Gamikaze
Gamikaze

Test : World War Z

Jaquette

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence


Sortie : 16 Avril 2019

Développeur : Saber Interactive
Editeur : Focus Home Interactive

Type : TPS/Action/Aventure

Support : Blu-Ray

Après le roman de Max Brooks, World War Z arrive sur nos consoles grâce à la collaboration entre Saber Interactive et Focus Home. Ce nouveau titre est développé avec le moteur dynamique de Saber (le Swarm Engine) qui permet d'envoyer d'importantes vagues de zombies à l'écran. Vous l'aurez compris, la coopération et les tactiques sont les bases de la survie dans ce titre. Reste maintenant à savoir si le jeu va survivre dans nos bibliothèques, pour vous faire une idée nous vous proposons de lire les lignes ci-dessous.

Image
Les zombies arrivent !
World War Z se présente comme un jeu de survie en équipe, le mode campagne est jouable en ligne jusqu'à 4 joueurs (ou seul hors ligne), ce dernier vous plonge dans 4 aventures bien distinctes. Chacune se situe à un endroit différent dans le monde (New York, Jérusalem, Moscou et Tokyo) et elles sont découpées en trois parties (sauf Tokyo). On note que les environnements présents sont aussi cités dans le film. Ces 4 histoires proposent d'incarner des survivants issus du pays en question, une fois l'épisode terminé entièrement vous débloquez la biographie du personnage racontée à travers plusieurs illustrations. Les protagoniste disponibles sont assez charismatiques (16 au total), le seul bémol est qu'ils ne sont pas personnalisables, vous n'aurez donc aucun skin atypique pour vous démarquer d'un autre joueur. J'en profite pour préciser que les récompenses gagnées sont quasi inexistantes, à part acheter des armes pour bien commencer la partie et acheter des compétences débloquées en montant les niveaux, rien d'autre au programme. Le gameplay est similaire à un Left 4 Dead, sauf que les zombies ne sont pas jouables. Lors de votre périple en équipe, vous allez devoir avancer en suivant les directions indiquées mais surtout en essayant de survivre aux importantes vagues de zombies acharnés qui n'en finissent pas. C'est d'ailleurs face aux imposantes hordes qui déferlent que l'on constate la puissance du moteur dynamique Swarm Engine. Dans les communiqués de presse relayés par nos soins, les développeurs ont soulignés leur souhait de reproduire à l'identique les murs de zombies qui se forment pour escalader les hauteurs (vus dans le film). L'effet procuré devant ces masses de zombies est assez intense, l'IA des morts-vivants fait bien son travail, certain zombies se détachent même de la horde pour vous donner personnellement du fil à retordre. La physique des zombies est bien réalisée, ces derniers n'hésitent pas à se pousser et se marcher dessus pour arriver jusqu'à vous. Durant votre survie vous risquerez de rencontrer des zombies spécifiques tels que le Berseker, le hurleur, le gazeux ou encore le faucheur qui vous attend à certains endroits pour vous sauter dessus.
Image
Ils tombent des hauteurs !
Pour combattre cette armée de mort vous allez devoir ramasser des armes et munitions tout le long de votre parcours, vous pourrez également trouver des charges explosives dissimulées dans les niveaux, elles permettent d'ouvrir des salles de ravitaillement bonus à proximité des checkpoints. Un abonnement en ligne est nécessaire pour profiter pleinement de l’expérience, la campagne est néanmoins accessible hors ligne mais le titre est principalement axé sur son mode multijoueurs. En effet, 5 modes de jeu sont disponibles et uniquement jouable en ligne, on retrouve les modes suivants : Domination avec horde, Capture de la colline, Match à mort avec horde, Raid de récupération, la chasse au vaccin. Ceci-dit, quelques baisses de framerate se font sentir dans les matches en ligne, de plus, on remarque beaucoup moins de zombies présents que dans le mode campagne. La prise en main du gameplay est simple, les mouvements sont fluides mais la mobilité de votre personnage est très limitée, vous ne pourrez que courir ou grimper des rebords. On aurait apprécié la possibilité de faire une roulade pour se dégager de certaines situations compliquées. Vous serez souvent amené à traverser des zones peu éclairées, il s'agit d'un soucis majeur étant donné que les développeurs n'ont pas ajoutés de lampe torche. Les environnements et le level-design proposés sont agréables à découvrir en ce qui concerne le mode campagne. Les cartes du mode multijoueurs subissent quand à elles, un petit downgrade graphique et disposent de moins d'éléments de décor. On note également que les quelques rares cinématiques (début/fin des missions de campagne) laissent apparaitre des textures peu reluisantes et bien différentes des phases in-game. La modélisation des survivants est bien reproduite, le motion capture retranscrit bien les expressions de visage, notamment avec Bunko Tatsumi et son chewing-gum. Un mode collection vous permet de contempler vos personnages, vos armes et équipements ainsi que divers documents en relation avec les 4 épisodes du mode histoire. Le mode campagne se montre relativement court, en 3 heures il est possible d'en venir à bout. Si dans l'ensemble le contenu est assez intéressante, on regrette tout de même le cruel manque de récompense en guise de personnalisation. En effet, la plupart des joueurs risquent d'être contaminés par le désintérêt engendré par ce problème.
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

15 / 20
Progressez en équipe et n'oubliez pas le partage qui est conseillé entre tous les joueurs pour finir l'épisode sans mort et ainsi remporter le double de points d’expérience. Il n'est donc pas rare de soigner un camarade ou de se faire soigner. L'IA des zombies est réaliste, de plus le moteur dynamique fait bien son travail. La prise en main se fait rapidement et les mouvements du personnages sont réactifs. Cependant vous ne pourrez ni sauter ou faire de roulade, ce qui s'avère restreint au niveau des actions possibles.

Graphismes

14 / 20
Les divers environnements proposées sont agréables à l’œil et les décors des différents pays sont bien réalisés. La modélisation des personnages est correctement reproduite et il en va de même pour les armes. Les explosions quand à elles, laissent à désirer ainsi les cinématiques qui sont d'ailleurs assez rare dans le jeu.

Bande son

12 / 20
Le thème musicale principale n'est pas vraiment attractif, rien de bien fun à part des musiques d'action un peu oppressantes. Les doublages sont corrects, de plus certain PNJ croisés ont un humour plutôt particulier, notamment le conducteur de train à New York. On aurait apprécier que les personnages de chaque pays parlent leur langue natal, cela aurait apporté plus de réalisme.

Scénario

8 / 20
Le mode campagne propose 4 histoires divisées en 3 parties avec à chaque fois 4 nouveaux protagonistes. Cela vous permet de changer d’environnement comme bon vous semble, mais les scénarios ne sont vraiment pas intéressants. Si l’apparence de nos protagonistes restent charismatiques, on ne connait rien d'eux si ce n'est qu'après avoir fini un épisode en entier, l'histoire du personnage incarné faite d'illustrations se débloque. Plutôt léger surtout qu'il n'y a presque aucun scénario, dialogues durant toute l'histoire.. Celle-ci sert clairement de prétexte pour introniser le mode multi.

Durée de vie

10 / 20
L'histoire se termine à peu près en 3 heures, il s'agit là d'une campagne trop courte malgré ses 4 environnements fournis. Pour essayer de combler ce vide scénaristique, vous ne disposez que de 5 modes de jeux accessibles en ligne uniquement qui sont loin d'être originaux (team deathmatch, roi de la colline, domination... S'ajoute à cela l'absence totale de personnalisation pour les personnages qui risquent clairement de refroidir certain joueurs.

Conclusion

12 / 20
World War Z comporte de bonnes idées mais manque de fond, en effet, la personnalisation des personnages limitées ainsi que l’absence de scénario lui porte préjudice. Clairement inspiré du gameplay de Left 4 Dead, notamment son aspect linéaire cela ne l'empêche pas de se démarquer grâce à son moteur dynamique qui rend les parties plus intenses. Cette adaptation du célèbre film post-apocalyptique est un défi relevé pour les développeurs qui ont réussi à retranscrire les meutes de zombies. Ceci-dit une vraie campagne scénarisée plus longue, une mobilité moins restreinte et un mode personnalisation pour les personnage auraient pu rendre cette aventure bien plus attractive, c'est dommage.

Ecrit par Viko le 19/04/2019 à 20h28

Avatar Victorien Naegelin victorien.naegelin@gamikaze.com Biographie : Fan de jeux vidéo depuis mon enfance, je vous mets au défi :P ! Mon Gamertag c'est JAH-Ovivi ;)

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire