Gamikaze
Gamikaze

Test : Anthem

Jaquette

16 ans et plus Violence


Sortie : 22 Février 2019

Optimisé Playstation 4 Pro
Développeur : Bioware
Editeur : Electronic Arts

Type : RPG

Support : Blu-Ray

Annoncé en grandes pompes lors de l'E3 2017 et dans les écuries de BioWare, Anthem trouve enfin le chemin vers nos consoles. Habitué en général à faire des RPG solo de qualité, le studio se lance cette fois-ci dans une aventure coopérative en multijoueur qui soyons honnête, était plutôt attendue au tournant. Anthem est-il un gros titre de cette année 2019 ?

Image
Est-ce que je peux encore faire demi-tour ?
Le titre de Bioware démarre sur les chapeaux de roues en laissant le joueur un tantinet perdu tant la narration se précipite et devra malheureusement contraindre le joueur à lire tout un tas d'informations sur le codex directement en jeu pour en savoir plus sur l'histoire, son enjeu, et les prémices de celle-ci. Pour résumer l'histoire, Anthem plonge le joueur dans un mode utopique et plus précisément dans la région nommée "Bastion" où les Démiurges ont disparus, laissant derrière eux de nombreuses ruines, mais également des reliques appelés "l'Hymne de la Création" difficiles de manipulation. Le Dominion, faction humaine militariste et impérialiste (les antagonistes du jeu quoi) cherche à s'emparer de cette relique qui malheureusement provoqua le Maelstrom, un cataclysme météorologique de très grande envergure invoquant par la même occasion de vilaines créatures. Pour éviter les dégâts et essayer de mettre fin à ce malheur, les Freelancer (faction dont vous faites partie) sont envoyés sur place et se font rapidement déborder pour totalement échouer dans cette mission, poussant le personnage principal (vous) à fuir avec les quelques Freelancer restants. Plusieurs morts et deux ans plus tard, vous devez reprendre du service puisqu'une menace de la même envergure plane sur le monde et bien évidemment, ce sera à vous de le sauver à bord de votre Javelin. Pour rappel, le Javelin est l'exosquelette permettant de se déplacer absolument partout et équipé d'un attirail pour faire face à l'ennemi. La narration souffre d'un manque flagrant de détails ce qui offre un contexte pas spécialement clair avec des objectifs assez flous tant la mise en situation est rapide. Cela reste assez convenu et essaie de justifier le bon gros bordel qui pèse sur la terre sans réellement apporter de surprise...
Image
Le plaisir de voler en tout sérénité
Bienvenue à Fort Tarsis ! Autrement dit, la base d'opération et principal HUB du jeu. A la manière de la tour dans un certain Destiny, vous pourrez à Fort Tarsis parler avec des PNJ, récupérer des contrats ainsi que des missions ou faire les boutiques et accéder à la forge. Vous vous déplacez à la première personne dans cette petite ville ou quelques endroits pourront être explorer mais rien de très transcendant. Autant vous le dire tout de suite, le HUB n'est clairement pas pratique d'utilisation... A chaque mission acceptée, il faudra vous rendre jusqu'à votre Javelin pour repartir en mission et se confronter aux longs temps de chargement. Parlons un peu des bons côtés du titre tout même ! Comme le gameplay, véritable argument majeur d'Anthem : au début, vous choisissez votre Javelin parmi quatre classes : Tempête, Commando, Colosse ou Intercepteur. Il faut savoir que chaque Javelin possède son propre gameplay et tous, sont vraiment très plaisant à jouer. Le Javelin Tempête se rapprochera par exemple d'un mage dans un RPG, le colosse d'un Tank ou encore d'un rogue pour l'intercepteur. Il sera bien évidemment possible de débloquer toutes les classes au fur et à mesure de votre progression. Rapide, simple, efficace, nerveux et addictif, le gameplay mélange une tonne de mécaniques bien pensées qui s'enchainent intuitivement et très facilement : Vol à toute vitesse, sprint au sol, corps-à-corps, vol stationnaire, une ou deux heures de jeu suffira pour maitriser son Javelin et effectuer tout un tas d'action bien stylées. Rajoutez à cela des capacités ultimes, jusqu'à deux armes et de deux pouvoirs équipés qu'il sera possible de choisir au travers d'une honnête sélection, vous obtenez un TPS/RPG qui rappellera un certain Mass Effect Andromeda... mais en mieux.
Image
Des effets visuels plutôt réussis
Coop oblige, vos missions seront lancées avec trois autres joueurs pour former une escouade. Le Teamplay est plutôt sympa même si un peu limité, vous pouvez par exemple geler votre ennemi dans un premier temps et voir votre pote lui balancer une boule de feu pour lui infliger un combo et forcément plus de dégâts et en prendre pleins les yeux grâce aux beaux effets de lumière et d'explosions et malheureusement, ça s'arrête ici. Les interactions avec les autres joueurs en missions sont inexistantes et le hub social qui fait office de Fort Trasis en multi nommé "baie de lancement" n’arrange pas le coup. Vous comprendrez vite la répétitivité des missions car il s'agira souvent de suivre l'icône sur la map pour dézinguer une vague d'ennemi au point A, d'aller récupérer un objet au point B et ainsi de suite et ça, c’est bien dommage. Des forteresses (Donjons) sont également disponibles et contrastes énormément avec la difficulté des simples missions, vous et votre escouade aurez à faire à des ennemis qui font vraiment plus mal et avec une barre de vie bien remplie. Les loots se font assez étrangement et ce n'est pas très clair au niveau de la répartition en fin de mission... Comme dans les RPG, les codes couleurs sont là pour vous indiquer la rareté de votre stuff. Je peux customiser mon Javelin ? En effet, Anthem propose un large de choix de personnalisation pour votre armure qui va de la couleur de la peinture aux matériaux de votre exosquelette pour des créations dont vous aurez le secret ! Il sera d'ailleurs rare de croiser un Javelin vous ressemblant fortement au niveau du coloris. Si seul les armes, pouvoirs et composants amélioreront votre puissance, les changements de casques, plastrons et autres ne seront que cosmétiques et n'apporteront pas de statistiques supplémentaires.
Image Image Image ImageImage

Notes

Gameplay

17 / 20
Sans contestation, le point fort du jeu ! Avec un gameplay précis, nerveux, fluide et rapide à prendre en main, chaque Javelin possède ses mécaniques de gameplay vraiment différentes des uns des autres pour un plaisir qui se ressent encore après plusieurs heures de jeu.

Graphismes

16 / 20
L'open world de Bioware est franchement somptueux. Les Javelins découlent de classe et de détails et les effets visuels de lumière, explosions, de foudre régalent la rétine. Le downgrade est tout de même visible par rapport à ce qu'on attendait mais ce n'est pas forcément dérangeant. Le titre possède un mode HDR fixé à 30fps.

Bande son

14 / 20
Anthem dispose d'un doublage français ou anglais au choix qui sont assez convaincants dans l'ensemble mais les nombreux dialogues à la radio deviennent malheureusement des bruits de fond lors des phases d'actions.

Scénario

12 / 20
Le pitch se trouve malheureusement assez faiblard et constitue seulement un enchainement de missions sans grands enjeux majeurs. Mal mené dans son ensemble, vous êtes par ailleurs le seul "héros" lors des cinématiques et à votre retour à Fort Trasis alors qu'en théorie des milliers d'autres Freelancer vous sauve la mise.

Durée de vie

13 / 20
On fait assez vite le tour d'Anthem au niveau de l'histoire. Fixé pour le moment au niveau 30, la progression se voudra un peu plus longue du moment que vous farmez pour obtenir le meilleur stuff possible. Le contenu end-game est lui aussi assez limité...

Conclusion

14 / 20
Anthem possède de bonnes idées mais un potentiel malheureusement mal exploité. On en attendait peut-être un peu trop et la déception sera certainement au rendez-vous pour beaucoup de joueurs. Si l'open world de Bioware est plaisant à explorer, de nombreux défauts interviennent dans sa narration, son contenu et souffre d'une répétitivité sans fin. Le jeu aurait gagné à être plus approfondi, étoffé et ergonomique dans son ensemble. Loin d'être un mauvais titre, Anthem propose tout de même un bon gameplay qui se trouvera être fun surtout si vous avez des potes avec qui jouer.

Ecrit par Vysen le 01/03/2019 à 00h44

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire