Test Pure Farming 2018 Playstation 4 - Gamikaze
Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze
|


Test : Pure Farming 2018

Jaquette

3 ans et plus


Sortie : 13 Mars 2018

Développeur : Techland
Editeur : Inconnu

Type : Gestion /Simulation

Support : Blu-Ray

Attendu dans un premier temps pour l'année 2017, Pure Farming fut repoussée pour l'année 2018 dans le but de peaufiner le jeu de simulation. Cette fois-ci, c'est Techland qui s'y colle et on peut d'ores et déjà dire que le studio à mis le paquet. Est-ce vraiment suffisant pour autant ? On entre dans les détails tout de suite sur PlayStation 4.

Image
Bienvenue au Japon !
Avouez-le, tenir sa propre ferme de A à Z en gérant chaque dépense soi-même et en étant son propre chef, ça fait rêver non ? Eh bien Pure Farming 2018 vous propose tout ça et ce, dans plusieurs modes et situations. Arrivé au menu principal, plusieurs modes de jeu s'offrent à nous : Ma première ferme (sur fond de carrière où vous partez de 0 suite à un héritage), les défis de la Ferme (Vous choisissez votre destination et devez remplir certains objectifs), Bac à sable (Idéal pour s'amuser sans trop de restriction), Extensions (DLC), personnalisé (choisissez l'allure et le style de votre agriculteur) ainsi que les options. Le tout premier mode "Ma première ferme" est classiquement un mode carrière, vous y incarnez un agriculteur reprenant la ferme familiale suite au décès de votre grand-père. C'est là que vous découvrez la difficulté du métier et tous les imprévus qui s'y mêlent. Rassurez-vous, que vous soyez des férus de simulation agricoles ou tout simplement novice, chaque étape au commencement sera accompagnée d'un tutoriel qui vous expliquera les bases du titre, et c'est d'ailleurs même un peu trop poussé à certains moments ! Vos premiers objectifs se résument à : se rendre à un lieu indiqué, conduire tel ou tel véhicule, labourer tel ou tel champs, classique. Vous l'aurez compris, ce mode "première ferme" sera plutôt axé pour les novices qui découvriront les joies de la simulation sans trop de difficulté apparente. En jeu, la majeure partie des actions se trouvent sur votre smartphone, à l'aide du pavé tactile, vous pouvez ouvrir ce dernier ce qui vous donne accès à : vos E-mails, vos Statistiques, vos fonctionnalités, au drone (très pratique dans certaines mesures), à l'achat de véhicules, à la boutique, à la carte et à une encyclopédie bien fournie.
Image
Le drône, pratique pour avoir une vue d'ensemble
Ce qui pourrait s'apparenter à un mode carrière, c'est le mode bac à sable qui le fait tout aussi bien que "ma première ferme", le mot liberté n'aura jamais trouvé aussi bien son sens qu'ici. Au lancement du mode Bac à sable, vous choisissiez votre map : Monatana, Italie, Colombie, Japon, Allemagne, autant dire que vous allez voir du pays ! (Sachant que chaque carte possède ses propres spécificités et subtilités) Vous pouvez également choisir votre balance de départ, commencer avec un pactole de 25 000$ par exemple, ou 50 000$ ou encore 200 000$, c'est à vous de voir, ainsi que la météo et le moment de la journée durant lequel vous avez envie de commencer la partie, liberté qu'on vous dit ! La culture est certes un point essentiel du titre, mais n'oublions l'élevage d'animaux : entre Poules, Vaches, Porcs et Lapins, Pure Farming se détache un peu de ses homologues de simulation puisqu'il faudra entretenir vos animaux avec rigueur. Ils qui évoluent, naissent et meurent et votre production varie en fonction de l’âge des bêtes, ce qui ajoute une dose de réalisme encore plus proche qu'auparavant. Si tout gérer seul vous fait peur, sachez que vous pourrez faire appel à des ouvriers qui vous aideront dans vos tâches, cependant, ces ouvriers sont limités à 1 par champs, on préfère vous prévenir ! Le drône mentionné plus haut est un ajout de qualité dans ce titre, en l'activant via votre téléphone in-game, il offre une perspective de vue totalement différente qu'au sol, vous pouvez naviguer dans les cieux de la map pour avoir une vue d'ensemble sur vos champs, bâtiments, véhicules et tout le reste. Vous pouvez même cibler les objets avec pour les améliorer, transporter ou acheter ce que vous ne possédez pas, c'est tout autant utile que les déplacements rapides, ce qui vous fera gagner un certain temps.
Image
Les cartes manquent de vie
Si nous nous sommes attardés sur le jeu en lui-même, il ne faut pas oublier le côté graphique globale du titre... et c'est là que le titre pêche un peu. Si les maps se veulent un poil plus détaillées et en relief que ses homologues pour un côté réaliste, ces dernières sont assez molles et vide de vie. Vous ne croisez pas d'autres véhicules sur la route ou même d'habitants dans le quartier, seuls quelques PNJ seront visible ici et là, mais on a clairement l'impression d'être seul au monde ! Des chutes de framerates sont également ressenties assez souvent, ce qui gâche le plaisir de se balader ou de labourer un champ tranquillement, et pourtant, on est sur PlayStation 4 Pro quand même ! (Si un futur patch venait à régler ce problème, on pourra revenir sur ce point noir en modifiant potentiellement la note). La prise en main quant à elle se fait assez rapidement, chaque véhicule se conduit différemment et le magasin d'achat de véhicules et quant à lui bien fourni, entre tracteurs, moissonneuse, remorques, culture, transport tout y est ! Vous pouvez également vendre vos propres véhicules ou les réparer si besoin est. Coté bande son, le titre ne brille pas par son OST assez limité, on vous conseillera de mettre votre propre playlist tout simplement. Au final, Pure Farming 2018 est un bon jeu de simulation agricole qui se démarque des autres, le principe reste le même que dans un autre jeu de simulation certes, mais il offre certaines spécificités et subtilités sympa et non négligeables. Très complet, réaliste et diversifié, vous risquez de passer beaucoup d'heures sur un soft où vous êtes loin de tout maitrisé rapidement. Les amateurs du genre seront comblés et les néophytes trouveront très certainement satisfaction.

Notes

Gameplay

16 / 20
Des tonnes de choses à faire qui ne vous laisseront pas vous ennuyer très longtemps, les tutoriels sont parfaitement transcrits en jeu. La physique des véhicules est bien fichue et chacun se conduit différemment. Les déplacements du personnage manquent un peu de dynamisme et le cycle météo jour/nuit offre un réalisme bien poussé.

Graphismes

13 / 20
La réalisation graphique de Pure Farming oscille entre beau et pâle en même temps, les environnements sont variés et pour certains détaillés, mais l'ensemble des map manquent de vie et on a bien souvent l'impression d'être seul au monde. Les véhicules ainsi que le rendu des champs sont bien modélisés. Reste toujours ces petits problèmes de framerates qui viennent entacher l’expérience de jeu.

Bande son

12 / 20
Une bande son pas franchement marquante, très peu de thèmes a vrai dire, on vous conseillera tout simplement de mettre votre prore playlist. Les bruits des environnements quant à eux sont bien intégrés aux titres, que ce soit les animaux ou les bruits des véhicules, c'est réaliste.

Durée de vie

18 / 20
Une durée de vie quasi infinie, le jeu inclut plusieurs cartes de bases et d'autres seront rajoutés en DLC. On à hâte de voir ce que les mods (qui seront sélectionnés par les développeurs) pour ajouté au titre déjà très complet.

Conclusion

15 / 20
Pure Farming est un titre solide malgré quelques imperfections notamment au niveau du design global, s'il se veut plus réaliste que ses homologues, le manque de total de vie laisse un énorme vide. Les soucis de framerates n’arrangent pas les choses mais le soft se veut complet et pointu.

Ecrit par Vysen le 12/03/2018 à 11h43

Avatar Brice Heitz brice.heitz@gamikaze.com Biographie : Plutôt axé RPG, J-RPG, Jeux de baston, Arcade et FPS. I need coffee.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire