Gamikaze
Gamikaze

Test : Watch Dogs

Jaquette

18 ans et plus Grossièreté de langage Online Violence


Sortie : 27 Mai 2014

Site officiel
Saga : Watch Dogs
Développeur : Ubisoft Montreal
Editeur : Ubisoft

Type : Action

Support : Blu-Ray

L'arrivée de Watch Dogs est l'une - si ce n'est la - sortie attendu par de nombreux joueurs pour voir ce que nos consoles Next Gen ont dans le ventre. Outre l'attrait naturel pour une nouvelle licence c'est également dans la concurrence faite à GTA V que Watch Dogs interpelle.

Image
Aiden, le héros du jeu.
Tout d'abord la première impression du jeu est un entre deux paradoxale. Certes le jeu est beau et il n'y a pas grand chose à redire graphiquement mais on s'attendait à une bombe graphique qui laisse tout le monde bouche bée alors que le jeu est simplement beau. Watch Dogs est donc agréable à voir cependant la différence observée lorsque l'on compare aux premières vidéos gameplay laisse un petit arrière goût de déception, la Playstation 4 étant certainement capable d'un peu mieux. Passé celle ci, vous embarquez dans l'aventure dans la peau d'Aiden Pearce un hacker solitaire au passé tumultueux. Ce dernier constituera malgré l'un des points faibles du jeu devant le manque de charisme évident qu'il présente. Trop plat, trop lisse on arrive difficilement à s'émouvoir pour se sentir investit du même sentiment de revanche de notre protagoniste principal. Un Adam Jensen de Deus Ex ou un Nathan Drake font eux réellement ressentir la patte des scénariste alors que l'on a ici droit à un personnage légèrement cliché et très fade. On retrouve même des personnages secondaires ayant un style bien mieux définit que notre héros, à tel point que l'intérêt du jeu résidera surtout dans le Profiler. Ce Smartphone sur-amélioré par notre hackeur Ce dernier a relié son profiler au fichier central de la ville lui permet, entre autre, d'avoir accès au profil de chaque passant qu'il peut croiser dans les rues de Chicago. L'environnement de la ville est pour le coup réussit et on est facilement immergé dans les différentes parties de la map d'un taille satisfaisante pour un GTA Like.
Image
Le profiler vous fera tout savoir... sur tout le monde.
Le fichier central abordé plutôt est en réalité le CtoS (littéralement...) qui est un logiciel régissant toutes les informations, actions et mécaniques électronique de la ville(feux rouge, éclairage, barrière, pont levis, herse, caméra de surveillance). Bienvenue dans le cauchemar de certains, avec le technologie qui participe à la réduction des libertés via notamment à un système de surveillance accrue sur fond de magouille et corruption politique. C'est ainsi qu'un groupe de hacker, DedSec décide de s'opposer au régime mit en place par les autorités. On retrouve ainsi Aiden Pearce un an après un casse à l'hôtel Merlot ayant mal tourné, le conduisant à la mort de sa nièce dont il se sent responsable. L'intrigue se met alors en place On remarque assez rapidement que le gameplay est jouissif au fil des missions et des options qui se dévoilent. Que ce soit dans les déplacements ou dans les phase de Gun Fight c'est très agréable de déplacer notre personnage. Les interactions avec l'environnement permet de redynamiser le classique "tir, à couvert" généralement de mise dans ce style de jeu. Cet ensemble permet de varié les plaisirs et de ne pas s'habituer à une monotonie forcément nocive pour un jeu en Open World. A vous de décider si vous souhaitez être classique et foncer dans le tas ou y aller plus finement en profitant de votre Profiler. Pas encore rassasié ? Le jeu vous propose également d'entretenir une réputation façonnant votre image de justicier ou d'hacker irresponsable parmi les habitants. Enfin, vous aurez également affaire à des traceurs autrement dit des tueurs à gage 2.0. C'est ce qui va constitué le mode multijoueur qui est au coeur de l'aventure solo. Vous verrez ainsi un autre joueur infiltré ce dernier est bien pensé il se retrouve un peu trop léger et on conseillera les joueurs de surtout s'attarder sur la partie solo du titre.
Image
La quête de vengeance d'Aiden ne sera pas pacifique
Malheureusement pour nous accrocher totalement il aurait fallu que le scénario fasse le poids. Car si le cadre du piratage et du hacking est bien posé la tram scénaristique n'assume pas son rôle. En plus d'un personnage principal peu charismatique, le scénario se révèle assez prévisibles et les cinéphiles -ou fan de série à la HBO- pourront rapidement voir les mécanismes scénaristique du jeu; jusqu'à parfois deviner quel est le destin de certains personnages. Dommage car l'intention y était avec des retournements de situations, une VF très satisfaisante ou encore un héro au passé tourmenté. L'alchimie ne prend pas vraiment contrairement à un Mafia II par exemple qui excellait dans ce registre. Et au niveau des quêtes annexes alors ? En effet bien que l'intrigue principale se doit d'être de qualité les GTA like se distingue étalement par les diverses activités, contrats ou mission à effectuer en dehors de la tram principal. De ce côté la le jeu est plutôt bien fournit escortes, courses, piratages, protection des civils, etc. Ainsi l'utilisation apporte le même vent de fraîcheur que dans la tram principale cependant, la redondance de cette qualité constitue peut être le défaut finale du jeu. Car même si Ubisoft a réussit à happer notre intérêt de par l'interaction nouvelle que représente cette arme, on peut regretter que le jeu présente parfois certains lacunes entachant le rendu globale. Sans spoiler la fin le jeu laisse tout de même entrevoir la possibilité d'une suite qu'Ubisoft ne devrait pas laisser passer. La licence a clairement les arguments pour s'imposer comme une référence du genre si elle gomme les quelques défauts présent ici et là.

Notes

Gameplay

16 / 20
On retrouve le savoir d'Ubisoft de ce côté là. C'est assez rare d'être déçu avec le gameplay d'un de leur jeu et encore une fois la confirmation est là. Malgré des véhicules auxquels il faudra s'habituer, de l'utilisation du profiler

Graphismes

13 / 20
Le jeu pourrait mériter mieux mais la note contextuelle joue beaucoup ici. En effet difficile de ne pas être déçu devant ce qui est proposé par rapport aux premiers jets du jeu qui étaient sublime.

Bande son

15 / 20
La bande son est agréable même si elle est moins poussée que dans un GTA qui a à coeur de proposer un éventail de sons plus fournis. On peut tout de même féliciter la VF qui est d'une bonne qualité.

Scénario

12 / 20
Malheureusement le scénario ne rendra pas ce GTA Like "classique". Parfois trop prévisible, avec des mécaniques déjà vu et re-vu le scénario manque clairement de nous surprendre. Le tout allié à un Aiden Pearce loin d'être au top cela rend malheureusement le tout un peu fade, le jeu est plus intéressant pour le profiler et ses utilisations que pour connaître le fin fond de l'histoire.

Durée de vie

16 / 20
Tout dépendra de votre style de jeu à savoir si vous privilégiez l'infiltration et la méthode douce plutôt que de bourriner en rentrant dans le tas. La quête principale vous prendra un quarantaine d'heure, sans oublier les diverses occupations annexes du jeu/

Conclusion

13 / 20
Watch Dogs est un jeu qui restera assez inégal. Mélange de satisfaction, de bonnes idées mais aussi de défauts qui se feront ressentir. L'idée qui a fait accouchée ce jeu et sans conteste à revoir, une suite corrigeant ces défauts pourraient accoucher d'une vrai bombe. En attendant Watch Dogs reste une bon GTA Like.

Ecrit par Shopa le 27/05/2014 à 00h00

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire