Test Spider-Man Playstation 4 - Gamikaze
Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze


Test : Spider-Man

Jaquette

16 ans et plus Violence


Sortie : 7 Septembre 2018

Saga : Spider-Man
Développeur : Insomniac Games
Editeur : Sony

Type : Action/Aventure

Support : Blu-Ray

Les jeux estampillés Spider-Man, il y en a une toute une flopée, parfois pour le meilleur et pour le pire. Lors de l'E3 2016, Insomniac Games annonce être sur le développement d'un tout nouveau titre Spider-Man et dès les premières images, c'est la hype mondiale. Si la comparaison avec un certain Batman Arkham est légitime, ce Spidey compte bien renouer avec le monde du jeu vidéo et jouer dans la cour des grands. Ce test a été réalisé sur PlayStation 4 Pro.

Image
Bonjour magnifique ville de New York !
Ce Spider-Man était clairement très attendus par les possesseurs de PlayStation 4 et bien évidemment par les fans de Marvel. Insomniac Games a donc fait le pari de jouer dans la cours des grands et s'inspire notamment des œuvres cinématographiques du réalisateur Sam Raimi. Car oui, exit les origines story de Peter Parker alors qu'il n'était qu'un simple étudiant au lycée, se fait malheureusement mordre par une araignée génétiquement modifiée... ici, on incarne Spider-Man âgé de 23 ans, en pleine maitrise de ses pouvoirs et confronté à la dure vie d'adulte mélangée à celle d'un super-héros. Insomniac Games propose sa propre version de Spidey sans vraiment s’éloigner du comics d'origine, un Spider-Man dans l'ère du temps quoi ! L’univers reprend les personnages emblématiques du comics en mettant en place un scénario qui mettra un peu de temps avant de se lancer concrètement. Histoire principale, quêtes annexes, collectibles, baston en pleine rue, dans un New York open world plus vrai que nature et sacrément bien réalisé. Tout cela se marie avec une réalisation vraiment Hollywoodienne que ce soit au niveau des cinématiques, des phases d'actions, et des mouvements de Spider-Man qui joue parfaitement avec les lieux, le décor, le jour ou la nuit pour une immersion totale. Les cinématiques et phases de gameplay s'enchainent la plupart du temps sans transitions et même si vous n'êtes que simple spectateur à certains moments, d'autres vous demanderont d'appuyer sur une touche pour des phrases de QTE bien stylées ce qui donne lieu a un rythme dynamique sans jamais s’essouffler ! Et d'ailleurs on vous rassure tout de suite, non, Spider-Man n'est pas un jeu à QTE. Vous en trouverez par-ci, par-là, mais il n'y en a pas à foison.
Image Image Image Image Image
Image
Les cinématiques découlent de réalisme
Techniquement, eh bien c'est assez irréprochable. Hormis la réalisation hollywoodienne mentionnée plus haut, le jeu d'Insomniac Games est clairement une claque graphique dans ses moindres détails. Notre test a été réalisé sur une PlayStation 4 Pro, nous avons donc pu activer le mode HDR (High Dynamic Range) pour une fluidité et une résolution franchement top dans les cinématiques comme en plein jeu. La grande ville de New York vivante comme jamais et sacrément bien réalisée sous tous les angles, magnifique de jour comme de nuit est un bonheur à parcourir dans le costume de l'homme araignée qui n'as jamais été aussi agréable d'incarner. Spidey est d'une légèreté incroyable et ses mouvements, déplacements sont d'une fluidité sans pareil, c'est bel est bien du triple AAA. Des personnages hauts en couleurs et bien détaillés, on pourrait éventuellement remarquer un tout petit peu de clipping mais très vite effacé derrières les milliers de bâtiments que propose la ville. Quant au framerate, aucune baisse à déplorer lors de notre test. Le jeu dispose d'un doublage totalement en VF (même si quelques passants dans les rues parlaient encore parfois en Anglais) de qualité et crédible ! Donald Reignoux prête sa voix à Peter-Parker/Spidey, et ce n'est pas la première fois, le comédien avait déjà prêté sa voix au héros lors des films The Amazing Spider-Man 1 & 2. Il s'en donne d'ailleurs à cœur joie vu les nombreuses punchlines que propose le titre et le reste des voix Françaises sont de bonnes factures. De très nombreux easter eggs, clins d’œils et autres caméos sont présents en jeu, ce qui fera plaisir aux fans de l'Univers Marvel en général.
Image Image Image Image Image
Image
L'humour de Spidey et de ses punchlines épiques
Côté gameplay du coup, ça donne quoi ? Si beaucoup de faisait la comparaison avec un certain Batman Arkham, ce Spider-Man arrive à sortir du lot en proposant des bastons plus funs, mieux pensées, plus fluide et dynamique, mais à contrario des phases d’infiltration moins bien exploitées que celles du chevalier noir. Au fil de l'aventure, votre Spider-Man acquerra de nouvelles compétences, de nouveaux coups et enchainements, de nouveaux costumes grâce aux jetons disséminés un peu partout dans Manhattan. Ces jetons sont indispensables pour améliorer votre héros grâce a dans 3 arbres de compétences bien distincts histoire de faire face aux vilains du scénario, ce qui vous incitera à faire quelques quêtes annexes entre deux quêtes principales. Des gadgets viendront en aide à notre tisseur de toile qui se fabriqueront eux aussi avec les jetons. Vous l'aurez compris, Spidey dispose d'un arsenal de coups, gadgets et costumes en tous genres assez impressionnants ce qui donnera souvent lieux à des affrontements épiques : que ce soit enchainer les ennemis au sol ou en l'air, désarmer les ennemis munis de fusils automatiques, esquiver puis finir un vilain portant un bouclier ou les ennemis dits "costauds" qui ne sentent pas vraiment les coups. Lors de la jauge de concentration pleine, à l'aide de Rond et Triangle, Spidey pourra assener un coup fatal à l'ennemi avec une animation différente à chaque fois. Mary Jane Watson, éternel amour de Peter Parker est elle aussi jouable lors de phases d'infiltrations, c'est sympa mais pour le coup assez anecdotique. Insomniac Games a réussi son pari en proposant un Spider-Man drôle, touchant, stylé, beau, pas exempt de défauts certes mais malgré ça, le titre est clairement jouissif. Premier jeu Marvel qui obtient le droit d'utiliser le logo de la maison d'édition, la couleur est donc déjà sûrement annoncée : en route vers un MGU (Marvel Gaming Univers) ?
Image Image Image Image Image

Notes

Gameplay

17 / 20
Encore une fois, la comparaison avec les Batman Arkham se fera au niveau de la jouabilité, les bases de gameplay reprennent ce qu'on avait déjà vu dans un Batman, entendez par là des combats très fluides basés sur les esquives, coups et sauts en freeflow, Spider-Man lui, semble plus agile, dispose de plus de possibilités tels que l'utilisation des décors. Les passages avec Peter Parker et de Mary Jane auraient mérité peut-être plus de profondeur.

Graphismes

18 / 20
Techniquement irréprochable de ce côte-là, Spider-Man bénéficie d'une réalisation ultra soignée. La ville parfaitement reconstituée est vraiment plaisante à visiter et se paye le luxe de fournir une quantité astronomique de petits détails et d'easter egg de l'Univers Marvel qui ravira sans doute les fans. Spider-Man n'est pas en reste puisque dans chaque costume qu'il arbore, le tisseur de toile à l'air plus vrai que nature ! Hey Spidey, un p'tit selfie ?

Bande son

18 / 20
Aussi étrange que cela puisse paraitre pour un jeu de cette envergure, le doublage Anglais est accessible uniquement si vous passez votre console en Anglais. Le doublage Français quant à lui est tout bonnement excellent, Donald Reignoux campe ici Spider-Man avec brio et l'ensemble du casting n'est pas en reste.

Scénario

16 / 20
Un scénario un peu longuet à démarrer mais qui bénéficie d'une mise en scène soignée et cohérente. Le rythme n'est jamais vraiment coupé avec les quêtes annexes et la ville évoluera au fur et à mesure de vos aventures

Durée de vie

16 / 20
Comptez une bonne trentaine d'heures pour tout boucler. Une tonnes d'activités diverses sont proposées : stopper des malfrats, collecter des sac à dos, jouer l'écologiste, des mini-jeux... bref, la vie de Spidey n'est pas de tout repos !

Conclusion

18 / 20
Difficile pour les super héros de se faire une place d'honneur au panthéon du jeu vidéo après le passage des Batman Arkham de chez Rocksteady, et pourtant, ce Spider-Man réussi amplement son entrée sur PlayStation 4 en proposant au joueur une aventure soignée et carrément bien réalisée dans la peau de l'homme araignée. Il reste encore quelques petites imperfections, mais vagabonder de toits en toits dans la ville de New York n'aura jamais été amusante !

Ecrit par Vysen le 09/09/2018 à 01h45

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire