Test Shining Resonance Refrain Playstation 4 - Gamikaze
Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze


Test : Shining Resonance Refrain

Jaquette

12 ans et plus Violence


Sortie : 10 Juillet 2018

Développeur : Sega
Editeur : Sega

Type : RPG

Support : Blu-Ray

Shining Resonance est de retour avec Shining Resonance Refrain ! Après une sortie exclusivement sur Playstation 3 et sur le sol japonais, le titre revient pour conquérir les cœur européens. Avec des graphismes remis au goût du jour et deux nouveaux personnages débloquables le succès sera t'il au rendez vous sur le vieux continent ?

Image
Blonde, maîtresse de dragons... Daenerys, c'est bien toi ?
Le titre prend place dans les terres d'Alfheim où la paix a succédé à des années, des dizaines, et même des centaines d'années de guerres intenses. Grâce aux pouvoirs de quelques Dragons, la population a pu trouver refuge dans les terres d'Astoria bien que l'Empire n'ait pas dit son dernier mot. Alors que les Dragons ont tous été vaincu , nous suivrons le destin d'un jeune adolescent, Yuma, qui détient en lui le pouvoir du Dragon de lumière. Suite à cette découverte l'Empire ne va cesser de chasser ce dernier après avoir tenté d'envahir les plaines d'Astoria. Le scénario est plutôt classique mais il fonctionne, sans nous passionner ils nous entraîne dans cette aventure sans nous traîner par le pied mais plutôt en nous tenant agréablement par la main. Cependant pour tous les joueurs qui sont habitués à avoir un RPG made in Japan entre les mains il faut avouer que le scénario ressemble à beaucoup d'autres du genre sans révolutionner la chose. Heureusement l'apparition de Dragon viennent donner un petit côté original, malheureusement ce n'est pas suffisant pour tirer son épingle du jeu. Heureusement si l'histoire en elle même n'est pas exceptionnelle, sans être mauvaise encore une fois, les personnages ont des caractères plutôt sympa qui s'exprimeront à travers des dialogues... souvent trop long, mais que voulez vous nous jouons à un JRPG ! Pour ce qui est de la réussite de la remasterisation on peut dire qu'elle est bien gérée. Graphiquement le titre est propre et ressemblerait presque à ce qu'un Tales of devrait nous montrer à la place des derniers opus trop neutre. Le caracter design est réussit et la remodélisation de tous les personnages qui disposaient déjà d'un charisme certains sur la première version. Ce détail est important car les dialogues avec des images figées en lieu et place de cinématiques prennent un autre niveau, avec des personnages plus sobres on aurait rapidement pu décrocher.
Image
Yuma fait sa crise d'adolescence
Et une fois manette en main alors, somme nous prêt à accompagner des Dragons comme il se doit ? Rapidement on est séduit par le gameplay aussi simple qu'efficace mit en place par les développeurs. Vous avez deux attaques basiques qui consomment de l'endurance avec cette dernière qui se recharge automatiquement lorsque vous n'êtes pas en train d'attaquer, ou bien que vous optez plutôt pour un sors qui consommera vos points de magie. Ces attaques varient évidemment en fonction de chaque personnages avec des capacités offensives, de healing etc. Un peu à l'image du scénario, le gameplay n'est pas révolutionnaire, il est simple mais vraiment efficace dans sa mise en scène. En plus de ces coups spéciaux on retrouve la possibilité d'effectuer un « Band », c'est à dire qu'un personnage jouera de son instrument en plein combat pour buffer toute votre team. On se retrouve donc avec un Hack'n Slash bien maîtrisé sans pour autant apporter une nouveauté dantesque, un peu à l'image du jeu. On peut tout de même noter l'influence de deux paramètres supplémentaires dans le déroulement des combats. Tout d'abord l'humeur de vos personnages aura une conséquence direct sur le soutient qu'il vous apportera mais pas seulement. Le lien que vous construirez entre les différents persos apportera aussi son lot de modification minimes mais qui auront tout de même une influence sur vos performances une fois engagé dans un combat. Et pour ceux qui ont déjà joué le titre en import du Japon, vaut il le coup ? Pour ces derniers, les développeurs ont réalisé un mode de jeu supplémentaire que l'on peut jouer uniquement lorsque l'aventure originale est terminée. Ce mode propose simplement de débloquer deux personnages supplémentaire pour ajouter un peu de variété à ce gameplay déjà réussit comme on l'a abordé plus tôt. Et si le cœur vous en dit vous pourrez prendre le contrôle de la princesse impériale Excel ou encore de Jinas. Les anciens, pour une fois, on a pensé à vous !

Notes

Gameplay

15 / 20
C'est à mes yeux l'un des points fort du titre, à savoir le dynamisme et la simplicité des combats qui fonctionnent parfaitement. Il existe assez d'attaque pour varier les plaisir, et le tout finira même par devenir plutôt difficile et bien stratégique, que demander de plus ?

Graphismes

14 / 20
Avec des graphismes revues au goût du jour le titre s'ne tire vraiment bien. D'autres grosse licences du JRPG n'en proposent pas autant aujourd'hui (coucou Tales of), et c'est un plaisir d'avoir enfin des décors qui sont presque au même niveau que le caracter design.

Bande son

15 / 20
Est il possible que la bande son d'un JRPG soit mauvaise ? Pas vraiment, encore une fois.

Scénario

12 / 20
Le scénario n'est pas mauvais et l'arrivée de Dragon dans celui ci aurait pu nous hyper cependant il y a trop de lieux communs dans l'histoire du jeu. Si les personnages offrent une valeur ajoutée certaine, nous ne seront jamais émerveillé par l'ensemble.

Durée de vie

15 / 20
Avec une aventure principale solide, le nouveau mode qui nous permet de découvrir deux nouveaux personnages jouables c'est plutôt honnête. Cependant, la plupart des quêtes principales seront un peu un trompe l'oeil qui viendront rallonger la durée de vie du titre sans grande justification ni rapport à l'histoire principale.

Conclusion

14 / 20
Le titre est assurément bon mais une fois passé la joie de se pencher sur un nouveau JRPG encore jamais vu en Europe, le titre s'enfonce rapidement dans une zone de confort dont il ne sortira jamais. Sans jamais être mauvais, sur aucun aspect, le titre n'excellera pas non plus. Une absence de prise de risque qui empêche de s'emballer pour le titre, sans pour autant nous donner envie d'arrêter avant la fin de l'aventure principale.

Ecrit par Shopa le 09/07/2018 à 10h49

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire