée de la Tour des défis qui propose et met en avant 300 défis, vous avez bien lu 300 défis. Cette tour offre différents scénario de Kombat, proposant par exemple de combattre un adversaire sans pouvoirs, de combattre en étant empoisonné, de briser des tablettes de pierre ou bien encore de voir vos commandes et écran à l'envers. En somme beaucoup de fun à travers différents défis tout aussi loufoques les uns que les autres. Tous ces modes vous permettront de gagner des pièces de Dragon, monnaie d'échange dans ce monde chaotique, qui pourront aider à débloquer différents objets dans la krypte comme de nouveaux costumes, de nouvelles fatalities et bien d'autres encore. En somme, si le mode Histoire apportera de nombreuses pièces, il faudra cependant passer du temps sur le mode ascension classique et le mode tour des défis pour pouvoir récolter de l'argent, ce qui alimente considérablement la durée de vie de ce MK. Qu'offre ce neuvième épisode côté réalisation ? Reprenant les bases du précédent opus, il est important de souligner le character design dantesque des personnages ainsi que le relooking des stages, toujours sympathique de retrouver The pitt ou la Soul chamber. Comme dit auparavant le jeu n'a jamais été aussi fluide et plaisant à jouer, chaque coup et contre-attaques pourront décider du sort de l'adversaire. Les spécial moves s'enchaînent sans difficulté, mais il faudra cependant faire preuve de timing pour pouvoir vraiment réduire en cendre votre assaillant. l'arrivée des xray attack vient consolider l'aspect brutal et féroce du titre et pourront vous sortir de situations dangereuses. Cette puissance a cependant un coût assez onéreux, car il faudrait tout d'abord remplir la jauge de furie pour pouvoir déclencher cette attaque. Comment remplit-on donc cette soit disante barre ? Et bien chers internautateurs et internautatrice, si si j'insiste, au fur et à mesure que vous recevrez des dégâts ou bien alors que vous exécutez de très long combots cette dernière se verra pleine. Aspect très tactique, car si votre ennemi possède sa barre pleine il faudra faire preuve de prudence pour pouvoir éviter son attaque féroce qu'il pourra vous lancer. MK se dévoile donc comme étant un jeu plus technique et moins bourrin qu'auparavant, mais que serait un Mortal Kombat sans fatalities ? Ici encore le titre expose deux sortes de fatality pour chaque personnage, sauf pour certains personnages qui pourront en avoir trois avec leurs costumes retro. Ces exécutions sont les plus sanglantes de toute la série et vous laisseront de marbre ou à la fin vous vous direz aiiiiiiiiiiiie le pauvre !!!!! A noter que la deuxième exécution est déblocable dans la krypte et oui amis joueurs il faudra fouiller pour pouvoir compléter son guerrier. En complémentarité sont disponibles d'anciennes exécutions de stage ainsi que de nouvelles très sanglantes. Autre retour celui des babylities, l'idée ici pour ceux qui se seraient endormis ou alors louper les précédents épisodes il s'agite de transformer son ennemi en bébé, une sorte de ridiculiser l'adversaire. Côté graphisme et oui il faut quand même passer par là , ce titre propose de très beaux décors qui deviendront en un rien de temps un vrai bain de sang, au fur et à mesure que les combattants crachouillent de l'hémoglobine celle-ci restera visible, ce qui a pour vocation de rendre la scène plus crédible. Cette pseudo réalité est renforcée par ailleurs par les dégâts subits qui laisseront une trace bien visible sur le costume des personnages, mais ne vous empressez pas de sauter sur votre console et combattre une guerrière vous ne verrez pas un poil de nudité. Cette dégradation, déjà présente sur Mortal Kombat vs DC Universe, accentue la férocité des coups et permet d'avoir un aperçu de son Kombattant à la fin du combat, enfin s'il en reste quelque chose. Evoquer au-dessus les stages ont eux aussi reçu un bon lifting, quelle joie de revoir The Subway ou encore The Tower remis au gout du jour. Proposant une modélisation bien plus élaborer que le précédent titre, même si les cinématiques du mode Histoire sont moins élaborés qu'en Ingame, ainsi qu'une gestion des lumières très convaincante ce MK revête une robe vraiment séduisante. Tout comme sa bande-son, hormis les voix françaises en mode Histoire, basé sur remix d'anciens thèmes, les bruits métalliques des cyborgs ou bien encore les cris et coups portés, tout est mis en avant afin de faire vraiment ressentir la scène, l'action et la brutalité au joueur derrière l'écran. Après un cross-over correct la série de Ed Boon revient en force et propose un titre excellent en tout point proposant un gameplay fluide, des animations bien moins lourd qu'auparavant. La série renait bien de ses cendre tels un Phoenix. Attention le retour sans séquelles n'est pas garantis.

x360
cover Mortal Kombat ps3

18 ans et plus Violence
Date de sortie 21/04/2011
Saga Mortal Kombat
Editeur Warner Interactive
Développeur NetherRealm Studios
Type(s) Combat
Supports physique
Mussino

Rang : noob

Messages : 17