Tests / Saints Row : Re-Elected 15/20

Poster sur Twitter

Ecrit par SpaceMonkey le 23/03/2020 à 00:00


Après un remake de Sains Row : The Third l'année dernière sur Switch, c'est tout naturellement que Volition nous proposes cette fois-ci un portage du dernier opus : Saints Row : Re-Elected. Comme son nom l'indique, celui-ci incorpore au passage tous les DLC étant parus jusqu'à maintenant pour convaincre tous les nouveaux venus ! Reste à savoir maintenant si le poids des années n'accusent pas le coup dans cette édition portable..  


switch - Saints Row  ReElected

Pour ceux qui n'auraient pas eu la chance de faire le titre lors de sa sortie en 2013 sur Playstation 3 et Xbox 360, il s'agit ici du dernier volet des aventures du gang le plus taré des États-Unis ! Après avoir été relativement sérieux lors des premiers volets, la franchise a ensuite complétement basculé vers du n'importe quoi en monde ouvert pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. Dans cette nouvelle aventure, nous incarnons d'ailleurs le Boss des Saints qui a été élu Président des États-Unis, rien que ça ! De la rue au Penthouse jusqu'à la Maison Blanche, il n'y a donc qu'un pas ! Sauf que forcément, dans un monde aussi barré il fallait s'attendre à une attaque des extraterrestre qui ont décidé d'envahir la planète Terre. Les aliens sont menées par un chef particulièrement puissant nommée Zinyak qui en plus de nous mettre une bonne raclée au moment de son arrivé envoi toute l'équipe des Saints dans une simulation de Steelport ! En effet, on se retrouve directement téléporté dans une sorte de matrice où

switch - Saints Row  ReElected

vous pourrez tout au long de l'histoire compter sur un arsenal déjanté et très complet en plus de posséder des super pouvoirs. Pour vaincre le chef ovni Zinyak, rien de plus simple, semer le chaos dans la simulation et les moyens pour y arriver sont assez nombreux : piratage, prendre le contrôle de tours d'observation, faire des courses, tuer des cibles précises, vols de véhicules ou encore des missions devenus mythiques telles que la fraude à l’assurance. Une bonne dizaine d'heure sur la map ouverte sont nécessaires pour boucler la quête principale, un score un peu moyen qui profite cependant dans cette édition de l'ajout deux histoires alternatives : Enter the Dominatrix et How The Saints Save Christmas. Une bonne manière de passer un peu de temps supplémentaire en compagnie des Saints dans des scénarios toujours aussi WTF. Au final, cette édition comprend 25 DLC dont notamment le Presidential Pack et le Commander-in-Chief Pack et apportent donc un tas d'armes (Inflato-Ray, le Dubstep Gun, le Polarizer, le Disintegrator), de costumes plus loufoques les uns que les autres ainsi que la possibilité de customiser vos armes !


switch - Saints Row  ReElected

Du côté du gameplay la formule est presque inchangée et comme il n'est pas possible de jouer avec un seul Joy-Con, on ne peut pas dire qu'on soit dépaysé ! Comme pour Saints Row : The Third - Full Package, il est désormais possible de jouer en coop en ligne ou en local avec deux consoles, de quoi rajouter un peu d'intêret. En revanche si il n'était pas possible de jouer avec les fonctions gyroscopiques des Joy-Con ou de la manette pro pour la visée dans son aîné, c'est désormais possible ! Il en va de même concernant la vibration HD qui pointe le bout de son nez, perceptible notamment au moment de maintenir un saut chargé (plus vous maintenez, plus les vibrations seront fortes). Tout cela reste un peu léger mais il y a cette fois une véritable volontée de proposer une expérience dédié à la console de Nintendo. On prend beaucoup de plaisir à utiliser la floppée de pouvoirs mis à notre disposition qui nous donnent véritablement une impression de puissance, vous n'avez jamais rêvé de faire voler toutes les voitures sur votre passage en courant à toute allure ou encore de pouvoir sauter plus qu'un immeuble (pour ne citer qu'eux) ? Une sensation que l'on ne retrouve

switch - Saints Row  ReElected

malheuresement sur l'aspect technique qui souffre des mêmes problèmes que la version sortie en 2013. Déjà lors de sa parution initiale, on ne peut pas dire que le titre arrivait à nous impressionner visuellement. Du coup cette fois, plus de paraître dépassé sur la technique, la faute à une modélisation ainsi que des textures qui malgré le lifting sont loin d'être à la hauteur. Le problème vient surtout des problèmes de l'époque que l'on retrouve encore ici, je pense notamment à l'aliasing particulièrement prononcé et l'on retrouve quand même pas mal de bugs de colisions ou de retards d'affichage de certains décors. Comme vous l'imaginez, la version portable est un peu plus joli grâce à son affichage limité en 720P qui permet de faire abstration de certains points et même de profiter de certains effets de lumière ou de réflexion (l'eau sur le bitume) assez bien réussis. Difficile en revanche de faire abstraction de tout ça une fois branché sur le Dock avec une 1080P qui fait ressortir en évidences les points cités. Surtout que vous n'êtes pas à l'abri de chutes de framerate tout au long de votre périple qui sont présentes sans vraiment être dérangeantes. Un petit mot également sur la bande-son aux petits oignons qui permet de nous faire profiter de très bonnes playlist dans un peu près tous les genre grâce aux différentes stations de radio.


switch - Saints Row  ReElected

switch - Saints Row  ReElected

switch - Saints Row  ReElected

cover Saints Row : Re-Elected switch

18 ans et plus Violence Grossièreté de langage
Date de sortie 27/03/2020
Saga Saints Row
Editeur Deep Silver
Développeur Volition
Type(s) Action
Supports physique
SpaceMonkey

Rang : geek

Messages : 906

Etant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à  travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à  la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.