Gamikaze
Gamikaze

Test : Left Alive

Jaquette

18 ans et plus Violence


Sortie : 5 Mars 2019

Développeur : Square Enix
Editeur : Square Enix

Type : Action/Aventure

Support : Blu-Ray

Yoji Shinkawa ou encore Takayuki Yanase, ces noms vous disent sûrement quelque chose puisqu’ils ont respectivement travaillés sur la licence Metal Gear Solid et Xenoblade Chronicles. Et quand des grands noms comme ceux-là collaborent pour une production, on peut généralement s’attendre à quelque chose de bon. Hélas, ce n’est pas le cas de Left Alive qui, malgré son annonce lors du TGS 2017, envisageait pourtant le meilleur...

Image
N'est pas Solid Snake qui veut...
La campagne markéting de Left Alive fût discrète mais assez condensée dévoilant un univers futuriste imprégné de guerre et de méchas. Le jeu vous permet de suivre l'histoire de trois personnages totalement différents mais avec un point commun : celui d'être forcés de survivre dans leur pays en plein invasion où une guerre à soudainement éclatée. Left Alive prend place en 2127, entre les événements de Front Mission 5 et Front Mission Evolved (oui, le titre fait bien parti de l'univers de Front Mission et les fans de la licence retrouveront rapidement les marques d'ambiance de la saga). Vous l'aurez compris rien qu'au nom du jeu, il faudra survivre et ce, par tous les moyens passant de l'infiltration à l'action. Mikhaïl Alexandrovitch Chouvalov, Olga Sergevna Kalinina, Leonid Fedorovitch Osterman seront les trois personnages qu'il faudra incarner à tour de rôle. La recette avait tout pour bien fonctionner, du moins, de ce qu'on avait pu voir lors de l'annonce et des différents trailers dévoilant le jeu. Malheureusement, il est tout autre lors de sa sortie et on se demande bien pourquoi Square Enix nous sort le jeu dans cet état sachant qu'il ressemble fortement à une simple alpha... Dans le lot, il y a tout de même deux points positifs et ce seront bien les seuls, malheureusement. Pour commencer, le scénario, même s'il est plus ou moins prévisible, a le mérite d'être prenant et d'être plutôt bien écrit. L'univers est immersif et carrément chouette, sachant que la direction artistique du titre est clairement imprégnée de la patte de Shinkawa (Metal Gear). Même si les méchas ont été vendus comme un point phare du jeu, il en est malheureusement tout autre une fois manette en main... On préfère vous prévenir tout de suite, vous avez encore le temps de fuir et franchement, il vaudra mieux.
Image
Le seul sentiment de puissance du titre !
Après une introduction plutôt classe, il est temps de plonger en enfer dès la seconde où nous incarnons Mikhail... Nous sommes littéralement lâchés en plein milieu de la map avec un seul flingue rempli de quelques munitions face à un monde hostile qui veut clairement notre mort. La rigidité extrême des contrôles se fait sentir tout de suite car votre personnage est lourd, avec des mouvements lents et imprécis, une visée horrible et un temps de réaction digne de Flash le paresseux dans Zootopie, film d'animation des studios Disney. Nous avons essayé tant bien que mal de suivre le petit tutoriel proposé au départ qui explique comment se mettre à couvert qui se trouve être une épreuve des plus difficiles tant le personnage galère à effectuer l'action... Notre première partie s'étant lancée en mode standard (mode normal) nous trouvions que la difficulté était exagérée alors nous avons pris soin de relancer la partie en mode facile... Sachez qu'il n'y a aucune différence, le jeu est dur mélangé à une IA totalement aux fraises qui butera votre avatar en deux/trois balles si vous n'avez pas de gilet par balle. L'infiltration est également mal gérée vu qu'elle se combine aux mouvements déjà imprécis pour un résultat entièrement loupé ! Il en est de même pour l'action qui sera obligatoire pour certains passages et croyez-moi, une erreur, une balle loupée, une grenade mal jetée, vous êtes mort. Difficile de faire pire en termes de gameplay tellement le titre accumule les fautes et les problèmes sachant qu'en plus de cela, se mêle une ergonomie des plus risibles pour achever le tout... Le seul point ou vous allez éprouver du plaisir (et encore), c'est si vous arrivez à chopper un Wanzer (gros mécha) pour tout détruire sur votre passage mais là aussi, le gameplay en fait des siennes et c'est clairement horrible.
Image
Cela résume tout le jeu
Il faut savoir que la difficulté n'est pas due aux ennemis en eux-mêmes, mais bel et bien de l'horrible panoplie de contrôles. Bien évidemment, des objets de soins sont utilisables et ce, quasiment à chaque minute de jeu. Le système de craft (Cocktail molotov, Grenade, pièges) aurait gagné à être plus étoffé car il sera primordial d’acquérir ces items pour survivre (ou du moins essayer). On s'attendait à un titre d'action / infiltration, on se retrouve finalement avec un espèce de Die and Retry lamentable où les recettes ne fonctionnent pas. Passer outre les contrôles impossibles à prendre en main, il ne faut pas oublier que nous sommes sur Playstation 4 (et PS4 Pro dans notre cas) pour voir que Left Alive est clairement en dessous des production actuelles et souffrant de baisses de framerates... Si certains effets et design sont réussis, cela contraste totalement avec le reste du titre qui est visiblement très daté. Totalement traduit en Français, le titre s'offre un doublage Anglais absolument raté dans tous les points : les voix de colles pas avec les personnages, et la synchronisation labiale est parfois loupée. Et comment oublier cette fameuse phrase qui vous restera dans le crâne à force de l'entendre : "Caution, the enemy is approaching", une véritable souffrance auditive qui s'activera dès que votre détecteur de menace passera à côté d'un ennemi, donc si vous faites le calcul... Vous l'entendrez toutes les 10 secondes. Le joueur se sentira constamment en danger et impuissant face à la salve de défauts techniques qui font de Left Alive un jeu à fuir de tout urgence !
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

6 / 20
Frisant le ridicule de toutes pièces, le gameplay de Left Alive est un enfer : imprécis, lourd, ridige, c'est une réelle épreuve d'avancer dans le cours du jeu. Deux solutions s'offrent à vous, fuir ou vous accrocher.

Graphismes

7 / 20
Visuellement décevant, la réalisation de Left Alive est clairement en deçà des productions actuelles. C'est bien dommage, car le travail de Shinkawa mérite d'être salué tant nous sentons l'investissement, ça ne suffit malheureusement pas à sauver le titre...

Bande son

7 / 20
Des musiques pas spécialement prenantes, un doublage anglais raté et une succession de phrases en boucles pour un supplice auditif.

Scénario

10 / 20
Un scénario intéressant et prenant malheureusement gâché par tous les défauts du jeu, retrouver l'univers de Front Mission est très agréable. Les choix scénaristiques se trouvent malheureusement sans grandes conséquences.

Durée de vie

7 / 20
Une dizaine d'heures de jeu pour boucler le scénario principal, du moins, si vous y arrivez, cela déprendra totalement de votre motivation à tenir.

Conclusion

6 / 20
Left Alive est malheureusement une énorme déception. Souffrant d'un nombre incalculable de défauts majeurs comme le gameplay, la technique, la profondeur et d'une réalisation datée, le titre de Square Enix n'est vraiment pas une réussite. Pourtant certaines idées de bases étaient bien pensées mais pour le coup, elles ne sont pas du tout exploitées... Il suffira simplement de passer son chemin.

Ecrit par Vysen le 09/03/2019 à 15h30

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire