Gamikaze
Gamikaze

Test : Lost Planet : Extreme Condition

Jaquette

16 ans et plus Violence


Sortie : 11 Janvier 2007

Site officiel
Saga : Lost Planet
Développeur : Capcom
Editeur : Capcom

Type : Action

Support : DVD

Voilà un bon bout de temps qu'on entend parler de Lost Planet : Extreme Condition. Annoncé le jour du lancement japonais de la Xbox 360, le titre de Capcom s'est aussitôt taillé une réputation digne de ses prestations ahurissantes, à travers moult screenshots et diverses vidéos. De l'action pur et dur non-stop dans un univers neigeux et hostile, le décor de Lost Planet : Extreme Condition était planté. Après nous avoir emballé à plusieurs reprises (E3 2006, TGS 2006, X06 et en démo), il est temps pour ce soi-disant hit de la 360 de nous prouver qu'il n'est pas là juste pour faire belle figure.

Image
Un gameplay innovant
Lost Planet : Extreme Condition nous propose donc d'évoluer sur EDN 3, une planète qui intéresse particulièrement les humains puisque cette dernière abrite une énergie capable de transformer de vastes plaines enneigées en jardins verdoyants. Lors de leurs dernières tentatives, les humains se heurtent à la faune locale, des Akryds, des insectes particulièrement féroces et résistants, qui semblent toutefois peu à peu perdre l'avantage suite à la mise en place des Vital Suit, véritables robots de combat. Le soft nous permet donc d'incarner Wayne, un jeune amnésique dont la principale motivation est de venger son père Gale, tué par un Akryd géant, le Green Eye. S'ensuit alors une épopée glaciale absolument mémorable, durant laquelle il faudra non seulement exterminer les différents Akryds, mais également en découdre avec des Pirates des Neiges, ainsi que lever le voile sur une mystérieuse organisation. Tout un programme donc. Hop ! On enfile sa polaire, on serre les fesses et on fonce ! On évolue donc, arme au poing, à travers ces plaines verglacées, ces grottes obscures et ces villes dévastées, prêt à en découdre avec la moindre forme de vie qui osera se mettre en travers de notre route.
Image
Vous pourrez contrôler des véhicules
Dès la première mission, le soft nous place immédiatement dans le bain, avec des Akryds par dizaines, relativement faibles cependant, ainsi que quelques rencontres loin d'être amicales. Bien sûr, afin de résister à ces températures extrêmes, Wayne dispose d'un harmonisateur, un appareil fixé sur son bras droit qui lui permet d'utiliser les sphères de thermo énergie pour conserver en permanence une forme optimale. En d'autres termes, outre la traditionnelle barre de vie qui décroît lors d'un choc encaissé, Lost Planet instaure également une deuxième jauge, représentant la thermo énergie en votre possession. Ainsi, pour pouvoir survivre dans ce monde hostile, il faudra régulièrement penser à ramasser des sphères thermiques, bien souvent laissées au sol par les ennemis abattus. Il faut également savoir que cette jauge diminue continuellement, et permet de régénérer la barre de vie lorsque cela est nécessaire. Pas de thermo énergie, pas de régénération, et donc une jauge de vie qui baissera petit à petit jusqu'à entraîner la mort de Wayne. Mais cette thermo énergie servira également de carburant aux différents Vital Suit (VS) que vous serez amené à piloter dans le jeu. Ainsi, chaque déplacement, accélération ou saut usera davantage d'énergie et la jauge tend donc à se vider bien plus rapidement lorsque l'on est à bord d'un véhicule.
Image
Les graphismes sont magnifiques
Côté VS, le soft nous propose de nombreux modèles différents, disséminés sur les champs de bataille. Ainsi outre offrir à Wayne une défense accrue, les VS seront quasiment indispensables pour tenir tête aux Akryds les plus gigantesques et il faudra alors user à foison des gatlings, lance-roquettes, fusils laser et autres fusils lance-grenades dont disposent les véhicules.
Dernier point, Wayne peut arracher les armes d'un Vs pour s'en servir, ce qui peut être un plus lorsque l'ennemi nous submerge. Cependant cela ralentis nettement sa vitesse (et oui c'est que c'est lourd les armes d'un Vital Suit). Même si le jeu et un peu moins beau dans les détails que Gears of War, il nous achève littéralement de par des effets absolument prodigieux, notamment au niveau des explosions, et des environnements nettement plus vastes, et peuplés d'Akryds par dizaines. On est donc éblouit par ce jeu qui est au moins aussi bien que Gears of War, donc un hit en puissance de la 360.

Notes

Gameplay

19 / 20
Incroyablement facile à prendre en main, Lost Planet ne posera réelle difficulté qu'aux joueurs les plus inexpérimentés.

Graphismes

19 / 20
Même si les personnage sont un poils moins détaillés que Gear of War, c'est par son décor que Lost Planet nous scotch.

Bande son

17 / 20
Les musiques rythme toujours bien l'action, même si certaines fois on nous gratifie de moments sans musique, pour semble-t-il nous laisser des moments de tentions occultes !

Durée de vie

15 / 20
Un peu court en mode solo (à peu près 12 heures pour le finir), le Live permet de rallonger la durée de vie même s'il ne possède que 8 maps standards.

Conclusion

18 / 20
Simple, beau, complet et accrochant. Vous l'aurez donc compris Lost Planet se place directement dans le Hit parade 360, un jeu plein de surprises, bénéficiant de décors tout simplement gigantesques. Un jeu à acheter absolument !

Ecrit par Hugo le 11/01/2007 à 00h00

Avatar Biographie :

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire