Test MotoGP 18 Xbox One - Gamikaze
Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze


Test : MotoGP 18

Jaquette

3 ans et plus 12 ans et plus


Sortie : 7 Juin 2018

Développeur : Bandai Namco
Editeur : Milestone Interactive

Type : Course/Simulation

Support : Blu-Ray

Après une édition consacrée au célébrissime pilote italien Valentino Rossi, la saga Moto Gp est de retour avec l'édition 2018 qui s'offre à nous. A nouveau piloté par Milestones, le titre doit reconquérir des joueurs qui pourraient commencer à perdre patience.face à des titres qui n'apportent jamais ce supplément d'âme pour en faire un très bon jeu, plutôt qu'un titre simplement agréable.

Image
Prêt à tout donner ?
L'un des avantages incontestables du titre, c'est le réalisme des circuits proposés. Pour introduire ces deniers dans le jeu les développeurs ont eu recours à la photogrammétrie ce qui a permis de réaliser un travail remarquable sur les différents tracés du jeu. Ces derniers se retrouvent donc être plus que réalistes et les aficionados de la disciplines apprécieront certainement de retrouver les courbes bien dessinées sur laquelle s'affrontent tous les pilotes. De plus, lorsque l'on est LA licence qui met en scène la compétition de la discipline, même si le gameplay peut prendre le chemin de l'arcade, c'est toujours important de conserver un certain rapport au réalisme. A ce titre on peut d'ailleurs félicité les développeurs et l'éditeur qui disposent toujours de toutes les licences à jour. Dans les 4 catégories disponibles (MotoGP, Moto2, Moto3 et Rookies Cup ) toutes les marques et plus d'une centaine de pilote sont présents dans le jeu, et ce seront eux que vous devrez distancer dans le mode carrière qui est évidemment le mode le plus consistant du jeu. Vous débuterez dans la plus basse des catégories après être passé par la case création de votre pilote. Vous aurez droit à quelques options pour le personnaliser cependant le panel n'est pas encore assez complet pour que l'on puisse vraiment s'extasier, le minimum est proposé mais soyons franc ce n'est pas sur cet aspect que le titre va jouer sa réputation.Dans le mode carrière en lui même on se rend rapidement compte que ce dernier manque de profondeur. On doit simplement réussir des objectifs proposés par différentes écuries ce qui nous donnerait presque envie de réécouter Beyonce chanter son titre « Déja vu. ». Que ce soit au sein des écuries ou entre le pilotes nous n'avons droit à aucune interaction mis à part un semblant de réseau social que l'on peut voir dans absolument tous les jeux de sports quelque soit la discipline. Les dialogues n'existent pas, et le jeu nous offre malheureusement quelque chose du même tonneau que beaucoup d'autres licences sportives avec un simple enchaînement de Weed end avec épreuve.
Image
Mesdames et messieurs, une légende !
Vous pourrez à ce titre choisir de ne disputer que la course ou de passer par les qualifications avant d'en découdre. Pour le reste , vous pourrez toujours donner des indications à vos ingénieurs qui travailleront sur votre moto en conséquence, ce qui est un plus, mais c'est bien trop peu pour nous convaincre que c'est un bon mode carrière. Il n'existe aucun aspect de gestion, alors pour ce qui est d'une once de scénario il ne faut même pas y compter. Pire, on retrouve des modes de jeux qui ont tout simplement disparu du titre comme le mode coop, l'écran scindé ou même le mode management. Pourquoi se priver de tout ça lorsqu'on manque de contenu ? Le temps a peut être manqué aux développeurs, mais c'est franchement dommage car une fois en course le plaisir est présent. Du côté de l'IA c'est relativement propre avec des adversaires qui se comportent humainement. Pas de coup de guidon hasardeux, pas de pilote qui va venir vous détruire votre deux roues à l'instar d'un Rocket League. Seul petit défaut, le style de conduite des pilotes qui est toujours le même. On aurait pu aimer voir les pilotes imités au delà de leur apparence avec une conduite plus ou moins agressive. Par exemple, on trouve une certaine récurrence dans les freinages des pilotes, où freiner une demi seconde plus tard et prendre l'intérieur sera toujours faisable ou presque. Pour ce qui est du gameplay plus largement on est sur une bonne édition. Sur vos premiers tours de courses vous devrez évidemment dompter votre moto. Pour se faire, l'équilibre et le poids de votre engin sera primordial afin d'avoir une bonne gestion de la trajectoire, des freinages et des ré-accélérations. Votre vitesse sera également à gérer et il faudra réellement faire attention à tous ces paramètres sinon ça ne pardonnera pas et les adversaires ne laisseront jamais passer l'occasion de vous passer devant parfois par troupeau lorsque votre trajectoire sera discutable.
Image
Toujours avoir un oeil dans le rétro, toujours
Le jeu est à ce titre très punitif et réaliste avec des chassés croisés mythiques qui prendront place sur votre écran. Les courses sont disputées, et il ne s'agit pas seulement de remonter depuis votre place sur la grille de départ jusqu'à celle de leader, il faudra aussi regarder dans le rétro pour ne pas stagner au cœur du peloton. Il faudra également connaître les circuits par cœur, à l'instar d'un Mario Kart ou simplement... d'un pilote professionnel. Connaître les courbes des tracés vous permettra d'anticiper vos freinages et vos accélérations pour avoir la régularité nécessaires pour l'emporter. Si les sensations de vitesses ne sont pas encore excellentes et votre monture pourra parfois sembler un peu lourde mais globalement une fois que l'on a bien prit en main le jeu ça devient plutôt complet et plaisant, bien que les fans de simulations acharnées pourront peut être rester sur leur faim. Enfin pour ce qui est du plan visuel, porté par le moteur Unreal Engine 4 Moto GP 18 est plutôt convaincant graphiquement... Si l'on garde les yeux rivés sur la route et notre pilote. Que ce soit au niveau de notre carcasse ou de notre monture l'ensemble est détaillé et encore une fois fidèle aux couleurs des différentes écuries. Cependant comme je l'ai introduis plus tôt pour ce qui est des décors extérieurs le résultat est tout simplement indigne d'une console Next Gen. On l'a vu sur d'autres grosses licences sportives, la réussite de l'environnement amène toujours un plus dans l'immersion proposé. Au lieu de ça, on a droit à des tribunes pixelisées pour un rendu qui est forcément plus que moyen. L'absence de concurrence fait indéniablement mal au titre qui ne subit pas la même pression que d'autres jeux dans le domaine sportif. Même si les luttes ne sont plus acharnées, elles ont toujours pousser les développeurs à hisser leur proposition vers le haut.

Notes

Gameplay

15 / 20
Comme je l'ai précisé plus tôt le gameplay est bon et réaliste. On prend du plaisir dès lors que l'on a bien comprit de quoi le jeu en retourne. Enfin, on sent à chaque fois l'évolution du gameplay en fonction de l'état de notre moto ou encore de la catégorie dans laquelle on concourt, la prise en main est un des points forts du jeu.

Graphismes

15 / 20
Grâcce à l'Unreal Engine 4 on dénote une amélioration certaine sur le plan graphique. Des motos jusqu'aux pilotes tout est bien détaillé et réalisé. Par contre, il faudra rapidement remédier aux textures ignobles qui servent de public.

Bande son

14 / 20
Les bruits mécaniques sont bien reproduit et globalement c'est très propre, sauf pour les commentaires au début et à la fin de chaque course dont on pourrait presque se passer tant ils sont fades

Scénario

7 / 20
C'est simple, il n'y en a aucun, le titre a tenté de faire illusion avec quelques mini cinématiques d'intro avant les course ( avec votre pilote qui parle avec ses ingénieux), mais c'est clairement trop peu.

Durée de vie

11 / 20
Handicapé par l'absence de certains modes de jeux qui étaient présent sur les anciennes éditions le titre s'est tiré une balle dans le pied. Une fois le plaisir de conduire mit de côté, il faudra être vraiment passionné pour passer des dizaines d'heures dans le mode carrière.

Conclusion

13 / 20
Il ne manque pas grand chose à Moto GP pour devenir un vrai bon jeu. Si le gameplay est efficace et que le plaisir est toujours là une fois sur la bécane, le titre manque clairement de contenu. Outre des modes qui ne sont pas assez développé, on peut regretter la disparition d'anciens modes de jeux qui viennent

Ecrit par Shopa le 15/06/2018 à 12h23

Avatar Hugo Geib shopa@gamikaze.com Biographie : Hey les baltringues qui n'ont rien d'autre à foutre que de visiter mon profil ! Moi c'est Shopa, Yougz, ou votre altesse comme vous voulez. Grand amateur de RPG, je suis de ceux fascinés par les jeux qui ont une réelle profondeur, à la limite du philosophique. Sinon je kiff aussi les jeux de sports, d'actions, les TPS, bref tout un programme ! J'essaye d'être drôle parfois, mais je réussis rarement. Need level up.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire