Gamikaze
Gamikaze

Test : Ultra Street Fighter II : The Final Challengers

Jaquette

16 ans et plus Violence


Sortie : 26 Mai 2017

Saga : Street Fighter
Développeur : Capcom
Editeur : Capcom

Type : Combat

Support : Game card

Il y a des licences qui sont mythiques et je pense pouvoir dire sans problème que Street Fighter en fait clairement partie. Capcom en est bien conscient et profite donc de la Switch pour nous proposer un remake de l'épisode Super Street Fighter II Turbo sorti en 1994 ! Bon plan ou mauvaise idée pour le portefeuille ?

Image
Reste couché je te dis !
Pour ceux qui jouent depuis quelques années, il est difficile de ne pas connaitre Street Fighter. En effet, voilà maintenant plus de 30 ans qu'est sorti le 1er et depuis de nombreux opus et produits dérivés (y compris à la Télévision) ont fait leur apparition. Quoi de plus naturel du coup que de proposer un reboot qui ne pourra que faire plaisir aux fans de la première heure ? Surtout quand on sait qu'il n'y a pour le moment aucun jeu de combat sur la nouvelle console à Nintendo ! Ultra Street Fighter II : The Final Challengers est vendu au prix de 40€, une certaine somme qui du coup doit se justifier par les ajouts exclusifs à cette version... Du moins, ça c'est ce qu'on espère, mais qu'en est-il vraiment ? Commençons d'abord par le contenu, qui profite de 2 nouveaux personnages ! Du moins, 2 variantes particulièrement intéressantes, puisqu'il s'agit de Evil Ryu et Violent Ken. Les amateurs ne pourront qu'apprécier cet ajout. On note qu'Akuma est débloqué sans que le moindre combat soit mené. D'ailleurs, pour ceux qui se posent la question, celui-ci est toujours aussi cheaté que dans le passé ! On retrouve les modes de l'époque, à la différence près qu'un mode online est présent. Bien sûr, on ne peut ne pas vraiment dire que ce soit une surprise, bien au contraire, celui-ci est indispensable à notre époque. Parlons plutôt de la véritable nouveauté de ce remake, le mode : "La voie du Hadô". Celui-ci vous permet d’exécuter les mouvements de Ken à l'aide des Joy-Con pour faire face aux vagues successives d'ennemis. A vous donc de mimer, par exemple un Hadouken, à l'aide de vos bras pour l’exécuter. Autant le dire tout de suite, la détection des mouvements n'est clairement pas au point et ne reproduit que rarement vos actions. Et pourtant 3 types de sensibilités s'offrent à vous une fois avoir choisi de régler manuellement les paramètres. Mais rien n'y fait, même au niveau 3 (sensibilité la plus élevé), cela ne passe pas. Un mode à oublier...
Image
Pas sûr que le style graphique plaise à tout le monde
Et niveau gameplay, quels sont les changements ? Tout d'abord, il faut savoir que le titre d'origine avait pour but d'équilibrer les différents personnages. Cela n'empêche pas 23 ans plus tard d'avoir des choses à modifier ! C'est ainsi que l'on remarque que certains coups ont été changés, de manière à être plus accessible. Si cela ne s'applique pas à tous les combattants, cela simplifie tout de même beaucoup la vie. Pas sur que les puristes apprécient, mais il est indéniable que cela profitera à ceux qui n'ont pas été initiés. Mais le véritable point fort vient de la possibilité de pouvoir riposter face à une prise. Si cela ne parait pas grand chose, ça permet pourtant de régler le problème de la priorité (plus de raison de s'embrouiller). Certaines capacités ont été supprimées, comme par exemple les ruses de boules de feu de Ryu ou encore le stockage de furies pour Chun-li et Honda. Au final, on se retrouve avec un gameplay qui frise la perfection jouable n'importe où, ce qui n'est pas du tout négligeable. Mais bon, le tableau n'est pas aussi idyllique qu'il n'y parait, puisqu'on arrive au point le plus contraignant : les Joy-Con. Ceux-ci ne permettent pas de se sentir à l'aise... Le principal problème vient du fait qu'il n'y ai pas de croix directionnelle sur le Joy-Con gauche (4 touches la remplacent). Du coup, on se rabat sur le stick qui ne permet pas d'avoir la précision nécessaire à l’exécution des combos les plus ardus. Lorsque vous jouez à 2 joueurs et que chacun possède son Joy-Con c'est encore plus compliqué.. Bien sûr, il reste l'option de la manette pro moyennant finance, vu qu'il n'y a pour le moment aucun pad arcade en vente sur Switch. Du point de vue esthétique, on regrette que celui-ci souffre d'une résolution qui ne lui réussit pas... On se retrouve avec un effet étiré et pixelisé... Heureusement, il est possible de choisir avec un format 4:3 ainsi que d'opter pour un "Style rétro" qui permet d'éviter ce genre de problème. Seulement cela s'accompagne de bandes-noires qui ne seront pas au goût de tout le monde.

Notes

Gameplay

15 / 20
Il s'agit ici de la version la plus accessible et agréable à jouer de la série et ça, grâce à quelques rectifications qui assouplissent le gameplay. Le vrai problème vient des Joy-Con qui ne permettent pas une prise en main agréable à cause des boutons qui remplacent la croix directionnelle. Cela ne s'arrange malheureusement pas lorsque chaque joueur possède son Joy-Con. D'ailleurs, la reconnaissances de mouvements offerte dans "La voie du Hadô" laisse clairement à désirer... au point de vouloir oublier complètement ce mode. En attendant un Pad arcade, la manette pro est à privilégier.

Graphismes

13 / 20
Si le style rétro ne pourra que plaire aux fans de la série, pas sûr que le résultat soit au goût de tout le monde. Les niveaux sont bien colorés mais.. Il est dur ne pas remarquer l'effet pixelisé et élargit, dû à la résolution pas vraiment supportée par le jeu. Le mode 4/3 est donc mieux si l'on est perturbé par ce genre de problèmes, mais nous oblige à avoir des bandes-noires au dessus et en dessous l'écran... Dommage ! On aurait aussi aimé des menus un peu... vieux !

Bande son

17 / 20
Difficile de ne pas être séduit par la musique, qui fonctionne toujours aussi bien avec l'action à l'écran. Il est toujours appréciable de constater qu'un des joueurs arrive à la fin de sa barre de vie à cause du tempo qui s’accélère. Point intéressant également : pouvoir changer les bruitages et voix en "retro" pour profiter des sons de l'époque !

Durée de vie

14 / 20
Si de base on ne peut pas dire que les 2 personnages soient satisfaits pour tenir la comparaison à l'ancienne version, on ne peut qu'apprécier l'ajout du mode online ! Dans ce qu'on aurait préféré ne jamais voir, on ne peut que parler du mode "La voie du Hadô" complètement loupé qui ne gonflera certainement pas la durée de vie. Le mode Coop est quand à lui fun, mais bien trop court pour justifier des heures des jeux. Le véritable plus qui risque fortement d'en séduire plus d'un est de pouvoir jouer n'importe où assez rapidement !

Conclusion

14 / 20
Ultra Street Fighter II : The Final Challengers est l'occasion de pouvoir jouer à un jeu de combat sur Switch, en plus de pouvoir profiter d'un gameplay qui a fait ses preuves au fil des années. Tout comme l'atout de la portabilité qui est indéniable et permet faire des combats n'importe où à 2 joueurs. Si bien sûr la prise en main des Joy-Con ne vous dérange pas (et pas de Pad arcade pour le moment). En plus, les graphismes qui accusent le poids des années risquent également de déplaire à certains... Vendu au prix fort, nous nous attendions à mieux.

Ecrit par SpaceMonkey le 26/05/2017 à 01h58

Avatar Pery Teddy teddy.pery@gamikaze.com Biographie : Étant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire