Gamikaze
Gamikaze

Test : New Gundam Breaker

Jaquette

Violence


Sortie : 22 Juin 2018

Développeur : Bandai Namco
Editeur : Bandai Namco

Type : Combat /TPS/Action

Support : Blu-Ray

Bandai Namco continue de surfer sur de célèbres licences Japonaises que ce soit en termes de mangas ou d'animes. En ce mois de juin, la PlayStation 4 accueille donc New Gundam Breaker, un jeu d'action dans la lignée des titres Gundam. Un test réalisé sur PlayStation 4 Pro.

Image
Une différence de taille
Attention, ce volet n'est pas considéré comme un Gundam Breaker 4, il fait plutôt office de "spin-off" pour le coup. Après une lignée de jeux estampillé Gundam, la licence Gundam Breaker (sortie uniquement au pays du soleil levant) diffère des autres. Tout simplement car on incarne ici des maquettes miniatures des méchas se battant contre d'autres méchas miniatures dans des décors "réalistes" qui paraissent grands (bureaux, pièces, ordinateurs). On ne va pas se le cacher, le jeu n'est clairement pas à la hauteur des autres productions au niveau de la réalisation graphique. Par où commencer... Les menus sont à peine ergonomiques et lisible, en revanche, le titre marque un point puisque les textes sont intégralement traduits en Français et le doublage Japonais reste agréable à entendre. La modélisation des Gunplas sortent un peu du lot mais c'est tout, les décors sont fades et manquent de profondeur, trop grands et vides. Le framerate est aux fraises alors que le titre ne semble pas spécialement gourmand en termes d'objets affichés à l'écran, et les nombreux ralentissements entachent encore plus l’expérience de jeu qui déjà à la base, est sacrément lent ne serait-ce qu'avec les déplacements des machines. La ou les précédents volets étaient dynamique et rapides, on se retrouve ici face à un jeu mou, sans impacts et limite soporifique. S'en ajoute en pleine partie des quêtes s'affichant en plein milieu de l'écran et ce, quasiment toutes les minutes, ce qui casse totalement l'immersion du jeu (si vous en trouvez une...) Le ramassage de pièces lent lui aussi brise totalement le rythme du jeu pour achever le tout.
Image
Une caméra ultra brouillonne
En ce qui concerne le scénario... hein ? Il y en a un au moins ? Non, pas vraiment. Si les jeux Gundam ne brillent certes pas en général par leurs scénarios, dans ce New Gundam Breaker ici, on se retrouve devant une espèce de jeu de... drague ultra bas de gamme ? Le gameplay quant à lui est ultra répétitif (en plus d'être mou), on se farci plusieurs fois les mêmes décors ainsi que le même type de missions : dégommer 10 conteneurs pour y récupérer des pièces, battre une vague d'ennemi pour finir avec le boss qui en général fait 5 fois notre taille. La caméra complétement incontrôlable qui se bloque sur des décors ou ennemis nous fait perdre toute visibilité sur les combats et on se retrouve bien souvent à mourir sans le vouloir et perdre tout notre équipement par la même occasion. Le système d'EXaction est devenu un gloubi-boulga avec des panels tellement nombreux que la plupart d'entre eux sont inutiles. Deux modes seulement s'offre à vous, le gameplay dispose d'un sérieux problème de toute part, le multijoueur n'apporte rien de plus, vous tapez et tapez et enchainer les missions. Le titre se veut un peu dur au début lorsque votre Gunplas ne possède pas d'améliorations. La personnalisation des machines est toujours disponible (couleur, usure) quel que soit la pièce du Gunplas (Tête, arme, armure, bouclier, jambes etc). En bref, un titre totalement anecdotique que seuls les fans hardcore de la série pourraient éventuellement apprécié et encore, c'est pas gagner.
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

5 / 20
Le gameplay possède tellement de problèmes qu'il est difficile de lui trouver un point positif : C'est d'une lenteur absolue, que ce soit au niveau des déplacements, des combats, du loot ou des attaques, on a l'impression que le jeu dans sa globalité tourne sous du bullet time constamment.

Graphismes

5 / 20
Si la modélisation des Gunplas est assez réussie dans l'ensemble, tout le reste est à la ramasse. La taille des maps est plutôt grande mais celles-ci sont absolument vides en tous points. C'est fade, même si le titre tourne sous Unreal Engine 4, on croirait rêver.

Bande son

12 / 20
Pour une fois, le titre est intégralement traduit en Français au niveau des textes et les doublages Japonais sont corrects. Les musiques ambiancent bien les actions et celles-ci sont plutôt rapides contrairement au gameplay.

Durée de vie

7 / 20
Deux modes de jeux seulement pour une dizaine de maps plutôt vides, on repassera.

Conclusion

6 / 20
Un titre totalement raté en plus d'être lent, répétitif, pas spécialement joli, incomplet, bref, insipide. On ne vous conseillera que trop bien de passer à côté de ce New Gundam Breaker qui ressemble malheureusement plus à une farce qu'un jeu vidéo, et c'est bien dommage.

Ecrit par Vysen le 30/06/2018 à 20h46

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire