Gamikaze
Gamikaze

Test : Judgment

Jaquette

18 ans et plus Discrimination Grossièreté de langage Violence


Sortie : 25 Juin 2019

Développeur : Sega
Editeur : Yakuza Studio

Type : Action/Aventure

Support : Blu-Ray

Si les joueurs ont fait leurs aurevoirs à Kiryu Kazuma de la licence Yakuza, ils attendent impatiemment la suite de la saga qui introduira un nouveau personnage. Mais en attendant, quoi de mieux que de revisiter le quartier de Kamurocho ainsi que l'envers du décor avec Takayuki Yagami, détective privé plongé dans une sombre affaire au cœur du système judiciaire Japonais.

Image
Takayuki Yagami sait très bien se défendre
Nous avions quittés le très joli quartier de Kamurocho avec Yakuza 6 : The Song of Life pour laisser Kiryu Kazuma prendre une retraite bien méritée. Mais une fois n'est pas coutume, nous y retournons volontiers dans la peau d'un tout nouveau personnage : Takayuki Yagami, et cerise sur le gâteau, avec une traduction française ! Tout commence en 2015, lorsque ce dernier, alors avocat du cabinet Genda de Tokyo est en charge d'un client nommé Shinpei Okubo. Acquitté pour une première affaire, ce dernier se retrouve accusé d'avoir tué sa petite amie et d'avoir provoqué un incendie seulement un mois après sa relaxation et Yagami est alors reconnu comme le mec qui libère les criminels. Tak est alors radié et se tourne vers une nouvelle profession, celle du détective privé. L'histoire débute réellement trois ans plus tard, et Yagami va très vite comprendre que le passé le rattrape toujours... C'est avec l'aide de son pote Kaito (un ancien yakuza devenu enquêteur) que Yagami va devoir enquêter dans le quartier de Kamurocho sur une sombre affaire de meurtres concernant des yakuzas qui seraient pris pour cible par un tueur en série. Très vite, il comprendra alors que cette affaire semble avoir un lien avec son passé et plus précisément avec Okubo, son ancien client relaxé. Si la saga Yakuza était comme son nom l'indique, axé sur les différent clans de la ville, Judgment s'offre un envers du décor très thriller et carrément polar. Nous sommes ici dans un spin-off où le joueur reprendra très vite ses marques et retrouvera des noms bien familiers. Le quartier chaud de Tokyo ne dort jamais, et si cet opus se concentre davantage sur l'enquête et les obscurs secrets que cache Kamurocho, on y retrouvera l'essence même des jeux Yakuza pour notre plus grands bonheur.
Image
Cours Forrest, cours !
Un Yakuza 1.5 ? Non ! La comparaison avec la saga originelle est forcément obligatoire, mais Judgment tire totalement son épingle du jeu et vous allez voir pourquoi. En tant que détective privé, Yagami devra enquêter, découvrir la vérité, récupérer des dettes, courses poursuite dans les rues de Tokyo, s'allier avec la police le temps d'une affaire, se faire des contacts... Tout un menu chargé comprenant également de la baston ! C'était déjà le cas avec les anciens épisodes de Yakuza, mais cet opus est également très proche du cinéma avec sa bonne dose de cinématiques parfois interactives. Selon les personnages et suspects, vous serez amené à poser les bonnes questions, présenter les bonnes preuves, examiner une scène de crème ou encore des documents, Yagami possède des talents qui vont mettront à rude épreuves pour découvrir la vérité. Mais pour vous aider dans votre quête, tout un tas d'outil est mis à votre disposition. En dehors de ses talents de détective, Yagami pourra utiliser un drone qui se révélera particulièrement utilise pour amasser certaines preuves qui seront impossibles d'accès pour l'homme (espionner une conversation vue d'en haut, fouiller un bâtiment depuis l’extérieur, identifier un suspect...) Au fur et mesure de l'histoire principale, des quêtes annexes viendront grossir l’expérience de jeu puisque des civils feront appels à vos talents pour régler leurs problèmes personnels. Très utile pour gagner de l’expérience qui vous serviront à améliorer vos capacités, nous y reviendront. Tokyo regorge également de loisirs et Judgment n'est pas en reste avec les mini-jeux comme les fléchettes, le base-ball, le mahjong, du poker, du blackjack ou encore du flipper, bref, entre deux enquête et deux crânes fracassés, on peut se la couler douce.
Image
Solid Snake n'a qu'à bien se tenir
On ne pouvait pas tester Judgment sans vous parler du système de combat ! Eh bien, sachez que Takayuki Yagami est aussi doué que le Dragon de Dojima quand il s'agit de se bastonner. Certains ennemis, Yakuza et autres Loubards se mettront au travers de route lorsque vous enquêter, manque de bol, Yagami est expert en la matière et se bats avec deux styles de combat bien distincts. Le style de la Grue et du Tigre. La Grue est ornée d'une couleur bleue et sera efficace contre un groupe d'ennemi, tandis que le Tigre sera de couleur rouge et sera particulièrement efficace contre un seul adversaire. S'ajoute à cela la jauge d'EX bien connue des joueurs de la licence, remplissez là avec quelques coups de poings bien placés, et déclencher la avec la touche triangle pour décocher une super attaque qui généralement, laissera l'ennemi au sol. Concernant les améliorations, Ryu Ga Gotoku à bien simplifier la chose puisque les points d'aptitudes ne sont plus classés par catégorie, ici, vous pourrez remplir vos arbres de compétences avec un seul type de point. Si notre détective est vêtu d'une veste en cuir ainsi que d'un jean moulant, sachez que vous pourrez porter différents costumes histoire de varié les plaisirs. Ce Spin-Off arrive à se détacher de ses racines tout en proposant des mécaniques bien connues jouissant d'un scénario préparé aux petits oignons. Le studio Ryu Ga Gotoku continue toujours autant de nous régaler avec une histoire qui tient la route et une jouabilité au top même si parfois un peu trop répétitive... Le titre est donc totalement traduit en Français avec un choix de doublage Anglais ou Japonais et c'est une première pour la série, ce qui devrait intéresser de nouveaux joueurs et on l'espère !
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

17 / 20
Mêlant mécaniques des anciens Yakuzas tout en proposant de la nouveauté, Judgment n'est pas un simple copié/collé de son ainé. Ici, nous incarnons un détective privé avec son lot de talent et d'outils qui permettront de résoudre des enquêtes à la force de la recherche et des poings. Les bastons sont toujours autant nerveuses et stylées, notamment grâce aux deux styles de combats proposés. Yagami se bastonne avec classe, et on adore ça.

Graphismes

17 / 20
Toujours développé sous le Dragon Engine, Judgment bénéficie d'une réalisation soignée et d'une atmosphère un peu plus sombre que les Yakuzas. Mention d'honneur aux visages parfaitement réalisés et au quartier de Kamurocho toujours aussi beau et agréable à visiter. Quelques ralentissements apparaissent parfois mais jamais sans gâcher l’expérience de jeu.

Bande son

18 / 20
Maintenant que la licence dispose d'une traduction Française, il est désormais possible de choisir entre un doublage Anglais et Japonais, changeable à tout moment dans les options. Le doublage Anglais est à la hauteur, mais nous avons principalement fait le test avec les voix Japonaises, ce qui offre une immersion encore plus profonde dans les quartiers chauds de Tokyo. L'OST générale quant à elle, est toujours proche du sans faute.

Scénario

18 / 20
Judgment nous offre une histoire particulièrement prenante sous fond d'enquête tout en étant liant à l'essence principale : les Yakuzas. Vraiment très proche du 7ème art, Judgment est une expérience vidéo-ludique mais cinématographique à la fois.

Durée de vie

17 / 20
Une durée de vie très honnête pour ce Spin-Off puisque vous conclurait l'aventure principale entre 35 et 40 heures de jeu. S'ajoute à cela une tonne de quêtes annexes et d'activités qui vous feront rester scotcher à votre console encore plusieurs heures.

Conclusion

18 / 20
Judgment arrive sur nos PlayStation 4 avec une traduction Française (et mondiale) et apporte avec lui un vent de fraicheur. Si la comparaison avec l'univers de Yakuza est légitime, ce Spin-Off tire son épingle du jeu en proposant de nouvelles mécaniques de gameplay ainsi qu'un envers du décor qui est le bienvenu. Le studio Ryu Ga Gotoku signe un excellent titre très prenant au niveau du scénario tant au niveau de la jouabilité. Le nouveau protagoniste n'a rien à envier au Dragon de Dojima et c'est l'occasion parfaite pour les non-initiés, de découvrir cette fabuleuse série.

Ecrit par Vysen le 26/06/2019 à 17h06

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire