Gamikaze
Gamikaze

Test : Utawarerumono : Mask of Truth

Jaquette

16 ans et plus Grossièreté de langage Sexe


Sortie : 5 Septembre 2017

Saga : Utawarerumono
Développeur : Aquaplus
Editeur : Atlus

Type : RPG

Support : Blu-Ray

La série Utawarerumono prend racine au début des années 2000 sur PC et n'est arrivé que cette année sur Playstation 4. Après nous avoir pondu Utawarerumono : Mask of Deception c'est maintenant la suite, Utawarerumono : Mask of Truth, qui s'offre à nous. Malgré le genre du roman visuel qui symbolise cette saga, saura t'elle évoqué assez d'intérêt après son premier opus ?

Image
On retrouve de vieilles connaissances
Qu'il est étrange le monde du Visual Novel Games. Car celui ci fait abstraction de toute une partie du jeu vidéo avec une absence presque totale de gameplay pour laisser place au déroulement de nombreux dialogues entre-coupé de quelques rares moments de jeu. Certains avaient peut être joués à son prédécesseur, Mask of deception, et pour ceux qui l'attendaient voilà la suite. Pour ceux qui n'avaient pas fait le premier opus mentionné et qui ont envie de passer le pas avec ce nouveau titre... Reculez ! En effet je vous conseille de débuter avec car Utawarerumono : Mask of Truth est une suite direct de ce dernier. Bien que le début du titre offre un prologue assez complet vous manquerez bon nombre de références et de détails de la trame scénaristique qui peuvent être utile dans la compréhension totale des événements. Pour ceux qui sont totalement étrangers aux visual novel games cela peut également être l'occasion de mettre un premier pied à l'étrier pour découvrir un genre méconnu du jeu vidéo. Evidemment, si vous êtes du genre à passer les dialogues dans des jeux plus classiques pour arriver directement sur les scènes d'action il vaut mieux vous détourner de ce chemin là. Si au contraire vous n'avez jamais assez de cinématique & de dialogue dans des JRPG alors vous pourriez vous laisser séduire. La question que beaucoup peuvent se poser est de savoir ce que l'on peut attendre d'un jeu pareil. La seule attente que l'on peut avoir est certainement d'avoir à faire à un scénario en béton qui nous fait voyager, nous rend émotif et enfin qui nous surprend régulièrement. De plus on pouvait s'attendre à quelques nouveautés pour tenter d'accrocher le joueur et le convaincre du bien fondé de cette suite. A ce niveau la, il ne faut pas compter sur de grandes améliorations bien au contraire. Le jeu est plutôt semblable comparé à son prédécesseur et l'intérêt réside surtout dans le fait de savoir comment se termine le scénario et les aventures des personnages déjà croisés dans Utawarerumono : Mask of Deception.
Image
Les batailles ne sont pas très belles
Du côté du scénario le titre prend la suite direct de Mask Of Deception. On retrouve donc certains protagonistes avec un air de déjà vu comme Kuon ou Oshtor que l'on avait pu voir dans le premier épisode. On poursuit sur la même thématique avec le conflit entre Yamato et Tuskur qui continue de plus belle. Pour autant, ne vous attendez pas à une narration centralisée sur cet aspect du scénario. Les rapports entre les personnages sont encore bien développés et prennent une certaines partie de votre temps à l'image d'un roman écrit qui prend son temps pour installer les relations et leurs évolutions entre tous les protagonistes. Graphiquement le titre est plutôt inégal entre les scène de dialogues et les les phases d'actions. Dans ces dernières on ressent assez clairement l'influence de la PS Vita et des jeux développés sur ces deux plateformes. A savoir que la qualité du titre sur la console de salon s'en retrouve forcément impacté et pas de manière positive. Le design des personnages manque de finesse, tout le contraire des différents fonds qui viennent accompagner les dialogues entre les personnages. Ces derniers bénéficient d'un coup de pinceau vraiment joli, tout comme les dessins servant à illustrer tous les souvenirs qui réapparaissent de temps en temps et qui sont tout simplement magnifique. A vrai dire, le contraste avec les batailles en est encore plus perturbant lorsque l'on compare ça avec les textures qui composent les scènes d'actions. Celles ci sont vieilles, les couleurs ne sont pas travaillées et ne permettent pas de rattraper ça alors que les animations des personnages laissent également à désirer. Evidemment être tatillon la dessus peut paraître bizarre étant donner le peu de phase de gameplay cependant c'est dommage de rompre la féerie crée par de beaux dessins à cause d'autres modes moins développés.
Image
Kuon est également de la partie
Les phases de jeu arrivent plus tôt comparativement au premier opus, elles restent en nombre très limité mais elles apparaissent un peu plus tôt dans le jeu et sont moins espacées que pour le premier opus de la série. En effet si vous devez toujours attendre plusieurs heures entre chaque dialogue pour prendre pleinement possession de votre manette, l'espacement des batailles est mieux géré que pour Mask of Deception. Pour ce qui est des phases de jeux elles ne sont pas très originales et le résultat en sont des batailles plutôt classique lorsque l'on est habitué à jouer aux RPG tactiques. A raison ? La question est difficile à trancher. Certes le titre ne vise pas de proposer aux joueurs une expérience de gameplay qui sort de l'ordinaire bien au contraire. On peut aussi se dire que vu le peu de moment d'action dans le titre, est ce vraiment nécessaire de miser sur le gameplay plutôt que sur la trame scénaristique ? Pour rentrer dans le vif du sujet les batailles prennent la forme de tour par tour ou vous devez gérer vos unités à bon escient. Vous pouvez également obtenir des bonus temporaires pendant les combats si vous utilisez vos attaques enchaînées et de vos compétences spéciales. La seule nouveauté concernant les batailles est la possibilité d'effectuer une attaque combinée lorsque deux de vos unités sont placées côte à côte. Elles auront alors l'occasion de réaliser une série d'attaque combinée ou une attaque puissante qui fera évidemment pas mal de dégât. Hormis cette petite nouveauté on reste dans la lignée du style de combat du précédent opus. Enfin, on peut regretter également que les batailles soient en générale plutôt accessible en mode normal, voir même assez facile la plupart du temps. En effet mis à part quelques exceptions je vous recommanderais de partir sur le mode de difficulté difficile si vous avez tout de même envie de trouver un peu de challenge au sein du jeu.

Notes

Gameplay

13 / 20
Très peu présent dans le titre, le gameplay des phases de jeu est plutôt arrêté et donc difficilement mauvais. On a donc droit à un gameplay plutôt simple et complet sans être brouillon, ce que l'on demande d'un RPG Tactique.

Graphismes

14 / 20
Un écart assez conséquent existe entre les différentes phases de jeu présentent sur le titre. A savoir que les illustrations entourant les dialogues et les souvenirs sont très agréables alors que les textures et les animations des phases de gameplay qui sont moins au niveau.

Bande son

15 / 20
Il n'y a évidemment pas de doublage français pour le titre qui est exclusivement en langage japonais avec des dialogues écris en anglais. Cependant, le doublage japonais est de qualité tout au long de l'aventure et pour l'ensemble des personnages.

Scénario

14 / 20
Le scénario démarre quelque peu lentement et prend plusieurs heures avant de devenir vraiment intéressant. Une fois ces heures là passées vous avez par contre droit à un scénario accrocheur.

Durée de vie

14 / 20
Il vous faudra une quarantaine d'heure pour achever le jeu. Pour une fois je trouve presque que c'est un peu trop et que le scénario se serait bonifié en prenant certains raccourcis.

Conclusion

13 / 20
En résumé vous devez tout d'abord vous demandez si ce genre de jeu est fait pour vous. Si c'est le cas vous y trouverez une aventure qui devient intéressante lorsque vous avez suffisamment progresser dans le jeu. Très singulier, il faut tout d'abord être sûr d'être prêt à passer des heures sans réellement jouer. Au niveau du jeu, on peut regretter le peu d'innovation comparé au dernier opus.

Ecrit par Shopa le 19/09/2017 à 00h01

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire