Gamikaze
Gamikaze

Test : Utawarerumono : Mask of Deception

Jaquette

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence


Sortie : 23 Mai 2017

Saga : Utawarerumono
Développeur : Aquaplus
Editeur : Atlus

Type : RPG

Support : Blu-Ray

Après avoir lu le titre du jeu, je vous dis déjà "à vos souhaits" avant de présenter le nouveau titre d'Atlus. Le titre à mi chemin entre un tactique RPG et le visual Novel tente de sortir son épingle du jeu, avec une narration prépondérante et ambitieuse. Cependant cela va t'il suffire à se faire une place dans une Europe pas vraiment friande de ce genre de jeu? Réponse dans ce test.

Image
Kuhon vous reccueillera pour débuter l'aventure
Utawarerumono : Mask of Deception fait partie de la longue liste de jeux qui s'imposent au Japon, mais qui ont un mal fou à franchir les continents pour devenir une référence dans le monde occidental. Il faut dire que le jeu vidéo japonais est bien spécifique et qu'il ne se retrouve pas toujours dans la mentalité et la culture américaine ou européenne. Le tactique RPG et le visual novel font partie des genres qui ont du mal à se faire un nom sur le vieux continent, qui préfère les jeu au gameplay nerveux et aux combats qui vous laissent savater des ennemis. Pour débuter, on retrouve un premier défaut qui colle à la peau à de nombreux titres du genre: la traduction n'est pas assurée et vous devrez vous contenter de sous titre en anglais qui viennent décrire les dires des belles voix japonaises. Quand je décris ces dernières ce n'est pas pour combler quelques signes à remplir ou pour faire de l'ironie mais pour souligner une vrai qualité du jeu. Les doublages sont efficaces et pour peu que vous baigniez un peu dans la culture japonaise via des animes ou des jeux vidéo vous pourrez vous aussi constater que les doubleurs ont fait le taff! Il ne manquait plus qu'une bande son réussie pour consacrer un bon titre du point de vue audio, et par bonheur elle est là! Et du point de vue visuel alors? C'est pas mal, même si le titre retrouve des défauts récurrents chez nos amis japonais. C'est à dire que le character design est propre et qu'aucun personnage principal ne fait mal aux yeux, mais autour, les textures sont un peu plus pauvres et moins soignées (créant ainsi un décalage entre les personnages et leurs environnements). Persona 5 avait au contraire réussi le tour de force de ne pas être un monstre graphique, mais d'être très agréable, notamment grâce à une direction artistique de haut niveau. Ici, la direction artistique reste de qualité et la variété des environnements proposés tout au long de l'aventure est agréable. D'autant plus que le tout est sublimé par des artworks qui raviront les esthètes du genre. Pour ce qui est du scénario, le personnage principal Haku se réveille dans un monde qui ne lui est pas familier. Cependant, ce dernier souffre d'amnésie et il lui est donc impossible de savoir comment il a pu arriver ici. Quand bien même il ne dispose pas de ces informations, il va devoir trouver un moyen de s'en sortir dans ce nouveau monde. Je vous décris le scénario de manière plutôt simpliste mais il faut être honnête le pattern de base ne sort pas vraiment des habitudes, et on craint en commençant l'histoire que celle-ci ne débouche sur du réchauffé de mauvais goût. Heureusement la persévérance est parfois récompensée dans ce monde de brutes et si vous faites l'effort de passer les premières heures de jeux laborieuses, au niveau du scénario vous pourrez découvrir une histoire qui vaut le coup d'être vécue à moitié, et lue pour l'autre moitié. Lue? Oui, car le titre a une option pour la narration qui prend une place importante dans le titre, comme pour tout visual novel. Cependant n'ayez crainte, les dialogues sont assez sympa à suivre et ils ne traînent pas en longueur. De plus ils se concentrent sur des émotions différentes et arrivent même parfois, souvent, à nous arracher un sourire. Car oui, le titre ne se prend parfois pas la tête et le savoir faire japonais pour nous faire rire dans des situations qui ne s'y prêtent pas est brillamment exprimé. Vécue à moitié ? Oui, car le titre n'est un préquel et nous laisse donc avec un fort goût d'inachevé. Le titre se finit, mais nous restons avec un bon nombre de questions sans réponses. Pour les joueurs qui comme moi n'ont pas vu l'anime, ça devient très frustrant d'autant que le scénario n'est pas bon au point de nous rendre impatient de savoir la suite.
Image
Les combats se disputent sur du case par case
Pour entrecouper ces dialogues, le développement de l'histoire des combats est là pour tenter de briser cette monotonie. Tout d'abord, vous commencez chaque combat en choisissant les membres de votre team, qui vont devoir en découdre mais également leur ordre d'apparition dans le combat. On a évidemment a faire à du tour par tour, ce qui ne nous surprend guère pour un RPG Tactique et vous devez vous déplacer sur du case par case comme sur un échiquier, jusqu'à pouvoir atteindre votre cible. A partir de ce moment, plusieurs choix s'offrent à vous et rassurez-vous, pas de prise de tête. Car le défaut récurrent des RPG tactique est de se perdre entre toutes les options proposées et nous devons passer une bonne partie du jeu à apprendre les attaques/options par cœur. Ici le titre vous proposera directement les actions que vous pouvez opérer, ce qui a l'avantage de vous simplifier la vie d'une part, mais aussi de fluidifier les combats de l'autre. Avant de passer à l'offensive vous devrez évidemment faire attention à votre position. Si attaquer un ennemi par derrière peut vous paraître judicieux, attention à ne pas en souffrir et se retrouver dans une position qui peut vous mettre en défaut. Lorsque vous lancez votre attaque, vous avez l'occasion de déclencher un coup critique, si vous êtes un as du timing. En effet une fois votre attaque lancée, un cercle se forme à l'écran. Ce cercle en contient un autre plus petit qui va s'agrandir pour finalement rencontrer le premier cercle (vous suivez ?). Si vous appuyez sur le bouton en question pile au moment de la rencontre de ces deux cercles, vous pouvez déclencher un coup critique qui peut amener à une action en chaîne. A noter que ce mécanisme reste similaire, mais peut changer selon le type d'attaque que vous lancez, ou encore du niveau de votre personnage. Ce niveau influencera également vos actions en chaîne, un plus gros niveau vous permettant d'effectuer plus d'attaques et donc plus de dégâts. Vous devrez à chaque fois choisir quel attaque sied le mieux à votre ennemi, sous peine de voir vos actions perdre de leur valeur, bien que les développeurs aient pensé à une chaîne d'attaque auto, qui choisira pour vous ce qui est le mieux adapté. Vous croyiez que c'était terminé? Pas encore! Car ces fameux coups critiques vous charge une barre de "Zeal". Cette jauge ne se charge pas de manière illimitée et peut se vider si vous utilisez certaines attaques, mais une fois pleine elle vous sortira de plusieurs situations très compliquées. Vous vous en doutez, vous pouvez utiliser cette jauge pour vous transformer et passer dans un état second (décuplant ainsi votre puissance) super saïen style. Pour être franc et si le système de combat est plutôt complet, on regrette la présence de grosse nouveauté. J'ai pris un paragraphe entier pour vous décrire comment se passent les combats mais sachez tout de même que je maintiens ce que j'évoquais plus haut, la narration prends beaucoup plus de place que les combats.
Image
Certains moments du titre sont vraiment drôles
Je vous parlais un peu plus tôt de différents personnages que vous pourrez incarner dans le jeu ou voir évoluer selon votre progression dans l'histoire. Chacun des personnages demandera une attention particulière, car ils ne nécessiteront pas la même attention selon l'élément qui leur est rattaché. Chacun d'entre eux est unique, que ce soit le feu, le vent, l'eau, la terre, la lumière, les ténèbres et enfin l'élément "neutre". Cependant, et c'est bien dommage, ces éléments ne seront pas déterminant dans l'issue d'un combat. Si le choix des bons personnages et des bons éléments qui vont avec vous apportent une plus grande puissance, celle-ci n'est pas essentielle pour battre vos ennemis. Les personnages en question sont par contre assez variés et bien travaillés! Vous l'avez peut être remarqué, de nombreux dispositifs ont été mit en place pour accompagner le joueur dans sa quête... Et peut être un peu trop. Je fais partie des joueurs masochistes, qui n'aiment pas qu'un jeu nous facilite trop la tâche. Alors certes on est face à du visual novel et ça n'est pas le but final, mais quel bonheur de pouvoir avancer après avoir été bloqué pendant plusieurs heures, voir plusieurs jours pour certains jeux, pas d'accord? Et même si l'option d'une narration omniprésente a été fait introduire des moments plus difficile aurait pu donner plus de valeur à ces moments de répit tout en augmentant l'envie des joueurs d'en savoir plus sur la suite du titre. Que ce soit dans les combats ou dans les objectifs que le titre vous demande d'atteindre, la difficulté ne sera jamais sur votre chemin. L'histoire progressera jusqu'à la fin du jeu, en devant de plus en plus intense et intéressante au fil des heures ce qui est toujours mieux que l'inverse! Pour une première partie, le titre réussit à poser les bases d'un univers prometteur, reste à conclure en beauté et à gommer les imperfections observées sur le titre pour être définitivement une bonne surprise.

Notes

Gameplay

12 / 20
Très compliqué à noter car le gameplay est quasiment inexistant dans le jeu. Entre les combats où vous vous déplacez en case par case et les phases de narrations qui ne requièrent évidemment pas l'utilisation de la manette, mais il n'y a pas de gros soucis à déplorer.

Graphismes

14 / 20
Le titre ne s'en sort pas trop mal, notamment grâce à un character design très honnête et des couleurs qui surgissent de partout. Cependant, certaines textures paraissent un peu vieilles et auraient mérité une mise à niveau, pour donner un rendu général de meilleure qualité. Heureusement, la direction artistique rattrape le tout.

Bande son

17 / 20
Que ce soit du côté des doublages ou de la musique, le titre fait un quasi sans faute. Les doublages, bien qu'en japonais, arrivent à nous traduire l'émotion que ressentent les personnages à différents moment du jeu. La bande son quant à elle fait honneur à la tradition japonaise et nous enivre de l'ambiance du jeu.

Scénario

16 / 20
Alors que ça démarre de manière un peu convenue, sans nous surprendre, il faut persévérer pour tirer quelque chose de (très) positif du jeu. Malheureusement toutes les questions ne trouvent pas réponse, ce qui nous laisse quelque peu sur notre faim. Si vous êtes amateur du genre, foncez tout de même, cela ne gâchera pas votre plaisir et vous fera attendre la suite avec hâte.

Durée de vie

16 / 20
Il m'a fallu une trentaine d'heures pour avaler le tout, ce qui est plus qu'honnête pour un titre du genre.

Conclusion

14 / 20
Avec un bon scénario, des dialogues prenants et des combats plutôt bien gérés, le titre réussit son arrivée sur Playstation 4. Cependant, pour des joueurs comme moi, plus portés sur le RPG tactique, on pourra regretter la prépondérance des dialogues à ce point. Cependant et malgré quelques défauts, le jeu vaut le coup pour tous les amoureux de Visual Novel games!

Ecrit par Shopa le 23/05/2017 à 20h21

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire