Gamikaze
Gamikaze

Test : F1 2018

Jaquette

3 ans et plus


Sortie : 24 Aout 2018

Optimisé Xbox One X
Site officiel
Saga : F1
Développeur : Codemasters
Editeur : Koch Media

Type : Course

Support : Blu-Ray

Cette année encore Codemasters revient avec un nouveau titre consacré aux monoplaces les plus rapides existantes. Vous l'avez comprit c'est le grand retour des formule 1 sur nos consoles après un an passé à s'amuser sur le très bon F1 2017. Les développeurs vont cependant devoir aller beaucoup plus loin pour devenir une vraie référence.

Image
Prêt pour soulever des trophées ?
?"]img/jeux/ps4/4814_F1_2018/screenshots/mini_82962f8f8687531874a24bd5882e1f39.jpg[/imggauche] On commence donc directement par quelques courses d'échauffements et tout de suite l'on remarque plusieurs aspects qui nous ramènent aux bons souvenir du précédent opus. Tout d'abord on peut noter une patte graphique toujours aussi détaillée. Les monoplaces sont superbement designés tandis que les décors ont été rendu plutôt vivant. Ce n'est pas encore hollywoodien, mais le public assez chaud accompagné des feux d'artifices en fin de course font rentrer le jeu dans des standards plus que correct. Les impressions de vitesses sont bonnes et la sonorisation des moteurs est à point et on dénote déjà un aspect vraiment réaliste. Les circuits sont représenté à la perfection et nous sommes fin prêt pour découvrir ce que le titre a dans le ventre. Au niveau des modes de jeux pas de grandes innovations on retrouve tous les modes classiques d'un jeu de course (Course rapide, contre la montre, mutlijoueur, mode carrière...). Dans tous ces mode de jeu vous affronterez une IA elle est plutôt bien dosée et son comportement rendra les courses plutôt palpitantes. Car au delà des trajectoires que vous devrez trouver pour dépasser votre adversaire, il faudra également faire gaffe à vos rétros face à l'agressivité des autres monoplaces. Une agressivité un poil trop prononcé par moment ou l'on a parfois l'impression de faire face à une armée de Romain Grosjean sur la ligne de départ. Mis à part ça, le tout reste globalement bon, et l'IA est indiscutablement réussie.
Image
Vos ingénieurs travailleront selon vos envies
Comme l'année dernière on retrouve des monoplaces historiques dont vous pourrez parfois prendre le contrôle. Depuis quelques années ça devient une véritable de mode pour les jeux auto de devenir un genre de petit musée virtuel en exposant les anciennes gloires de la discipline. Avec ces quelques nouveautés on remarque donc que les développeurs veulent aller encore plus loin dans cette direction. Le réalisme est amené à un tout autre niveau avec des problèmes qui vont commencer à vous tomber dessus selon l'écurie dans laquelle vous êtes. Si vous optez pour une team du fond de la classe, vous commencerez par avoir des problèmes mécaniques, des dysfonctionnements qui n'arrivent que très rarement dans des écuries d'un autre standing. Or, ici vous devrez donc tout gérer. De votre image auprès des médias, de vos coéquipier, vos adversaires et enfin vos collègues de travail. Tout est fait pour mettre l'accent sur la simulation et c'est vraiment cool de voir un mode carrière qui tente d'aller au delà du simple enchaînement de course auquel on a souvent droit. Par exemple, comme je l'ai abordé plus haut, vos déclarations auront un impact direct sur le morale de vos troupes et donc les futures performances de votre voiture. Attention à chaque mot prononcé de ne pas vexé vos ingénieurs, ce n'est pas le comportement d'un futur champion du monde. Vous voulez jouer le bad guy ? Vous pouvez vous y tenter, mais il faudra assumer face aux conséquences. Le mode carrière emprunte également aux meilleurs du genre, avec des changements de règlements proposées en fin de saison qui nous rappellent un peu ceux proposer dans certains modes de 2K. Libre à vous d'y souscrire ou non mais cela a le mérite de briser un chouïlla une monotonie qui est l'ennemie bien connu des modes carrières.
Image
Prêt à être interviewé ?
On retrouve également le retour d'interview qui seront chronométrés. Celles ci auront pour but de vous mettre sous pression face à une journalope comme on en fait plus, avec en guise de but pour ce dernier l'objectif de vous faire vaciller. Car selon la réponse que vous ferez vous serez plus ou moins bien perçu par les membres de vitre équipe mais aussi par les autres pilotes. Prêt à vous faire des ennemis en masse pour devenir la nouvelle terreur des circuits ? Ce détail est même poussé asse »z loin car lorsque vous choisirez votre première écurie dans le mode carrière vous pourrez y voir quelles sont les personnalités recherchée par les différentes team. Une option assez réaliste et qui ne paye pas de mine mais qui apporte une vraie plus value à mon sens. Les jeux de sports sans environnements particuliers n'ont que très peu d'avenir, or ici on essaye clairement de rajouter une nouvelle couche au niveau de l'ambiance et ce n'est pas la seule option qui varie. En effet l'arbre de compétence qui vous permet de progresser sera différents selon la monoplace que vous choisirez de piloter avec des préférences qui diffèrent selon les team au niveau du style de conduite. Ce n'est pas encore le Nirvana mais ce sont des efforts louables de la part des développeurs qui tentent d'apporter de la matière à leur licence, on ne peut que s'en féliciter. Enfin pour ce qui est de la prise en main tout va dépendre de votre niveau global aux jeux de courses. Si vous avez l'habitude de suivre des courbes tracés et de prendre des freinages au bon moment le jeu ne sera pas vraiment difficile, très loin de là. On vous conseillera alors d'opter pour un autre niveau de difficulté et de désactiver les aides au risque de vous retrouver champion indiscuté de Formule 1 au volant d'une Sauber qui déposera les Ferrari et autres Mercedes sur place.

Notes

Gameplay

16 / 20
La prise en main est très simple pour tous les habitués des jeux de courses auto. Il faut dire qu'ici on va laisser peu de place aux dérapages et plus à l'anticipation et le respect des trajectoires. Peut être trop facile d'accès, le titre n'en reste pas moins plaisant.

Graphismes

16 / 20
Les graphismes sont très réussit. Si l'accent a évidemment été mit sur la réalisation des monoplaces qui sont vraiment belles, on retrouve un effort fait sur le public et les différents environnements qui accompagnent les pilotes.

Bande son

14 / 20
Avec des commentaires en français, certes perfectibles, accompagnés par des sonorisations des moteurs à point, c'est une bande son plutôt réussit pour le titre.

Scénario

15 / 20
Le titre essaye réellement de nous emmener plus loin qu'un simple enchaînement de course qui peut s'avérer lassant. Encore un peu de travail et nous aurons droit à quelque chose qui viendra tutoyer le top des jeux de sport.

Durée de vie

16 / 20
Avec le nombre de circuit proposé et les différents modes, vous pourrez facilement passer des dizaines d'heures sur le jeu, surtout vous êtes du genre à jouer les week ends depuis les essais libres jusqu'à la course.

Conclusion

16 / 20
Le bilan final est plus que positif ! Un mode carrière de bonne facture pas loin d'être totalement passionnant. Avec tout un tas de paramètre prit en compte vous vous sentirez vraiment comme une pilote sur la grille de départ. Le contenu est bon, les graphismes beaux et le gameplay agréable. What else ?

Ecrit par Shopa le 22/08/2018 à 13h05

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire