Gamikaze
Gamikaze

Test : Wario Ware : Smooth Moves

Jaquette

7 ans et plus Violence


Sortie : 12 Janvier 2007

Site officiel
Saga : Wario
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo

Type : Party Game

Support : DVD

Présente sur toutes les consoles Nintendo depuis la GBA, la série des Wario Ware, devenue une des références de son genre, se devait d'être au rendez-vous sur Wii. Elle ne manque pas à l'appel avec Wario Ware : Smooth Moves évidemment adapté à la fameuse Wiimote.

Image
l'ambiance déjantée se retrouve dans des jeux... déjantés
Pour les retardataires ne connaissant pas Wario Ware, il s'agit d'une série vidéoludique où des micro-jeux ne durant pas plus de trois secondes se succèdent à un rythme haletant, le but étant d'en gagner un maximum sans perdre toutes ses vies (on en perd si on ne gagne pas un micro-jeu...). Comme tout Wario Ware qui se doit, celui-ci est accaparé d'un scénario bidon mais humoristique, prétexte à des micro-jeux divers et variés. Un jour, Wario se goinfrait tranquillement chez lui quand une créature vola sa nourriture. Wario ne le prenant pas sur ce ton poursuivit la bestiole jusque dans un temple où il trouva un objet nommé "bâton de style", symbole d'une civilisation passée. Inutile de dire que ce "bâton de style" n'est autre qu'une Wiimote (il y a également la ''pierre d'harmonie'' qui est le Nunchuk). "De style" car on peut le tenir de différentes façons, chaque style étant en fait représenté par une manière de tenir la télécommande Wii. Il y a au total 12 styles différents et donc 12 façons de prendre la Wiimote.
Image
Quelques oldies sont au rendez-vous
Les styles sont aux noms de ''la télécommande'', ''le parapluie'', ''le balai'', ''le samouraï'' pour ne citer que ces exemples. Wario Ware : Smooth Moves exploite donc pleinement la Wiimote, grâce à ses nombreuses façons de la tenir. Ne pensez pas qu'un style comme le balai ne sert qu'à tenir un balai, car les développeurs ont réussi à assimiler un grand nombre d'actions pour chaque style existant. Le style ''parapluie'' par exemple peut servir à boire un verre, danser, indiquer une direction etc. Et c'est ainsi pour chaque style. Avec environ 200 micro-jeux différents, on a droit à un visionnement de pas mal des possibilités offertes par la Wiimote. Wario Ware possède donc un gameplay varié et en plus saupoudré d'une maniabilité rarement défaillante...Rarement, car il arrive que de petits temps de latences (décalage entre le mouvement et la réception par le jeu) surviennent, mais rien de bien dramatique. Les habitués ne perdront pas leurs marques, entre les différents personnages ayant tous un scénario distinct et ayant chacun un style à faire découvrir (comme sur DS ou chaque personnage possède une façon d'utiliser le stylet), entre les éléments à débloquer qui sont classiques des Wario Ware (jeux annexes, cinématiques que l'on peut revisionner) ou encore les graphismes biens caractéristiques à la série... Peut-être moins que d'habitude.
Image
Wario, fidèle à lui-même
En effet, cet épisode bien que doté d'éléments graphiques habituels aux Wario Ware (cinématiques en dessins animés, surenchère de simplicité), possède une ambiance un peu moins ''crade'' qui peut décevoir les fans. Mais en compensation on découvre une 3D simpliste qui fait son apparition et des graphismes oldies pour les micro-jeux inspirés d'anciennes licences Nintendo. Il faut aimer, mais les connaisseurs ne devraient pas être déçus. Un point, qui peut également contrarier les habitués, est la baisse du rythme auquel se succèdent les micro-jeux. Je m'explique, d'ordinaire dans un Wario Ware, pour chaque personnage il n'y a qu'un type d'action à effectuer (tourner, gratter), mais dans Smooth Moves bien que chaque protagoniste possède un style propre à lui-même, les micro-jeux qu'il (le personnage) présente utilisent différents styles et c'est pour cela qu'avant chaque jeu, il y a une indication qui permet de savoir comment tenir la Wiimote. Le rythme de succession des micro-jeux reste rapide mais c'est tout de même dommage. La bande-son quant à elle est provocatrice de quelques délires.
Image
Qui n'a jamais rêvé d'insérer un dentier dans la bouche d'une vieille ?
A la découverte d'un nouveau style, un petit intermède se produit où il est expliqué comment doit être maniée la Wiimote (utile car certains styles sont semblables). Les explications sont écrites mais également orales et la voix fait penser à un sage légèrement shooté ou à on ne sait trop quoi. A part ça, on profite de musiques nombreuses et rythmées dans la tradition de la série ainsi que de bruitages réalistes et sortant parfois de la Wiimote. Passons désormais au véritable point noir du jeu : la durée de vie. Le jeu possède un mode solo et un multijoueur déblocable en terminant le solo, ce dernier se terminant en moins de cinq heures de jeux. Le multi aurait pu sauver la mise, mais bien que sympathique, il n'est pas assez accrocheur. En général un Wario Ware est plus long, mais cet épisode est marqué par quelques oublis, tels que la possibilité de faire la quête du high-score sur chaque micro-jeu et par conséquent laisse un goût d'inachevé.

Notes

Gameplay

17 / 20
Sans doute le jeu Wii offrant le plus de possibilités, le tout avec une maniabilité quasi-impeccable.

Graphismes

14 / 20
Un peu moins crade que d'habitude, le jeu reste cependant dans la veine des Wario Ware : le plus moche possible. On aime (surtout) ou on n'aime pas (plus rare).

Bande son

17 / 20
Extrêmement variées, les musiques sont rythmées et les bruitages nombreux et d'excellente facture.

Durée de vie

12 / 20
Le point noir du jeu, pas plus de cinq heures pour boucler le solo, un multi pas assez accrocheur, mais il reste toujours la quête du high-score pour les plus acharnés.

Conclusion

15 / 20
La qualité de Wario Ware : Smooth Moves ne fait aucun doute, d'autant plus qu'il exploite pleinement la Wiimote, mais il est assez attristant de voir que la série commence à avoir du mal à maintenir son niveau.

Ecrit par Megabloups le 12/01/2007 à 00h00

Avatar Biographie :

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire