Test Need For Speed Payback Xbox One - Gamikaze
|

Jaquette

12 ans et plus Grossièreté de langage Violence


Sortie : 10 Novembre 2017

Saga : Need For Speed
Développeur : Ghost Games
Editeur : Electronic Arts

Type : Course

Support : Xbox Live Arcade/Blu-Ray

Après plusieurs sorties de jeux de voitures, c'est au tour de Need for Speed de nous ouvrir son garage pour nous faire profiter des ses bolides. En prenant un chemin plus arcade que la plupart de ses compères, le jeu tente de se démarquer pour rester une référence dans le monde automobile virtuel. Deux ans après le dernier opus de la saga, attachez vos ceintures. Need For Speed Payback est là !

[/imggauche]
Image
La nuit, Tyler défiera le clan
Le titre nous plonge directement dans le bain en nous faisant prendre le contrôle de plusieurs véhicule différent. On comprend bien que le héros sera Tyler (un américain qui s'appelle Tyler est obligé d'être le héros de l'histoire, c'est inscrit dans la constitution), mais pour nous changer les idées et rendre les courses plus intéressante on changera de véhicule deux trois fois pour planter le décor. On comprend ainsi l'histoire qui se construit autour des différents pilotes, avant de rentrer dans le vif du sujet quand vous vous faites entuber, ce qui vous force à devenir un chauffer larbin, bien loin des explosages de compteur dont vous rêviez. Lassé de ce job et de cette vie vous vous décidez à infiltrer « Le Clan », une bande de gangster qui organisent et truquent des courses illégales. Heureusement vous n'avancez pas en terre inconnue car Mac, votre ancien acolyte, y court déjà malgré la mauvaise réputation du clan, ne jugez pas il faut bien bouffer à la fin du mois ! Avant d'être employé dans le clan vous travaillez donc en tant que chauffeur pour un certain Marcus Weir. Alors que vous pensez qu'il n'est qu'un propriétaire de casino véreux vous découvrez qu'il traîne également dans d'autres affaires et le tout devient un bon gros bordel, et une situation dont vous devrez vous échapper grâce à vos talents de pilotes. Tout d'abord retrouver un scénario vraiment construit fait du bien quand on voit la tonne de jeux de courses qui reprennent le modèle d'un jeu de sport où l'on doit enchaîner des championnats pour débloquer des crédits ou des voitures et ainsi progresser au sein du jeu. Ici, au delà du simple schéma d'enchaînement de course nous avons droit à un vrai scénario dont il faudra relier les pièces pour finalement comprendre le fond de l'affaire. Si le scénario est agréable à suivre, on peut tout de même regretter que l'écriture des dialogues laisse à désirer et certaines remarques sont vraiment niaises ou beauf et viennent parfois nous sortie de la trame principale.
Image
La map est assez grande
Le seule vrai défaut de ce scénario n'est donc pas l'écriture mais plutôt les protagonistes qui vont vous accompagner tout au long de l'aventure. Que ce soit Mac, Jess ou Morgan ils sont tout sauf intéressant. Leur personnalité laisse à désirer et frise parfois le cliché, sans compter qu'ils ne disposent pas de traits de caractères qui nous permettent de particulièrement nous lier avec eux. Un manque d'ambition de EA ? Peut être. Que les développeurs n'aient pas peur d'en faire trop, qu'ils aillent au bout de leurs idées et là on pourra avoir au choix un flop immense ou un scénario béton. Ici, en voulant assurer le coup avec des répliques convenues, des vannes qui ne font de mal à personnes on aboutit à un entre deux frustrant... Qui se retrouve dans la construction des missions du jeu. En effet la volonté est là de proposer une map en monde ouvert pour offrir un plus gros éventailles de possibilités une fois au volant. Pourtant, les préviews avaient montré des missions scénarisés explosives qui nous faisaient forcément penser à Vin Diesel et feu Paul Walker. Finalement, la présence de ces missions se fera au compte goûte et on aura plus de missions classiques où l'on doit aller d'un point A à un point B dans un certains temps impartie ou des courses faces à d'autres pilotes, des concours de drift, de drag... Bref, du Need for Speed pur jus ! On retrouve tout de même quelques nouveautés, notamment la chasse aux épaves qui ne sera pas le titre de votre soirée en boîte du samedi soir une fois les 4 heures du mat' passées, mais bien un nouveau genre de mission. C'est asse simple, un PNJ vous indiquera la présence d'une carcasse abîmée sur les routes, et vous devrez la retrouver pour la retapper et lui redonner sa beauté d'antant. Pour les missions du moins. Car sur d'autres points on ressent clairement l'influence d'autres jeux, notamment de The Crew lorsqu'il s'agit d'acheter une voiture pour ensuite la mettre dans une catégorie précise. Ce ne sera qu'après que vous pourrez tuner votre caisse et l'améliorer comme bon vous semble. C'est bien gentil de prendre un peu à gauche et un peu à droite, mais tout d'abord il y a des limites et surtout on risque clairement d'imprimer un sentiment de déjà vu si vous avez joué à d'autres jeux de courses lors de ces dernières années !
Image
Niveau circulation, on croise pas grand monde
Dommage qu'encore une fois les développeurs aient choisis d'assurer plutôt que de prendre des risques et une vrai direction assumée, et surtout personnelle pour avoir sa propre force de caractère. Vous roulerez donc dans les rues de Las Vegas, mais aussi de ses alentours. Vous visiterez donc des vallées désertiques et c'est plutôt plaisant de voir les étendues proposées et la diversité des circuits sur lesquels vous vous enflammerez pour faire avancer l'histoire du jeu. Par contre, que l'on soit dans le désert ou ça peut paraître normal ou bien dans la ville où ça l'est beaucoup moins, on a le sentiment d'être dans une ville fantôme quasiment constamment. Alors certes il ne faut pas gêner le joueurs en lui provoquant des accidents toutes les deux secondes, mais crée une map qui peut allier challenge et réalisme n'aurait pas été de trop. Ici, on ne croisera que très peu de véhicule mis à part les véhicules de police qui sont d'une facilité déconcertante à semer. Les paysages, tout comme le jeu d'ailleurs, sont « moyen + » sur le plan graphique. Nous ne sommes pas au niveau de certains concurrents qui excellent dans le domaine mais globalement c'est plutôt joli bien que tout semble être améliorable. Les paysages en premier lieu sont parfois pas assez travaillés alors que les bolides ont un certain manque de finesse. Bien qu'on ait parfois quelques petites baissent de FPS voire du clipping à de rares moment, les voitures sont bien modélisées, les décors sont d'une qualité plus qu'acceptable et les jeux de lumières font leur effet. Pas grand chose à reprocher sur le niveau graphique, Need For Speed Payback est cet élève qui a de très bon 14/15 mais qui sera toujours moins mit en valeur que le deux premiers de la classe qui enchaînent des 18 comme Butters enchaîne les punitions. Enfin, sur l'aspect du gameplay on retrouve une prise en main fidèle à ce qui se fait du côté de Need For Speed. C'est à dire un gameplay arcade, où la difficulté sera bien loin derrière vous. En effet que ce soit au niveau des freins ou des trajectoires, on est parfois étonné de voir notre caisse ne pas partir dans le décor ou ne pas raté un virage tant on peut rattraper les choses. Trop arcade ? Peut être, car malheureusement le danger et l'adrénaline manquent à l'appel au volant de ce Need For Speed et heureusement que les missions drift sont là pour nous divertir puisque celles ci sont les missions les plus kiffantes présentes sur le jeu.

Notes

Gameplay

12 / 20
Un gameplay arcade, pour un jeu arcade. Que ce soit au niveau de l'équilibrage, des freins ou des dérapages le tout paraît parfois plus simpliste qu'arcade.

Graphismes

13 / 20
Encore une fois le rendu est mitigé entre certains plans et effets de lumières sympa mais une modélisation des véhicules et des paysages qui laissent à désirer selon les moments. Au moins, la diversité des décors fait plaisir à voir.

Bande son

12 / 20
La bande son du titre est sympa sans sortir du lot non plus. On peut noter le doublage des dialogues et des cinématiques qui sont en français, cocorico !

Scénario

15 / 20
Parfois un peu simple le scénario est tout de même bien écrit et se suit avec bienveillance. A vrai dire le plus frustrant sera certains dialogues niais qui viendront freiner votre progression.

Durée de vie

15 / 20
Outre la campagne principale on trouve vraiment beaucoup d'épreuves qu'il faudra parfois patienter pour faire... ou payer des pièces pour se construire la voiture adéquate. Vous kiffez le jeu ? Vous aurez du temps à passer dessus.

Conclusion

13 / 20
Frustrant est certainement le mot qui servirait à décrire ce Need For Speed. Car il y a plusieurs bonnes idées, on accroche au niveau du scénario mais à chaque fois une petite liste de défaut vient briser nos espoirs de gros Hit. A la place, nous sommes face à un titre sympa, sans grande surprise, qui plaira aux fans de la sagas qui ne sont pas encore lassés, et aux joueurs cherchant à s'éclater.

Ecrit par Shopa le 14/11/2017 à 10h57

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire