Gamikaze
Gamikaze

Test : A.O.T Wings of Freedom

Jaquette

7 ans et plus


Sortie : 18 Février 2016

Développeur : OMEGA Force
Editeur : Koei Tecmo

Type : Action

Support : Blu-Ray

La mondialisation a ses limites, mêmes dans le jeu vidéo. En particulier lorsqu'un jeu vidéo sort sur le sol japonais et que nous, pauvre petits européens, sommes obligés d'attendre pendant plusieurs moi. C'est le cas pour Attack On Titan qui est disponible depuis quelques temps déjà au Japon et dès aujourd'hui en France.

Image
Eren dans ses oeuvres
Pour commencer il paraît essentiel d'aborder l'histoire de la licence. La plupart des joueurs qui lirons ces lignes ne sont pas sans savoir qu'Attack on Titan est à l'origine un manga & un anime célèbre au Japon. Pas forcément au niveau des One Piece et autre Bleach pour ne citer qu'eux, Attack on Titan réussit tout de même à séduire. L’œuvre d'origine nous décrit une époque ou l'humanité est en proie à de terrible prédateur: des géants qui... Pour lutter contre ce fléau approchant les humains ont décidés la construction de 3 murs sensés repousser les géants . (Non, pas de vanne sur un mur en construction au proche orient... Non.) Cependant, arrive un moment ou le drame tombe sur la tête des humains: les murs ne suffisent plus. Pour lutter contre l'invasion des géants mangeur d'homme il ne reste que certains courageux -ou fou c'est selon- membre d'une brigade chargé de protéger les humains. C'est ici qu'on retrouve Eren Jäger, protagoniste principal de l’œuvre. Paré du kit de manœuvre tridimensionnel (deux grappins vous permettant de voyager à vive allure), le bataillon d'exploration a pour but de venir à bout des géant et protéger les humains. Pour ce faire il faut réussir à atteindre le point faible des géants: leurs nuques. Ca, c'est pour le manga. Et pour le jeu alors ? Eh bien c'est la même. C'est l'un des premiers bon point du titre, et les développeurs n'ont pas fait une erreur habituelle: modifier l'histoire d'origine pour en faire un titre vraiment unique. C'est peut être personnel mais j'ai toujours préféré quand une adaptation suivait trait pour trait l’œuvre d'origine. Rare sont les essais de remixage qui ont portés leurs fruits au niveau des résultats.
Image
On vous déconseille de faire le mur
Dès les premières scène on retrouve des phases parfois jumelées avec l'anime, jusqu'au niveau des dialogues et de la réalisation/mise en scène. Good Job OMEGA Force. C'est sur ces mêmes premières images que l'on remarque que le style graphique est plutôt original. Les personnages principaux ont subis un beau travail qui tranche parfois même avec le contraste du décor ou d'autres personnages moins développés. Même les géants qui sont au centre du jeu héritent d'un design clairement moins travaillé, à la limite du moche. Très vite vous comprendrez que le fameux déplacement à l'aide des grappins sera essentiel dans votre progression. Une pression sur carré/X vous fait envoyer les cordes à une certaine distance, alors que la touche Croix/A vous propulse dans la direction demandée. Cette dernière commande s'avère notamment utile pour les virage à 90°. Vous l'aurez comprit les développeurs n'ont pas cherché à se compliquer la vie et ils ont eu raison. Le tout est fluide, très facile à prendre en main. La mission inaugurale sous forme d'entraînement avant qu'Eren ne rejoigne le bataillon explorateur, seuls soldats à pouvoir aller au delà du mur pour combattre les géants. Une bonne mise en bouche qui vous permettra de prendre du niveau... pour les déplacement. Pour ce qui est des combats face aux géants vous devrez patienter quelques temps pour prendre en main le kit de manœuvre tridimensionnel. A l'aide de ce dernier, vous pourrez vous accrochez aux 2 bras, aux 2 jambes ainsi qu'à la tête du géant vous menaçant. Mise à part des soucis de caméras parfois fréquent selon la disposition du combat, vous disposerez assez facilement des géants. Certes ce sera jouissif de mettre à terre des colosse en virevoltant ainsi qu'avec quelques coups de lame, cependant on s'attend à un peu plus de difficulté à la rencontre de ces monuments vivants.
Image
Les géants: moches, laids, et faibles
Cependant il ne faut pas cracher dans la soupe, même si cette dernière n'est pas la meilleure de notre vie. Car si le cadre de base était posé, réussir à le rendre attrayant via le jeu vidéo est une vrai performance. Même si les combats contre les titans ne seront jamais épuisant, il faut reconnaître un certain kiff dans l'ambiance est les chorégraphies effectuées en vol. A vrai dire le seul moment ou vous ressentirez vraiment la force de ces êtres si spéciaux, ce sera lors des missions spéciale où vous devrez en contrôler un. Outre celle ci on retrouve la patte Dynasty Warrior made in OMEGA Force qui modèle le jeu. Les missions prendront places dans de vaste espace (histoire de vous laissez vous projeter à souhait) au choix à l'intérieur des murs, la forêt, ou la zone extérieur du mur. Vous serez charger d'éliminer un certain nombre de géant, de réaliser une escorte ou encore de défendre une position face à un assaut ennemis. Pas surpris par ces missions ? C'est normal. Car malheureusement celles ci sont assez classiques et ne sortent vraiment pas des sentiers battus. Si l'histoire a été retranscrite fidèlement c'est peut être ici qu'on aurait aimé voir plus d'inventivité de la part des studios de développement. Surtout que de par ses spécificités A.O.T Wings of Freedom en offrait clairement la possibilité. Et ce ne sont pas les boss présent à la fin de chaque mission qui vont venir varier le tout. Ajouté à cela une durée de vie franchement limité (une dizaine d'heure pour les plus pressés) et on obtient presque un sentiment de frustration. Car le jeu offre du plaisir, mais bien moins que ce qu'il aurait pu nous offrir.

Notes

Gameplay

16 / 20
C'est la grande force du titre. Simpliste et ne nécessitant que quelques touches, celui ci vous fera tout simplement prendre votre pied.

Graphismes

12 / 20
Si certains personnages ont subis un traitement plus accentué que les autres on peut regretter l'inégalité des graphismes. En particulier chez les géants qui sont vraiment pas gâtés.

Bande son

14 / 20
L'ambiance globale est réussie. Les voix, les bruitages, les intonations ou les musiques: tout a été plutôt bien fait de ce côté là.

Scénario

15 / 20
Fidèle à l'anime & au manga le titre nous emène presque au terme de la saison 1. Fidèle à souhait à l'oeuvre original c'est un plaisir de découvrir ou de redécouvrir l'histoire.

Durée de vie

10 / 20
Le titre nous emmène presque au bout de la saison 1. Cependant entre les missions parfois trop connue et les cinématiques, on a un jeu entre les mains qui ne tient pas des lustres.

Conclusion

13 / 20
Passé les missions d'introductions, la maîtrise du kit de manoeuvre tridimentionnel fiat son effet. Parfois jouissif c'est incontestablement la réussite du jeu. Cependant celle ci ne doit pas masquer d'autres défauts ressentis au cours du jeu qui n'en font pas un classique, sauf pour les fans.

Ecrit par Shopa le 00/00/0000 à 00h00

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire