Test Tour de France 2017 Xbox One - Gamikaze
|

Jaquette

3 ans et plus


Sortie : 15 Juin 2017

Saga : Tour de France
Développeur : Cyanide
Editeur : Focus Home Interactive

Type : Sport/Gestion

Support : Blu-Ray

La revoici la revoilà, comme chaque année : la Grande Boucle sillonne les routes françaises pour une bagarre âpre entre favoris, prêts à craquer après 2 cols hors catégorie dans les Alpes. Pour les passionnés, un plaisir qui malheureusement s’arrête à 17h, alors il faut bien occuper ses soirées, et comme chaque année, Focus a pensé à eux avec Tour de France 2017, la cuvée annuelle de rentabilisation de la licence.

Image
Comme chaque été, le Tour est là
Avant même de se lancer, la liste des nouveautés annoncées par l’éditeur fait peine à voir : meilleure prise en compte des pentes, gestion du tempo plus poussée, signalement du vent, IA améliorée, mise en place des coureurs « hors délai ». On peut aussi signaler une classique amélioration des graphismes. Bon, en gros, ils ont tweaké un peu la simulation et corrigé quelques bugs. Et en effet, dès le jeu lancé, les différences ne sautent pas aux yeux. Si les courses sont agréables, tout comme les graphismes, les mécanismes ne changent pas vraiment et les nouveautés sont très subtiles. Pour vous dire, moi-même ayant fait l’impasse sur l’édition 2016, j’ai du mal à voir la différence avec celle de 2015 : les défauts relevés par mon test alors sont encore majoritairement présents.
Image
Il faudra être fort pour s'imposer à Paris
Le Tour, étant l’élément central du jeu, est bien présent; mais on ne trouvera toujours que 3 courses différentes (le Tryptique Tour, le Dauphiné, et le Tour de France). Celles-ci se déroulant comme à l’accoutumée: soit en simulant l’étape, soit en contrôlant un coureur pour lequel on gère l’endurance, le placement et les attaques. Il est également possible de donner différents ordres à ses coéquipiers, afin de remplir ses différents objectifs (comme attaquer, faire le tempo, rester dans les roues ou s’accrocher au groupe). Malheureusement, à ce niveau il est compliqué de jouer une stratégie -en plaçant un coureur dans l’échappée pouvant servir de relais à un autre plus loin dans la course, comme cela peut souvent se voir en réalité- et il est un peu redondant d’avoir à signifier à ses partenaires le moment idéal pour qu’ils puissent se ravitailler (même si des joueurs passionnés apprécieront ce niveau de détails, une option aurait été la bienvenue). Les graphismes sont beaux, particulièrement les décors, bien qu'on regrette qu'aucun effort n’ait été fait dans la modélisation des coureurs : tous ayant exactement la même tête... on aurait aimé avoir au moins quelques modèles différents, outre la couleur de peau. La partie en course est clairement bonne, même si elle évolue peu c'est clairement le point fort du jeu; même si les coureurs ont parfois des comportements un peu étranges ou qu’ils puissent s’arrêter d’un seul coup pour une simple erreur de manipulation. A noter enfin quelques défauts de gameplay, notamment l’impossibilité de se ravitailler lorsqu’on est placé dans les roues d’un autre coureur, alors que cela devrait pourtant être le moment idéal pour le faire...
Image
Quitana, Froome.. Qui gagnera le Tour?
Le mode Pro Team, lui, souffre toujours des mêmes défauts, si on pouvait passer outre la limitation à 3 courses qui le rendent pourtant assez répétitif. Le fait que les coureurs n’évoluent pas de saisons en saisons me laisse toujours perplexe sur l’intérêt de monter sa propre équipe et de mener une stratégie dans le temps. Et s’il devrait être un des cœurs du jeu, les autres modes ne sont pourtant pas bien plus remplis. On regrettera également l’absence de certaines licences qui obligent les nommages de certains coureurs ou équipes avec des noms fantaisistes plus ou moins éloignés de la réalité. Ce n’est pas dérangeant concernant le jeu en lui-même mais cela fait un peu chiche pour un jeu ayant comme principal argument sa licence.

Notes

Gameplay

16 / 20
La partie simulation est plutôt bien fichue et propose encore quelques améliorations. Du bon boulot à ce niveau.

Graphismes

14 / 20
Les décors sont jolis, mais il est dommage de ne modéliser aucun coureur (ne serait-ce qu'un tout petit peu).

Bande son

11 / 20
Assez transparente, l'ambiance est correctement retranscrite et les commentaires basiques.

Durée de vie

4 / 20
Un contenu toujours aussi faible et peu renouvelé.

Conclusion

10 / 20
Dans l’ensemble, Tour de France en 2017 est toujours le même. Ceux qui l’apprécient continueront à l’apprécier, mais il est tout de même relativement scandaleux de faire payer 60€ un patch d’équilibrage et le peu de contenu traditionnel que le jeu offre, surtout en comparaison avec Pro Cycling Manager sur PC, pourtant développé par le même studio.

Ecrit par omsi668 le 16/06/2017 à 14h57

Avatar H Aurélien omsi668@hotmail.com Biographie :

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire