Gamikaze
Gamikaze

Test : Spyro : Reignited Trilogy

Après une certaine attente depuis son annonce et quelques essais lors de l'E3 et la Gamescom, Spyro : Reignited Trilogy est enfin entre nos mains. Le relooking est-il suffisant pour remettre au goût du jour une franchise vielle de plus de 20 ans ? C'est ce que nous allons voir !

Image
Le jeu ressemble maintenant à un dessin-animé
Activision n'en ai pas à son coup d'essai puisque nous avions déjà profité l'année dernière de la parution de Crash Bandicoot : The N Sane Trilogy qui compilait comme son nom l'indique, la trilogie originale sous son meilleur jour (Spyro the Dragon, Spyro 2 : Gateway to Glimmer et Spyro : Year of the Dragon). Ce n'est donc pas vraiment une surprise de voir débarquer le célèbre Dragon violet après un gros relooking puisqu'il s'agissait à l'époque d'une véritable mascotte pour le catalogue Playstation. Seulement voilà, une petite mise à niveau était nécessaire, surtout d'un point de vue graphique, le titre étant tout de même sorti en 1998. A l'époque, il s'agissait de Insomniac Games du côté du développement, cette fois-ci c'est Toys For Bob qui s'en occupe ! Et on peut féliciter le travail qui a été fait sur l'esthétique des 3 titres qui sont restés fidèles à ce que nous avions connus à l'époque tout en profitant d'un rendu actuel. Car en effet, chacun des opus de la trilogie sont très plaisants à l’œil, puisqu’on y retrouve des textures aussi belles que colorées, des effets particulièrement réussis (notamment lorsque Spyro crache du feu) et des animations convaincantes lors des différentes actions à effectuer. Bien sûr, le jeune dragon profite en plus de jolies expressions faciales qui lui donne une véritable personnalité. C'est également le cas des Dragons à sauver dans le premier épisode qui profitent chacun d'une véritable personnalité et apparence propre, un petit détail qui fait clairement toute la différence aujourd'hui. Pour faire simple, on a très souvent l'impression d'être dans un dessin animé et ce ne sont pas les différents personnages (amis comme ennemis) qui feront penser le contraire. Le charme de cet univers féerique opère toujours même deux décennies plus tard et devrait convaincre à nouveau un publique assez large (même si les plus jeunes soient bien évidemment les plus visés).
Image
La charge est toujours aussi importante
L'aspect visuel n'est pas le seul à avoir profité des changements car la bande son (composée à l'époque par Stewart Copeland) à été réenregistrée dans une version instrumentale. Celle-ci est de très bonne qualité et devrait plaire à ceux qui ne connaissaient pas la franchise mais aussi aux autres qui reconnaitrons l'air de l'époque. Pour le reste, comme pour tous les remakes du genre, il ne faut pas s'attendre à des modifications en ce qui concerne le gameplay, celui-ci étant pratiquement le même qu'à l'origine à quelques exceptions près. En effet, il est toujours possible pour Spyro de sauter, planer, cracher des flammes ou encore charger ses adversaires. Si la jouabilité est toujours aussi facile à prendre en main, celle-ci n'est pas dénuée de défauts. Comme dans un bon nombre de jeux de cette période, la caméra pose soucis et doit sans cesse être réajustée. Si cela peut devenir agaçant, cela n'empêche pas d'éprouver un certain plaisir à contrôler à nouveau le jeune dragon. Pas de nouveautés donc, si ce n'est un peut-être une plus grande lisibilité en ce qui concerne les rubis cachés (il est plus facile qu'à l'époque de terminer à 100% un niveau). Il faut bien avouer qu'en ce qui concerne le gameplay, le troisième opus est clairement le plus intéressant puisque les situations sont plus variées. A l'inverse, la première aventure de Spyro a pris un sacré coup de vieux, la faute à un gameplay plus que limité ainsi qu'à un level-design qui accuse lui aussi le poids des années. Pour le reste, on retrouve toujours le principe d'un niveau qui fait office de hub pour les autres mondes sans lesquels il vous faudra dénicher la totalité des rubis, sauver les dragons enfermés dans la pierre ainsi que de récupérer les œufs. Comptez une bonne vingtaine d'heure pour venir à bout de la trilogie et plus du double pour ceux qui veulent terminer les trois opus à 100%, pas mal donc pour le prix d'un seul et même jeu !
Image Image Image Image Image [img]

Notes

Gameplay

15 / 20
Si dans l'ensemble, Spyro est très facile à prendre en main, cela n'empêche pas d'être parfois agaçant, surtout au niveau de la caméra qu'il vous faudra sans cesse réajuster. On note également un gameplay vieillissant dans le 1er de la trilogie qui en plus d'être restreint se retrouve limité par le level-design. Cependant, le troisième opus est bien plus agréable à jouer ! On note que la lisibilité des niveaux permet de les finir plus facilement à 100% et ce n'est pas pour nous déplaire.

Graphismes

17 / 20
C'est une très jolie prouesse qui a été réalisée ici car tout a été retravaillé pour nous donner l'impression d'être dans un dessin-animé ! Il est donc difficile de ne pas succomber aux charmes des animations de Spyro ou encore devant les niveaux aussi colorés qu'interactifs (c'est assez cool de voir l'herbe bruler à ses pieds après une attaque). De plus, les Dragons à sauver dans le premier épisode profitent maintenant chacun d'une véritable personnalité et apparence propre ! Mention spéciale aux cinématiques supplémentaires qui améliorent la narration. Malheureusement on remarque quand même des bugs, comme par exemple des textures qui disparaissent ou encore de petits ralentissements.

Bande son

17 / 20
Profitez ici de la bande-son originale composée à l'époque par Stewart Copeland ou encore de la version version instrumentale enregistrée pour l'occasion ! En effet, il vous sera possible de choisir entre les deux, une très bonne idée qui devrait faire plaisir aux fans de la première heure.

Durée de vie

17 / 20
Quand on sait que la compilation comprend trois jeux pour le prix d'un, il est difficile de ne pas craquer. Comptez une bonne vingtaine d'heures pour venir à bout de la trilogie et le double pour le terminer à 100% !

Conclusion

16 / 20
Spyro : Reignited Trilogy est une très bonne compilation qui permettra aux nostalgiques de profiter d'un rendu graphique actuel sur des titres ayant plus de vingt ans, tout en donnant la possibilité à ceux qui ne connaissaient pas la franchise de la découvrir sous son meilleur jour. Alors certes, le gameplay a un peu vieilli, surtout dans le 1er opus mais le tout reste très accessible en plus d'être fun. A conseiller sans hésiter aux plus jeunes d'entre nous !

Ecrit par SpaceMonkey le 19/11/2018 à 13h08

Avatar Pery Teddy teddy.pery@gamikaze.com Biographie : Étant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire