Gamikaze
Gamikaze

Test : Far Cry : New Dawn

Jaquette

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence


Sortie : 15 Février 2019

Optimisé Xbox One X
Saga : Far Cry
Développeur : Ubisoft
Editeur : Ubisoft

Type : FPS

Support : Blu-Ray

Seulement moins d'un an après la sortie de Far Cry 5 , voilà que Ubisoft nous propose déjà un spin-off de ce dernier sobrement intitulé : Far Cry : New Dawn. Forcément, on se demande donc si ce nouvel opus est bien une suite et pas un gros DLC proposé au prix fort ! Vous doutez et c'est bien normal, mais pas de panique, nous avons pu décortiquer le titre pour tenter de vous éclairer sur cette nouvelle production !

Image
Et c'est repartit pour un tour
Comme expliqué dans l'introduction, il est difficile de ne pas être un peu septique pour ce nouvel opus, le rythme de un jeu par an sur les grosses licences n'ayant pas spécialement joué en faveur du studio. Cependant il serait idiot de sous estimer la compagnie qui compte ici nous proposer une véritable suite à l'histoire de son aîné tout en proposant des nouveautés. Dans un premier temps nous allons nous pencher du côté du scénario qui comme vous l'avez compris reprend directement la fin des évènements du précédent volet. Pour éviter de vous spoiler la conclusion de Far Cry 5 , je vais m'en tenir au fait que vos actions ont menées à un événement qui a changé radicalement Hope County et qui a obligé la population à se cacher sous-terre durant de nombreuses années (17 ans pour être précis). Une fois cette période terminée, les survivants sont remontés à la surface pour fonder une nouvelle société. C'est ainsi que l'on découvre Prosperity, un havre de paix où les habitants tentent de retrouver une vie normale. Seulement voilà, un autre groupe de personnes avec à leurs têtes 2 jumelles (Mickey et Lou) nommé les Ravageurs sèment le chaos autour d'eux en plus de soumettre les gens à leurs ordres. C'est là qu'on intervient puisqu'on y incarne cette fois encore un héro (qu'il vous sera possible de customiser entièrement) ayant pour but de remettre dans l'ordre dans Hope County après avoir survécu à un crash de train. Divisé en 3 actes, le scénario vous plonge dans une ambiance assez mature bien que bancale et les personnages principaux peinent convaincre. Ceux ayant terminés Far Cry 5 devraient apprécier les références aux figures importantes de l'épisode passé en plus de retrouver un environnement similaire et pourtant bien différent. Les jumelles sont aussi déjantées que féroces mais pas forcément très intéressantes. Vous l'aurez compris, on ne peut pas vraiment parler d'un titre particulièrement original, surtout par rapport au reste de la saga, mais il faut bien admettre que le titre se laisse savourer.
Image
Voilà vos 2 ennemis jurés
Cela est dû en grande partie à la progression qui se veut plus agréable et moins répétitive qu'auparavant grâce à des missions plus variées. Certes, on retrouve un bon nombre de mécaniques que l'on connaissait déjà et Far Cry : New Dawn ne propose pas énormément de nouveautés. Sauf que voilà, celles-ci permettent de renouveler un gameplay de plus en plus vieillissant. Comme pour la franchise Assassin's Creed, Ubisoft a souhaité RPGiser ce nouveau volet. Les ennemis ont donc plusieurs classes (4 exactement) plus ou moins résistantes et puissantes qu'il vous faudra affronter en ayant un minimum de préparation. Pour cela il vous faudra crafter et looter un maximum de matériaux et autres composants dans le but d'améliorer vos compétences ainsi que votre armement. D'ailleurs, votre QG, Prosperity, n'échappe pas à la règle car là aussi il vous faudra améliorer différents aménagements (établi, infirmerie, expéditions, labo d'explosifs, camp d'entrainement, garage, jardin curatif et cartographie) grâce à des réserves d’éthanol. En effet, ce précieux carburant est une denrée précieuse qu'il vous faudra collecter en capturant des avants-postes ennemis. Pour en obtenir un maximum, il vous sera possible de laisser les Ravageurs regagner votre prise pour les affronter à nouveau et obtenir du coup plus d'éthanol. Bien évidemment, les adversaires sont de plus en redoutables à l'intérieur et il sera bien plus difficile de le capturer une nouvelle fois. Comme je le disais plus haut, le point le plus appréciable vient de la diversité des missions tout en profitant du monde ouvert dans lequel de nombreuses quêtes annexes vous attendent (énigmes des chasses au trésor, libération de prisonniers, piller des fourgons ennemis etc.). En parlant des missions, une nouvelle activité fait son apparition : les expéditions. Dans celles-ci il vous faudra trouver un colis et l'extraire, seulement voilà, entre le moment où vous prenez l'objectif et l'extraction vous deviendrez une cible mouvante pour tous les Ravageurs autour. Des séquences pour le moins musclées qui devrait plaire aux amateurs d'action.
Image
Pas mal les décors non ?
Dommage que les ennemis aient maintenant des barres de vie, ce qui coupe un peu avec le reste du titre, heureusement, il est possible de les désactiver dans les options. Difficile également de ne pas parler de la coopération qui fait partie intégrante du titre puisqu'il vous sera possible de faire toute l'histoire en étant accompagné. D'ailleurs, il sera bien plus facile de venir à bout des avants-poste avec un ami pour faire face aux adversaires les plus retords. Les micros-transactions sont également de la partie pour ceux qui auraient envie de donner l'argent pour éviter le crafting et le loot (pas forcément nécessaire donc..). Parlons maintenant de l'aspect visuel qui nous propose une version colorée et radioactive du dernier opus qui soyons honnêtes, franchement agréable à l’œil. Alors ok, le moteur graphique est le même et si ce n'est quelques optimisations au niveau des menus il n'y a pas franchement de différences. Seulement voilà, la direction artistique a fait ici du très beau boulot et nous propose une ambiance particulièrement séduisante. On sent clairement l'inspiration de l'univers à Mad Max qui a subit quelques coups de peinture rose pour donner à Hope County une atmosphère unique. D'autant plus que la nature "radioactive" a repris ces droits aussi bien au niveau de la faune que de la flore et le résultat imaginé par les développeurs est pour le moins convainquant. Car oui les animaux ont toujours une place importante dans le monde ouvert mise à disposition. On apprécie les volutes de fumées oranges ainsi que les petits changements climatiques qui donnent un charme particulier aux décors. Les armes sont-elles aussi customisés avec la fameuse patte, ne soyez donc pas surpris de voir un smiley sur les disques de votre lance-scies. A côté de ça, le jeu profite en plus d'une bande-son particulièrement soignée dans laquelle on retrouve des artistes récents et bien choisis. En effet la plupart des thèmes musicaux collent à merveille avec ce qui se passe à l'écran. Les doublages sont également assez réussis, y compris la version française qui est plus que convaincante.
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

15 / 20
On sent qu'Ubisoft cherche à uniformiser ces licences en incorporant des mécaniques d'autres jeux. Pour le coup, les ennemis de différentes classes vous demanderons de vous préparer d'avantage grâce au crafting et au loot et cela s’intègre assez bien avec le reste du jeu. Les expéditions sont assez sympas et permettent de proposer des phases de gameplay originales. On apprécie surtout que la progression se fasse d'une manière moins répétitive qu'auparavant grâce à des missions variées et un monde ouvert dynamique (même si l'on ressent une petite overdose d'avants-postes). Dommage que l'IA soit toujours aussi mauvaise.

Graphismes

16 / 20
Utilisant le même moteur que dans l'opus précédent, les différences se font ici surtout au niveau de la direction artistique qui a profité du contexte pour nous proposer une vision assez originale d'un monde post-apocalyptique. La nature a repris ses droits et les radiations ont modifiés son apparence que ce soit la faune ou la flore. Le côté Max Max peinturluré de rose pastel des ennemis et avants-postes est lui aussi particulièrement sympathique. Dommage en revanche que le titre n'assume pas complétement la violence (exécutions crues mais dégâts des armes sur les corps ennemis proche du néant). On note encore quelques bugs baisses de framerate sont à noter, à moins d'être sur Xbox One X.

Bande son

18 / 20
Excellent travail de ce côté car le jeu profite d'artistes récents qui collent à merveille à l'ambiance du titre et donnent clairement du punch aux affrontements. Le doublage français n'est pas à plaindre non plus et se montre particulièrement convaincant.

Scénario

13 / 20
La personnalité des différents personnages n'est pas assez forte pour rendre le scénario plus prenant. On sent bien sûr un petit goût de réchauffé avec les autres opus de la série dans les premières minutes mais au final celui-ci s'en sort grâce à une narration pas mauvaise bien que le scénario soit limité. On apprécie bien sûr qu'il s’agissant de la suite direct du dernier opus, nous permettant de pouvoir revoir de vielles connaissances. Les jumelles sont aussi folles que méchantes et forment un duo assez sympa mais qui ne fait clairement pas le poids face à Vaas.

Durée de vie

15 / 20
Comme dans Far Cry 5, il vous faudra compter un peu plus d'une quinzaine d'heures pour venir à bout de l'histoire principale et le double pour le terminer à 100%. Un bon score donc, surtout quand on sait que la coopération joue un rôle majeur et nous permet de faire toute l'aventure en étant accompagnée !

Conclusion

14 / 20
Comme Blood Dragons en son temps, Far Cry : New Dawn arrive à nous plonger dans un spin-off déjanté mais loin d'être indispensable. Si les nouveautés ne sont pas nombreuses, elles sont tout de même biens choisis et permettent de profiter d'une progression plus agréable. Alors oui le titre ne réinvente pas l'eau chaude mais à le mérite de nous proposer divertissement agréable aussi bien au niveau du plaisir de jeu que de la qualité visuelle et sonore. On conseil tout de même de jouer avec un ami pour profiter pleinement du titre.

Ecrit par SpaceMonkey le 14/02/2019 à 12h01

Avatar Pery Teddy teddy.pery@gamikaze.com Biographie : Étant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). Ouvert à la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire