Test SoulCalibur VI Playstation 4 - Gamikaze
Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze


Test : SoulCalibur VI

Jaquette

16 ans et plus Violence


Sortie : 19 Octobre 2018

Saga : SoulCalibur
Développeur : Bandai Namco
Editeur : Bandai Namco

Type : Combat

Support : Blu-Ray

Il y a des licences qui perdurent avec le temps, SoulCalibur est l'une d'elles. La saga ayant commencée avec Soul Edge, elle prendra le nom de SoulCalibur à la sortie du deuxième épisode en 1998. Le dernier opus en date était sorti il y a maintenant six ans, Bandai Namco n'avait pas spécialement le droit à l'erreur concernant ce sixième opus... Bon jeu de baston ? Ou ça passe Soul’nez ?

Image
Le titre propose des combats épiques
Si la crainte de voir la saga SoulCalibur enterrée six pieds sous terre se faisait légitime, Bandai Namco en a décidé autrement avec SoulCalibur VI, fruit d'un long travail de développement et de dernière chance pour ne pas laisser sombrer cette licence dans les méandres du jeu vidéo. Au menu de ce sixième couvert, plusieurs modes de jeu, des nouveautés bien sympas, des guests de choix et de nouveaux arrivants au roster (22 personnages au compteur). Répondant au doux nom de Balance de l'Âme, ce mode vous permettra de créer votre propre avatar avec son style de combat grâce au mode création qui se trouve toujours autant fourni qu'il ne l'était déjà dans Soulcalibur V. Votre avatar devra partir à l'aventure à travers le monde pour y effectuer des missions, des combats et découvrir la légende de l'épée maudite. Très littéraire dans son ensemble, le mode Balance de l'Âme contient énormément de texte entre deux bastons ce qui a tendance à malheureusement casser le rythme. Mais on y trouve tout de même son compte puisqu'une tonne de choses nous est proposée : l'exploration du monde sous forme de world map, mission cachés, boutiques, envoyer des troupes pour effectuer une mission ou encore un système de choix (et de balance) entre le bien et le mal, bon on ne vous cache pas que ça reste assez anecdotique de ce côté-là. Côté histoire, ça se passe dans le mode "Chronique de l'Âme" où vous incarnez tout simplement les différents personnages du jeu pour découvrir un scénario propre à chaque combattant. Oui, ici aussi, il y a des tonnes de dialogues mais en rassemblant ces deux modes de jeu, on se retrouve devant un contenu riche et varié ce qui rallonge considérablement la durée de vie du titre surtout si vous êtes un collectionneur dans l'âme (vous avez saisi le jeu de mot ?), car des choses à débloquer, il y en a un paquet !
Image Image Image Image
Image
La création de personnage, toujours aussi garnie
Le principal argument d'un jeu de baston, ce sera bien évidemment son gameplay et celui de SoulCalibur VI est un savoureux mélange de ce qu'on retrouver dans les précédents opus avec quelques nouveautés bien pensées. Suivant le fameux modèle : "A B K G", tout y est expliqué dans les tutoriels, A correspond aux coups horizontaux, B aux coups verticaux, K aux coups de pied et G à la garde. Un véritable coup de fraîcheur est apporté au titre puisqu'il subit globalement un rééquilibrage pour certains personnages autrefois lents qui gagnent ici en vitesse, de même pour certains coups bien connus des joueurs qui ont totalement disparus pour laisser place à de nouvelles attaques. Une des nouveautés reste le "Reversal Edge" qui permet d'assener/contrer l'adversaire en ralentissant légèrement le temps pour enchainer sur une attaque et éventuellement un combo, très pratique pour renverser le cours d'un combat ! Les combats sont d'une fluidité et d'une lisibilité exemplaire même avec les nombreux effets de lumières et impactes provenant des coups. Il existe également les "coups fatals" qui se déclencheront selon certaines conditions tant le titre mise sur la simplicité des timings qui étaient autrefois limites millimétrées. On ressent immédiatement que le rythme des combats à gagner en vitesse et que certaines mécaniques de gameplay comme la Guard Impact vers l'arrière a tout simplement été supprimée, il ne reste donc que le Guard Impact ce qui donne souvent lieu à des bastons où la moindre erreur peut vous être fatale. Chaque personne dispose également d'une attaque dite "Spéciale" qui, en échange d'une barre de soul pourra déclencher un combo dévastateur qui pourra potentiellement briser l'armure de votre adversaire. Pas de costumes alternatifs dans Soulcalibur VI, on se contentera ici de simple couleur différente pour chaque personnage.
Image Image Image Image
Image
Les armures, ça passe ou ça casse.
Si les SoulCalibur se sont toujours offerts des guests de luxe, on se souvient des invités de SC II sur Gamecube avec Link de The Legend of Zelda, de Heihachi Mishima issu de Tekken sur PlayStation 2, de Spawn sur Xbox, Kratos dans SC Broken Destiny ou encore Dark Vador dans la version PS3 de Soulcalibur V et Yoda dans sa version Xbox 360. Ce sixième opus n'est pas en reste puisqu'il accueille un certain Geralt De Riv venu tout droit du monde de The Witcher et ce, que ce soit pour la version PS4 et Xbox One, comme ça, pas de jaloux ! Le sorceleur désintégrer parfaitement à l'univers de Soulcalibur en proposant un moveset inédit basé sur ces aptitudes au combat. L'arrivé de Groh souffle quant à lui aussi un vent de fraîcheur dans cette saga. On pourra cependant regretter la disparation de quelques personnages tels que Yun-seong notamment... Cela pourra peut-être changer avec les DLC de personnages à venir et une certaine 2B de NieR Automata fera prochainement son apparition ! Côté graphique, c'est vraiment pas la grosse claque tant les combattants sont bien modélisés mais qui contrastent immédiatement avec les décors qui manquent totalement de saveur... Ce n'est pas moche, mais ils auraient clairement gagné à être plus travaillés. De même pour le peu de cinématique où dans le cas échéant, ce sont les personnages qui manquent un poil de saveur. Cependant, l'impasse se fait assez rapidement lors de combats puisque ces derniers sont fluides comme tout et regorge d'effets et de lumières plutôt agréables pour la rétine. Globalement, le titre reste quand même un deçà en retard par rapport aux productions actuelles. Soulcalibur VI a le mérite d'être carrément accessible au débutant comme aux joueurs expérimentés.
Image Image Image Image

Notes

Gameplay

17 / 20
Fluide, vif, coloré et cuisiné aux petits oignons, le gameplay est clairement le point fort du titre qui s’imprègne grandement des opus précédents en proposant des nouveautés et un rééquilibrage complet des personnages déjà bien connus. Concernant les nouveaux personnages, Geralt s'introduit parfaitement à son univers et son gameplay (bien qu'un peu cheaté) fera honneur aux fans de la saga The Witcher, Groh quant à lui apporte également un nouveau moveset bien stylé.

Graphismes

15 / 20
La saga a toujours été connue pour une réalisation graphique au top, ici, le jeu n'est clairement pas laid, mais ce ne sera pas la claque graphique de cette année. Si en combat, les personnages ainsi que leurs effets sont plutôt bien modélisés, les décors manquent vraiment de consistance et ça fait tâche.

Bande son

16 / 20
Les musiques accompagnent vraiment bien les combats, tantôt nerveuses, tantôt calmes, c'est très inspiré nippon, mais on aime ça. Le doublage se découpe en Anglais ou Japonais selon les personnages et les fans de la saga The Witcher seront content d'entendre que Doug Cockle, voix officielle de Geralt en Anglais est présent !

Scénario

14 / 20
La Chronique de l’Âme permet de plus ou moins (re)visiter l'histoire des trois premiers opus proposés selon chaque personnage. Sachant que chaque personne du roster dispose d'une histoire, ce mode vous occupera un long moment si votre curiosité vous donne envie de tout voir.

Durée de vie

17 / 20
Pour un jeu de baston, la durée de vie de Soulcalibur VI est clairement au-dessus, les deux modes d'histoire proposera beaucoup d'heures de jeux notamment si vous comptez tout débloquer et rejouer le mode Balance des Âmes en faisant des choix différents. Le mode online est également présent pour se mesurer aux joueurs du monde entier.

Conclusion

16 / 20
Après six ans d'absence, la saga Soulcalibur fait son grand retour pour le plus grand bonheur des joueurs et c'est une réussite. Si bien évidemment quelques défauts subsistent ainsi qu'une réalisation graphique un peu faiblard, le titre mise beaucoup sur son gameplay fluide et agréable, ses éléments variés, son roster et ses guests de choix. Parfait pour les débutants comme pour les joueurs plus expérimentés, ce sixième opus est clairement un jeu de baston indétrônable.

Ecrit par Vysen le 31/10/2018 à 12h25

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Baignant dans l'univers du jeu vidéo depuis tout petit, le cinéma, la culture Japonaise ainsi que les mangas et animes, la passion s'est toujours étendue depuis toutes ces années et continue de s'agrandir ! Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire