Tests / Bulletstorm 16/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 24/02/2011 à 00:00

Il est clair qu'Epic Games n'est plus à présenter avec des titres tels que Unreal Tournament III ou encore Gears of War, mais cette fois, ils n'ont que collaboré avec ceux qui ont fait Bulletstorm, le mérite revient surtout à People Can Fly (Painkiller). Bref que donne ce jeu qui a eu l'attention des plus gros bourrins ?!

Tout commence quand on découvre un groupe d'homme armé nommé Dead Echo, déjà un peu effrayant leur travail l'ai encore plus, longtemps, ils ont tués en pensant éliminer des terroristes etc. sauf que voilà , la vérité est bien moche, ceux qu'on leur a dit à propos des adversaires n'était pas vrai, et ils se sont donc retrouver à tuer des innocents qui n'ont fait que critiquer le système politique. Après cette découverte, il a été clair d'envoyer sur les roses la personne qui était en charge d'eux et de le tuer à la première occasion. Par un heureux hasard, vous aller tomber sur le navire spatial de votre ancien patron, la décision du commandant de bords est de foncer dans le réacteur pour qu'il meurt aussi... Alors certes c'est pas très malin, mais au moins on va tous s'écraser ensemble sur une planète Stygia où vivent d'étranges individus. c'est comme ça que commence le jeu et que vous vous retrouver sur ce joyeux bordel ! Alors la précision c'est que Dead Echo à pris cher lors du crash, il ne reste plus que : Grayson Hunt (personnage principal et alcoolique) ainsi que Ishi Sato (collègue qui depuis ma décision de foncer dans le tas pour s'écraser sur la planète à une profonde haine envers moi, d'autant plus que celui-ci à eu des blessures qui font qu'il possède un nano-processeur, plus tout à fait humain donc. Cette planète Stygia est anciennement habité et qui possèdes des villes somptueuses qui ont malheureusement été laissées à l'abandon, ce qui ressemble finalement plus à une zone de guerre dévastée. c'est sur ses bonnes bases que démarre le titre de People Can Fly, rien d'original mais va à merveille avec le reste du jeu. A peine le temps de tuer quelques ennemis qu'on découvre notre nouveau meilleur ami : le lasso. Une arme redoutable qui permet d'agripper l'ennemi visé et de le ramener à nous. A vous donc de varier les plaisirs qu'en celui-ci reviendra vers vous en mode ralenti, un coup de pied ? Une balle dans la tête ou encore une simple projection vers un décors pointu pour l'embrocher. Bref une arme redoutable qui vous sera pratique plus d'une fois ! Alors pourquoi est-ce si utile ? A cause du système de jeu mis en place : le skillshots, qui consiste à faire des frags d'une certaine manière pour gagner des points. Certains seront plus étranges que d'autres (tirer une balle dans le derrière d'un ennemi !). Alors à quoi servent les points ? A pouvoir customiser les armes ! Cela permettra en effet de les améliorer ou d'acheter des balles. Cela rends les combats encore plus dynamique car plus d'une fois, vous vous surprendrez à vouloir remplir les skillshots les plus compliqués que ce soit pour s'amuser ou pour l'évolution d'une arme. Tout à été fait pour que vous fassiez rapidement des points, il vous sera possible de propulser vos ennemis dans le vide, contre des circuits électriques, des cactus ou encore des barres de faire qui n'attendent qu'a embrocher ! Cela semble logique mais il faut quand même le préciser chaque arme propose des défis différents concernant les frags à faire. Une fois votre collecte faites, il vous faudra vous rendre au Largasins (kit de largage) le plus proche pour y faire vos courses ou encore pour consulter les nouveaux kills à réaliser de façon originale. Il vous faudra aussi débloquer le mode charge qui est disponible sur toutes les armes, qui vous permettra de réaliser un tir chargé. Un tir secondaire donc. Parlons-en des armes, là encore l'imagination à pu produire des armes joussives, fun et surtout sanglantes ! Au total c'est 8 armes qui vont faire du dégât ! En plus du lasso qui vous sera d'une grande aide, au fur et à mesure du titre, vous trouverez de nouvelles armes qui correspondront mieux à l'environnement qui vous entoure. On retrouve des armes tels que le magnum qui permet d'amputer des ennemis et possède un tir secondaire plus que dévastateur, mais aussi le sniper où il vous sera possible de diriger la balle vers votre adversaire, le lance grenade modifié, qui permet d'envoyer deux grenades liées entre elles par une chaîne et ligote l'ennemi à son contact, particulièrement dévastateur. Le fusil à pompe est bien sûr aussi de la partie. La mitraillette est quand à elle, l'arme phare du titre. Sachant, que toutes possèdes un tir secondaire qui impressionne. Tout a été pensé pour le fun et pour une prise en mains rapide, et c'est une réussite total, quel plaisir de ligoter un ennemi avec des grenades, attendre ses potes et faire péter le tout, autant vous dire que ça rapporte des points ! On pourra en revanche regretter une intelligence artificiel un peu dépassé, qui nous vous posera pas de problèmes majeurs et bien sûr l'absence de la précieuse fonction saut, il vous est impossible de pouvoir sauter durant tous les jeux, à part dans les endroits où cela est calculé. Techniquement parlant, le titre est encore une réussite, celui-ci propose des environnements qui peuvent parfois nous étonner tant ils sont agréables à regarder. On pourra lui reprocher d'être inégales parfois, quelques bugs, un aliasing présent et quelques textures qui font pâles figures par rapport à l'ensemble, en revanche, sa fluidité est de très bonne facture et aide au plaisir du titre. Au final donc, même si quelques défauts sont présents, ils n'enlèvent en rien le plaisir de jeu. D'autant plus que certaines scènes ont le plaisir de vous impressionner, notamment le passage sur le monorail poursuivit par des hélicoptères et une roue tout simplement gigantesque ! D'autant plus que la bande-son est elle aussi très bien réalisé ! l'humour du jeu vous amusera plus d'une fois. Un mode multi est intégré et propose donc une suite au mode solo, le mode Anarchy qui ressemble très fort à Horde dans Gears of War 2, 4 joueurs devront battre des vagues d'ennemis de plus en plus coriace, le but étant de réaliser les plus beau skillshots en co-opération sur 6 cartes différentes (Dead Rock, Casse, Turbine, etc.). Tous les joueurs démarrent au même niveau de compétences et d'équipements) et peuvent jusqu'à augmenter notre niveau de jeu global, ce qui permet d'améliorer le personnage. Et le mode Echo consiste à refaire une quinzaine de zones du mode campagne dans le but de faire le meilleur score et d'ensuite le comparer en ligne avec ses amis. Il est important de remarquer l'absence d'écran partagés qui aurait pourtant un atout majeur. En conclusion, il est clair que tous les amateurs de FPS bourrin ne doivent pas passer à côté !

x360
cover Bulletstorm ps3

18 ans et plus Grossièreté de langage Online Violence
Date de sortie 24/02/2011
Editeur Epic Games
Développeur People Can Fly
Type(s) FPS
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 907

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.