Gamikaze
Gamikaze

Test : A Plague Tale : Innocence

Jaquette

18 ans et plus Grossièreté de langage Violence


Sortie : 14 Mai 2019

Développeur : Focus Home Interactive
Editeur : Focus Home Interactive

Type : Action/Aventure

Support : Blu-Ray

Annoncé début 2017 en toute discrétion, A Plague Tale : Innocence trouve enfin le chemin de nos consoles en ce mois de mai 2019. Focus Home et Asobo Studio aux commandes, le studio français montre son savoir-faire pour une aventure aussi énigmatique qu'intéressante. Il est temps de s'offrir un petit voyage dans la France du Moyen Âge.

Image
Un peu de sport !
Le Moyen Âge est une époque qui vous fascine ? Vous êtes alors au bon endroit ! A Plague Tale : Innocence prend place dans la France de 1348 tandis que la peste ravage actuellement le pays. Le joueur incarne la jeune Amicia, fille de Béatrice et Robert De Rune accompagnée de son petit frère Hugo âgé de 5 ans. Si Amicia et Hugo sont bel et bien frère et sœur, la jeune fille à été élevée par son père qui lui as appris les ficelles de la chasse, tandis qu'Hugo, rongé par une mystérieuse maladie, se voit contraint de rester enfermer dans sa chambre pendant que sa mère trouve un remède pouvant guérir son mal. Tout dérape le jour où l'inquisition dirigée par le seigneur Nicholas, débarque au domaine familial et mets à feu et a cendre le petit village des protagonistes. Après le meurtre de leurs parents, Amicia et Hugo se voit contraints de fuir et doivent, à la demande de leur mère, retrouvé le médecin Laurentius pour continuer à soigner Hugo. Le pauvre enfant est tenu responsable de l'apparition de la Peste Noire via sa maladie qui se propage au fur et à mesure... Les deux protagonistes vont devoir rester groupés pour survivre dans un monde hostile qui abrite une tonne de rats prêts à dévorer tout ce qu'ils peuvent. A côté de ça, l'inquisition sera également à vos trousses, ce qui vous laissera au final, que très peu de répits... Heureusement, Amicia et Hugo pourront trouver de l'aide sur leur chemin parsemé d'embuches et la jeune héroïne devra, grâce aux enseignements de son père, protéger son petit frère notamment grâce à sa fronde, arme principale du titre qui vous verrez, est extrêmement utile en toutes situation.
Image
Plutôt douillé non ?
Livrés à eux seuls dans un monde rempli de dangers, Amicia pourra compter sur ses capacités à survivre entre les milliers de rats enragés et l'inquisition prêt à tout pour mettre la main sur le petit Hugo. Par ailleurs, à la manière d'un certain God of War, le petit frangin vous accompagnera partout tenu par la main. S'il est trop jeune pour s'en prendre aux ennemis, il faut reconnaitre qu'il sera sacrément utile notamment lors des passages d'énigmes où l'union fait la force. Si le pitch démarre en trombe et laisse un peu de côté la relation frère / sœur, cette dernière s'étoffera au fur et à mesure des péripéties rencontrées. Pour le coup, Asobo Studio à opté pour une arme originale et non dénué d’intérêt, à savoir la "fronde". La fronde est une arme de trait, constituée d’une poche prolongée à chaque extrémité par des lanières, utilisée pour lancer des projectiles (comme un lance pierre en sommes) et notre chère Amicia pourra récolter tout un tas d'objets pour crafter et améliorer son arme qui se trouvera de plus en plus efficace à chaque amélioration, à condition de récupérer des "outils" (élément essentiel pour l'amélioration de la fronde). Ce qui offre d'ailleurs plusieurs approches de jeu, tirer tout simplement sur un ennemi pour l'abattre, faire déplacer l'ennemi en jetant un objet a proximité et se faufiler ensuite, ou miser sur une discrétion qui ferait pâlir un certain Solid Snake. Bien évidemment, certaines séquences vous demanderont une approche précise, et le tout, toujours accompagné de votre petit frère. Hugo ne sera pas le seul à vous accompagner puisque Lucas, élève de Laurentius sera très utile au déroulement de la quête vous apprendra les ficelles de l'alchimie, diversifiant pleinement le stock d'arme d'Amicia ! Feu, lumière, poudre de sommeil, votre arsenal deviendra de plus en plus complet au fil de votre aventure.
Image
La fronde est super utile
On le disait tout à l'heure, récupérer des objets servira au craft histoire d'améliorer sa fronde ou encore de fabriquer des objets alchimiques et il est très essentiel de fouiller les recoins du jeu pour trouver son bonheur. Les rats seront votre pire cauchemar dans A Plague Tale : Innocence, mais heureusement pour vous, ils ont un point faible : la lumière. Mécanique importante du jeu très bien menée offrant une belle profondeur de gameplay ainsi que des jeux de lumières à la réalisation soignée. Il faudra ruser pour arriver à ses fins sachant que chaque séquence s'enchaine de manière progressive et franchement bien rythmée. L’aspect narratif du titre est très prononcé sans jamais perdre le joueur dans un élan de dialogues interminables. Par ailleurs, une standing ovation est nécessaire pour la réalisation dans sa globalité puisqu'Asobo Studio nous régale avec une réalisation graphique aux petits oignons qui ferait rougir les AAA d'aujourd'hui et c'est d'autant plus visible sur une console optimisé avec l'HDR si votre écran supporte le mode. Côté bande-son, c'est également un vrai plaisir peu importe la langue, un doublage VO de qualité, ou un doublage VF signé le studio "La Marque Rose" pour une immersion qui atteint son paroxysme dans cette France du XIVe siècle. On notera tout de même une aventure assez courte qui se fera d'un seul trait si vous êtes fortement plongés dans l’univers, 17 chapitres au total qui s'étale sur une vingtaine d'heures de jeu. Asobo Studio signe une belle réussite qui n'a pas jouit d'un marketing énorme mais qui s'en sort tout simplement avec les honneurs encore plus avec son prix réduit lors de son lancement !
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

16 / 20
Si les mécaniques sont basiques, elles ne sont pour le coup pas dénuées d’intérêts. Action, infiltration, jeu du chat et de la souris, votre approche dépendra de votre style de jeu et chaque approche peut se faire machinalement comme vous le souhaitez, ce qui offre une liberté agréable.

Graphismes

18 / 20
Pour le coup, Asobo Studio ont mis le paquet, c'est une réelle claque visuelle qu'on prend d'entrée à condition de posséder la console optimisée avec l'HDR. Un vrai régal de bout en bout même si quelques textures peuvent parfois paraitre fades par rapport à d'autres.

Bande son

17 / 20
Pour la bande son, c'est également un sans fautes puisque le titre proposera un doublage Anglais ou Français de qualité. Les thèmes et les sons environnants sont en parfaite osmose avec l'ambiance sombre du titre.

Scénario

16 / 20
Si certains moments de l'aventure peuvent paraitre prévisibles, le pitch d'A Plague Tale : Innocence est tout de même bien mené. Évoluer dans la France du XIVe siècle sous la menace de rats enragés et de l'inquisition qui en voudront à votre vie tout en y ajoutant la peste noire qui se repend à vitesse grand V, le rythme n'est jamais cassé.

Durée de vie

15 / 20
17 chapitres étalés sur environ 15h à 20h de jeu même en prenant votre temps pour farfouiller chaque recoins à la recherche d'items. C'est un peu le point noir du jeu puisque le titre manque cruellement de choix à faire. La jouabilité risque d'être redondante lors d'un new game sachant que la difficulté ne peut pas être choisie.

Conclusion

17 / 20
A Plague Tale : Innocence constitue une merveilleuse fable parsemé de péripéties pour notre héroïne et par conséquent pour le joueur. Asobo Studio et Focus Home signe ici un superbe titre d'aventure, action et infiltration. Les mécaniques sont classiques dans la globalité, mais fonctionnent vraiment bien et évoluent sans cesses dans un environnement et une ambiance hostile qui vous donnera quelques sueurs froides. Pari grandement réussi pour cet épopée dans la France du Moyen Âge.

Ecrit par Vysen le 14/05/2019 à 00h01

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire