Gamikaze
Gamikaze

Test : X-Men Origins : Wolverine

Jaquette

18 ans et plus Violence


Sortie : 30 Avril 2009

Saga : X-Men
Développeur : Raven Software
Editeur : Activision

Type : Action

Support : Blu-Ray

Jeu d'action rempli d'hémoglobine X-Men Origins : Wolverine ne cache pas son désir d'être mit sur un même piédestal avec les maîtres du genre tels que Dante ou Kratos. Un pari fort osé qui repose sur des similitudes flagrantes que ce soit dans le fond ou dans la forme. Alors peut-on parler de réussite ou d'un bon gros pétard mouillé ? Affaire à suivre !

Image
Adaptation du film éponyme, ce jeu entend bien se faire respecter.
Avant d'entrer dans le vif du sujet, je vous rappelle que nous avons à faire ici à l'adaptation du film de Gavin Hood avec notamment Hugh Jackman dans la peau de notre bon vieux Logan. Et comme toujours avec ce genre de jeu, on reste sceptique lors de l'insertion du disque dans la console. Les présentations étant faite on peut maintenant passer aux choses sérieuses. X-Men Origins : Wolverine a pour but de revenir sur les fondements du personnage de Logan en nous racontant par exemple, comment il s'est retrouvé avec de l'adamantium dans les veines ou encore en nous expliquant pourquoi il est devenu cet être quasiment bestial avec pour seule idée fixe de se venger. Bref, c'est un bien lourd fardeau que porte le jeu tant le personnage est riche et surtout apprécié par une toute communauté de fan. Les gars de chez Raven Software ont donc eu à reprendre le scénario du film et des comics. Mais ont également pris quelques libertés dans la narration des évènements qui ont créé Wolverine. Effectivement, on ne pourra qu'être surpris de voir notre bon vieux Logan dans une opération commando se déroulant en pleine forêt sauvage sud-américaine et sous les ordres du colonel Stryker. Ces phases plutôt fréquentes, ponctuent à intervalles réguliers toute l'aventure et permettent donc sous forme de flash-back de se mettre dans la peau d'un Logan rajeunit qui ne connaît pas encore cette trop grande soif de vengeance.
Image
La jungle est synonyme de flash back.
Par ailleurs, ces flash-back donnent au jeu une forme différente puisque très proches d'un Tomb Raider, ils autorisent quelque changement de gameplay et parviennent donc à casser la linéarité inhérente au genre grâce à quelques pièges à éviter ou mécanismes à utiliser pour pourvoir actionner une porte mais aussi grâce à des séances d'escalades dignes de la jolie Lara ou du Prince de Perse. Finalement, s'ils ne font pas vraiment partie de l'oeuvre cinématographique, les flash-back arrivent à varier le jeu pour le plus grand plaisir des joueurs. Il faut en effet savoir que le reste du temps vous serez souvent enfermés dans des complexes scientifiques dans lesquels vous avancerez tout en faisant couler quelques litres de sang et sans les flash-back on aurait vite fait de trouver le jeu trop monotone. Lesdits flash-back sont donc une très bonne initiative de la part des développeurs qui ont réussi à donner un rythme intéressant à leur titre tout en évitant les pièges du beat'em all, à savoir le côté répétitif des combats. Hélas, proche de la fin du jeu on ressent tout de même une certaine lassitude provenant d'une manière de combattre trop similaire à chaque fois. Je vous laisse poursuivre le test afin de mieux comprendre de quoi il s'agit.
Image
Le gameplay reprend tout des maîtres du genre.
Au niveau du gameplay le jeu de Raven Software reprend tout des classiques du genre pour le retranscrire dans l'univers de Logan. Ainsi, on ne peut pas dire qu'on sera franchement dépaysé et on regrettera parfois que les développeurs n'aient pas pris le risque de l'originalité. Mais le résultat bien que familier, est à la hauteur et fait qu'on ne leur en voudra pas bien longtemps. Donc pour en revenir aux bases du gameplay, il est possible à Logan de sauter grâce à la touche croix, de taper via la touche carré et de charger un coup un peu plus puissant avec la touche triangle. Enfin, la touche rond servira à maintenir entre vos mains les ennemis pour ensuite les tuer à coup de griffes, ou encore les projeter dans le vide et pourquoi pas même les empaler sur des objets pointus idéals pour en finir rapidement. Ces quatre actions forment donc la base des possibilités de carnage offertes dans le jeu. Ensuite, plus on avance dans l'histoire et plus on débloquera de coup. Effectivement, Logan évolue tout au long du scénario et apprend en même temps de nouvelles attaques toujours plus efficaces que vous pourrez utiliser simplement en appuyant sur une gâchette puis sur la touche associées à l'attaque de votre choix. De cette manière, Logan tournera sur lui-même avec la vitesse d'une tornade pour embrocher tout sur son passage ou encore il pourra s'élancer vers l'avant tel une fusée pour en finir avec ses assaillants. Pour autant, il vous sera nécessaire de remplir suffisamment votre jauge de rage sans quoi vous ne pourrez pas effectuer ces différentes attaques.
Image
La fente est LE mouvement fun et jouissif par excellence.
Et pour finir avec les attaques, il sera également possible à Logan de sauter sur les ennemis se trouvant à une certaine distance de lui et d'ainsi de les éliminer avec classe. Ce mouvement nommé "fente" constitue l'un des points les plus jouissif du gameplay et finalement, il est le seul à vraiment sortir de l'imagination des développeurs. Malheureusement, on se rend rapidement compte que le personnel de chez Raven Software a beaucoup misé sur ce mouvement nous obligeant à le répéter trop souvent. Notamment lors de trois phases de jeu très similaires où il vous faudra sauter de bateau en bateau, d'hélicoptère en hélicoptère ou encore de camion en camion, procédé assez jouissif au début, mais qui devient lassant à force de répétition. Et même si le tout reste convaincant, on se dit que ce n'était pas la peine d'en user trop. Enfin sachez que si vous avez peur de vous perdre dans l'univers de Wolverine, ce qui est peu probable, les développeurs ont implanté un système d'aide : le sens sauvage qui grâce à un système de couleur vous indiquera les éléments du décors susceptibles de vous aider et une sorte d'aura bleue vous indiquant le chemin. Bref, que les joueurs du dimanche se rassurent : Raven a pensé à tout. Autre élément du gameplay qui donne au jeu un aspect un peu jeu de rôle, il vous sera possible de gagner des points d'expérience durant vos combats ou en trouvant les plaques d'authentifications de cadavres disséminer un peu partout dans les niveaux.
Image
Au fur et à mesure que l'on progresse, notre héros apprendra de nouveaux coups et obtiendra de nouvelles modifications.
Ces points d'expérience à l'instar des orbes rouges de Kratos ou des sphères de Dante, vous permettront d'améliorer les capacités acquises. De cette façon, vos griffes auront plus d'impacte, votre santé sera plus importante, votre jauge de rage sera plus grande etc... Bref, plus vous aurez de points d'expérience et plus vous deviendrez puissant. Bien que peu original, ce procédé bien sympathique permet un petit côté tactique rafraîchissant puisqu'il reviendra à vous seul de favoriser une capacité plus qu'un autre avec son lot de conséquences sur les combats. En outre, les développeurs ont également pensé à cacher sur votre parcours différents bonus appelés "Mutagènes" qui vous offriront d'autres capacités comme la peur qu'éprouveront vos adversaires face à vous ou encore la possibilité de gagner plus de points d'expérience. Vous aurez le droit en début d'aventure à un seul mutagène mais l'avancement dans le jeu vous permettra d'en combiner jusqu'à trois. Sans être primordiales, ces possibilités d'améliorations sont appréciables. D'autant plus qu'elles permettent à Logan d'enchaîner les combos plus ou moins spectaculaires et efficaces qui vous seront bien utile lors de situations tendues. Par ailleurs, pour une plus grande facilité d'accès, Raven Software a pensé à faire un menu pratique dans lequel vous n'aurez pas besoin de vous prendre la tête pour comprendre comment faire. Il est maintenant l'heure de se pencher sur la réalisation globale du titre. X-Men Origins : Wolverine s'en sort plutôt bien, disons honnêtement pour une adaptation cinématographique.
Image
Sans être splendide, le jeu assure sa partie du spectacle "next-gen".
Effectivement, on voit s'afficher à l'écran de bien jolies choses que ce soit dans les textures, dans les décors ou dans la profondeur de champ. On doit bien l'avouer, les falaises et autres cascades dans la jungle ont sur le joueur pas mal d'effets. Mais pour être tout à fait objectif les graphismes du jeu sont assez inégales suivant les niveaux. Ainsi, si la jungle luxuriante est très agréable à parcourir d'autre lieux comme la montagne enneigée ou le complexe scientifique sonne un peu le glas, car graphiquement pas franchement folichons. En outre, il arrive que le chargement de certaines textures soit lent retranscrivant donc un rendu pas très enchanteur. De plus, les bugs de collisions sont fréquents et s'ils ne gâchent pas pour autant le plaisir de jouer, ils donnent l'impression d'un jeu pas tout à fait terminé, un sentiment renforcé par une framerate pas toujours très stable. Les personnages eux souffrent un peu trop du syndrome "poupée de cire" et n'affichent que peu d'expression ou d'humanité. De ce côté-là on peut dire que seul Logan s'en sort avec les honneurs d'autant plus que le caractère très animal de cet (anti)héros est très bien mit en avant par les postures prisent par ce dernier et si cela ne vous suffit pas, les bras et têtes laissés après son passage devrait finir de vous convaincre. En outre, on ne peut pas dire que le doublage soit très convaincant surtout pendant les combats où vos ennemis et vous-même n'auraient de cesse de répéter les mêmes phrases ce qui est assez frustrant à la longue. Souffrant donc de soucis techniques dû à une sortie précipitée, mais aussi de répétitions flagrantes, on passera un bon moment mais sans plus. c'est déjà ça.

Notes

Gameplay

14 / 20
Alors oui Wolverine n'a rien d'original, oui on regrette que certaines ficelles du gameplay soit trop utiliser et oui, le jeu n'arrive pas à la cheville de ceux qu'ils copient (God Of War, Tomb Raider..) mais on prend aisément son pied à parcourir l'aventure et c'est là le principal.

Graphismes

14 / 20
X-men Origines : Wolverine n'est clairement pas sublime, la faute a des textures parfois grossières et à quelques bugs techniques agaçant. Néanmoins, graphiquement variable, le jeu parvient tout de même à afficher de très belles choses notamment pendant les phases de flash-back dans la jungle qui font honneur au support. En somme, sans être très beau, le jeu de Raven est honnête d'un point de vue graphique.

Bande son

13 / 20
Si les doublages des phases in-game sont frustrants car répétitif à souhait, il en est tout autre pendant les cinématiques, dans lesquelles les doubleurs français s'en sortent plutôt bien. La bande son quant à elle, reprenant celle du film, est très bonne même si bien souvent elle est un peu mise en retrait.

Scénario

13 / 20
Tout en reprenant les bases du scénario du film, le jeu parvient à s'en éloigner en nous relatant par exemple, le passé de notre héros. Rien de passionnant mais le tout se laisse apprécier tout de même.

Durée de vie

13 / 20
Il vous faudra environ huit heures pour arriver au clap de fin, ce n'est pas énorme mais on a hélas connu bien pire. De plus, refaire une nouvelle fois l'aventure en difficile par exemple pour trouver tous les bonus à trouver et également débloquer les succès est toujours possible, d'autant plus que le plaisir est encore là.

Conclusion

14 / 20
Gore et stylisé à souhait, X-men Origins : Wolverine ne restera certes pas dans les mémoires comme les jeux marquants dont il s'inspire mais il peut se vanter d'être une des rares adaptations cinéma graphiques convaincante. Dommage qu'il ne soit pas plus original, que les bugs soient si présents et que graphiquement cela soit si inégale. Un petit mot également sur la trop grande facilité du soft, ici pas de challenge, les gamers sont prévenus. Pour conclure, Wolverine est un bon jeu à réserver surtout aux fans du bonhomme.

Ecrit par TRLaurent le 30/04/2009 à 00h00

Avatar laurent_croft_95@hotmail.fr Biographie :

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire