Gamikaze
Gamikaze

Test : Kingdom Hearts III

Jaquette

12 ans et plus Violence


Sortie : 29 Janvier 2019

Saga : Kingdom Hearts
Développeur : Square Enix
Editeur : Square Enix

Type : RPG

Support : Blu-Ray

L'attente fût longue voir interminable pour certains, il aura fallu attendre 13 ans pour enfin poser ses mains sur ce troisième opus sur consoles de salons. Si Square Enix avait volontairement étendue l'histoire au travers de titres sur les autres supports, il est temps de se consacrer à Kingdom Hearts III qui marquera la fin de l'arc Xehanort. L'attente en valait la peine ?

Image
La réalisation des personnages est impeccable !
Même si vous êtes totalement étranger à la saga Kingdom Hearts, vous avez forcément entendu son nom à un moment ou à un autre, puisque quasiment chaque support bénéficiait d'un titre de cette saga débutée il y a plus d'une décennie maintenant. Bien évidemment, résumer l'histoire de l'ensemble de la saga en seulement quelques lignes est quelque chose de tout à fait impossible et pour ce faire, Square Enix a pensé à tout : il est possible de revivre l'histoire au travers de plusieurs cinématiques retraçant chacune d'elles un jeu précis. Trouvable sur le PSN ou dans les compilations des jeux sorties ces dernières années, on ne va pas vous cacher qu'il est fortement conseillé d'être à jour de ce côté-là sous peine d'être totalement perdu et de passer à côté de beaucoup de choses... Ce Kingdom Hearts III s'adresse en particulier aux joueurs ayant fait l'ensemble de la saga. La partie lancée, on assiste à la magnifique vidéo d'introduction avec le thème "Face my Fears" d'Utada remixé par... Skrillex ! (Comme quoi, deux univers peuvent créer quelque chose). Mais pour vous remettre dans le contexte, suite aux événements de Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance, Sora toujours accompagné de Donald et Dingo, doit retrouver ses pouvoirs et se doter de celui de l'éveil pour sauver ses amis perdus dans les ténèbres tout en contre-carrant les plans du maléfique Xehanort, principal antagoniste de la licence. Pour ce faire, notre jeune héros à la coupe de cheveux toujours aussi soignée (ou bordélique à vous de voir), va devoir rendre visite à un certain Hercule, issu du film d'animation du même nom et qui était déjà présent dans certains anciens opus. De leur côté, Riku et le roi Mickey sont à la recherche d'Aqua, perdue dans le monde des ténèbres depuis la fin de Birth By Sleep (et le chapitre 0.2 Birth by Sleep : A fragmentary passage, vous arrivez à suivre ?).
Image
Des combats bourrins mais de toute beauté !
Une fois n'est pas coutume, Sora voyagera dans divers mondes Disney, déjà vus pour certains mais totalement revisités, ainsi que de nouveaux pour d'autres (Toy Story, Raiponce...) et les histoires des films seront en gros eux aussi revisités avec des sans-cœurs en prime. Tous comme ces prédécesseurs, Kingdom Hearts III bénéficient de magnifiques cinématiques et des cutscenes encore mieux travaillées qu'auparavant. En termes de gameplay, la recette reprend celle du deuxième opus avec des ajouts et de sacrés power up pour Sora qui offrent d'énormes possibilités de gameplay. Rassurez-vous, tout cela se fera progressivement au fur et à mesure que Sora montera en niveaux. Il est maintenant possible d'équiper jusqu’à 3 Keyblades et de les switch à tout moment et de les améliorer pour les voir évoluer sous une nouvelle forme et disposer de nouvelles attaques. Il est possible de personnaliser ses listes de sorts, objets ou encore invocations issues pour la plupart, de l'univers Disney. Niveau ergonomie, c'est plutôt bien pensé et même si les combats découlent d'effet de lumières de sorts et autres attaques, cela n’entache en rien la lisibilité de l'action ni la fluidité. Un des principaux ajouts pour ce troisième opus, c'est les invocations d'attractions en ciblant un certain ennemi entouré d'un cercle vert pour faire appel à un bateau pirate ou un train qui sont directement inspirés des parcs d'attractions Disney et qui permet un spectacle haut en couleurs, en lumières et en musique ! La première partie s'étant lancée en difficulté standard, il faut avouer que le titre est d'une facilité déconcertante et seulement certains boss pourront potentiellement vous donner du fil à retordre... Là où les anciens opus offraient un challenge assez conséquent notamment en mode difficile où chaque erreur pouvait être fatale.
Image
Le vaisseau Gummi est de retour !
Dans Kingdom Hearts, il n'y a pas que des combats à la Keyblade non... Il y a également les phases de shoot avec le vaisseau Gummi qui maintenant, se déroulent dans une gigantesque map stellaire et se découpent en deux phase : la phase exploration et la phase baston. En exploration, une sorte de chemin sera prédéfini ce qui vous empêchera de voguer à certains endroits, les phases de combats sont plus ouvertes qu'auparavant et il s'agira ici d’éliminer les groupes d'ennemis le plus vite possible. On salue la possibilité de customiser son vaisseau comme bon vous semble, désigné comme la bête noire des jeux Kingdom Hearts, le vaisseau gummi plaira ou pas, tout simplement. Kingdom Hearts III s'adapte à notre époque et tôt dans le jeu, Sora se voit confier un téléphone nommé le "Gummiphone" (qui remplacera ici le carnet de Jiminy). On y retrouve tout un lexique sur les différents personnages, votre album photo ou encore la liste des emblèmes fétiches qu'il faudra photographier. Mais le petit plus, c'est que le Gummiphone possède une console de jeu rétro avec des jeux du style Game and Watch décimés partout dans les mondes, bien sympathique entre deux bastons. Ratatouille... Rémy, c'est toi ?! Oui, le rat le plus célèbre de Disney est présent et intervient assez tôt dans le jeu, ce qui vous permettra d’accéder au "bistrot" de l'Oncle Picsou pour y cuisiner des plats, entrées ou encore des desserts le tout, sous forme de mini-jeux d'agilité bien cool. Vos plats cuisinés offriront bonus de statistiques temporaire, bien pensé ! Côté réal, Kingdom Hearts III s'en tire avec les honneurs et chaque monde Disney possède sa propre direction artistique calqué sur les films et on est en droit de se demander qui parmi le jeu ou les longs métrages, sont les plus beaux. D'autres mondes seront un peu en deçà mais globalement, le titre reste somptueux. Côté bande son, c'est toujours un régal une bande originale toujours sublime et plus orchestrale et avec un doublage Anglais de qualité. Mais, il faut toujours un mais, on regrettera vivement l'absence totale d'un doublage Français qui était absolument excellent dans KH1 et KH2...
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

19 / 20
Le gameplay de Kingdom Hearts III est encore plus étoffé que ce qu'on a pu voir jusqu'ici dans les anciens opus, Sora acquerra des pouvoirs au fil de l'aventure et tout se fera crescendo pour de nombreuses possibilités. Groumant, explosif et addictif, chaque combat promet un spectacle pour les yeux et les oreilles que vous ne risquez pas d'oublier !

Graphismes

19 / 20
Tournant sous l'Unreal Engine 4, Kingdom Hearts III est un hommage aux films d'animations Disney et Pixar. Chaque monde possède sa réalisation et patte graphique qui fera mouche à tous les coups. Si certains mondes sont un peu en deçà par rapport à d'autres, le jeu de lumière, de sons et d'effets sont tous un régal pour les yeux.

Bande son

18 / 20
Rarement décevante dans sa composition sonore, la saga Kingdom Hearts s'offre encore une fois une bande son de choix dans ce troisième opus. Utada Hikaru se charge encore une fois de l’opening avec cette fois-ci Skrillex en duo, pas sûr que ça passe chez tout le monde. Le doublage Anglais est de qualité mais les fans de la première heure regretteront sans doute et amèrement l'absence de doublage Français qui était pourtant excellent auparavant.

Scénario

18 / 20
Il n'était pas aisé d'en faire un scénario qui tenait debout à la base, mais Square Enix a réussi le parti au détriment de faire des opus sur quasiment tous les autres supports. Il est enfin temps de mettre des réponses sur des questions après des années d'attente. Le scénario de Kingdom Hearts III répond presque à toutes les interrogations et ça fait franchement du bien !

Durée de vie

18 / 20
L'aventure principale se terminera entre une trentaine et une quarantaine d'heures de jeu en ligne droite, mais comme chaque Kingdom Hearts, celui-ci dispose de quêtes annexes, de défis, de collectibles qui feront grimper le compteur à environ cinquante, voir soixante heures de jeu.

Conclusion

19 / 20
Kingdom Hearts III aura eu droit à un développement difficile mais sa version finale est clairement un cadeau ainsi qu'un hommage prononcé aux fans de la saga qui l'attendait depuis plus de 13 ans maintenant. Si globalement l'histoire de la saga s'est étoffée au fil des épisodes, il est gratifiant de voir que les réponses laissées en suspens ont été pour la plupart résolues. Le titre se mélange avec l'univers Disney fonctionne toujours aussi merveilleusement bien et possède un gamplay riche, varié et particulièrement intéressant. L'attente est récompensée, c'est une franche réussite.

Ecrit par Vysen le 31/01/2019 à 11h09

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire